Liga – Une belle entente Ocampos-Suso, Sergi Roberto passe la tête, un Wu Lei déchaîné : El Once de FuriaLiga (J24)

0

Dans un calendrier toujours plus chargé en matchs, la Liga file et se rapproche de son dernier tiers. Alors que les différentes batailles restent tendu partout au classement, retour sur les joueurs qui ont été remarqué en championnat ce week-end (J24). À noter que la rencontre entre Eibar et la Real Sociedad a été reportée à cause de la qualité dégradée de l’air.

Sergio Herrera (Osasuna) : Remplaçant régulier d’un Ruben pas toujours au mieux physiquement, le portier Navarrais fait le travail sans sourciller. Face à l’Athletic, il a été solide et inspiré sur chacune de ses interventions. Il a aussi été sauvé par sa barre, pour réussir un grand match, il faut un peu de chance aussi.

Marcelo (Real Madrid) : De retour dans le onze de départ après que Ferland Mendy ait montré les crocs, le Brésilien se devait de prouver qu’il avait encore tout d’un titulaire indiscutable. Associé à un Hazard de retour et inspiré, le duo a confirmé qu’ils avaient tout pour s’entendre que le Real Madrid est hémiplégique. Une prestation très intéressante du latéral Brésilien malgré un résultat frustrant pour la Maison Blanche. La Champion’s arrive et le Real semble prêt.

German Sanchez (Granada) : De retour dans le onze alors que Diego Martinez avait fait quelques rotations après la demi finale aller de Copa del Rey, German se devait d’être le leader défensif d’une équipe bien calée dans le ventre mou. Une mission pleinement remplie et qui confirme que Granada a un groupe de qualité et d’une homogénéité rare à ce niveau.

Aridane (Osasuna) : Le cousin de Tahiti Bob s’est pleinement remis de son absence et a encore été très intéressant face à l’Athletic. Pas mauvais à la relance, il est très intéressant pour couper les différents ballons qui fusent dans le dos des milieux de terrain d’Osasuna. Vrai leader défensif des Navarrais, il retrouve un niveau vraiment consistant, lui qui s’affirme Liga sur le tard.

Sergi Roberto (Barcelona) : Loin d’être le meilleur joueur des Catalans, Sergi Roberto a pourtant une place particulière dans un des plus grands club de football du monde. Buteur face à Getafe, il a autant montré ses limites que son utilité face à des Azulones qui avaient parfaitement débuté avant de sombrer petit à petit.

Ocampos (Sevilla) : Après être devenu un titulaire indiscutable sur le côté droit, Ocampos a retrouvé une aile gauche qui semble moins taillé pour le mettre en valeur. Pourtant l’Argentin confirme qu’il a passé un palier cette saison. Utile et surtout impactant, c’est lui qui ouvre la marque face à l’Espanyol. Deux fois avant la demi-heure de jeu il a semblé très proche d’obtenir un penalty, en plus.

Toni Kroos (Real Madrid) : L’Allemand semble cocher chaque saison les matchs face au Celta. 6 ans que le milieu trouve le chemin des filets face à la bande d’Iago Aspas, cette fois il a permis à son équipe de recoller au score. À côté de ça une prestation encore intéressante pour un milieu qui est parfait pour mettre de l’huile dans les circuits de passe.

Kondogbia (Valencia) : Le Français retrouve un niveau stratosphérique. Cette fois face à l’Atleti il a été partout et confirme que son association avec Dani Parejo est excellente. Dans un match particulier et assez décousu, Valence n’a pas sombré et a accroché un bon nul. Dans le même temps, son milieu qui retrouve un rendement vraiment intéressant a marqué.

Suso (Sevilla) : Attraction hivernal du côté du FC Sevilla, l’ancien du Milan AC a pris la place d’Ocampos sur le côté droit de la défense. Un duo qui doit faire la pluie et le beau temps et qui a montré des signes clairs de bonne entente ce week-end. Les deux se sont trouvés régulièrement et sur le but de l’Argentin, c’est Suso qui délivre une galette magnifique. L’Espagnol ne s’est pas privé pour égaliser ensuite d’une jolie frappe pour confirmer qu’il est un ailier de talent.

Carlos Fernandez (Granada) : Prêté par Sevilla cette saison, le buteur assez élégant et longiligne tarde à confirmer sur la longueur. Tantôt très en vu, il peut ensuite être discret. Cependant qu’il est en forme, son niveau et son rendement sont vraiment intéressants. Encore buteur face à Levante en fin de match, il confirme qu’il a un talent certain. Les Palanguanas disposent d’un buteur vraiment intéressant pour l’année proche si Monchi décide de lui offrir une place dans l’effectif.

Wu Lei (Espanyol) : Remplaçant d’un Raul De Tomas qui était devenu central à l’Espanyol en peu de temps, Wu Lei a montré un superbe visage sur la pelouse du Sanchez Pizjuan. Disponible, vif, associatif et impactant, l’offensif chinois a été de tous les bons coups et a permis à l’Espanyol de croire en une belle victoire. Le résultat est un match nul mais l’Espanyol et son remplaçant ont montré un vrai beau visage.

Benjamin Chahine 

@BenjaminB_13

Commentaires