Liga – Deux derbys basques, Séville inquiéte et Mallorca pour rebondir : La Prévia de Furialiga (J24)

0

La dernière journée a été brillante pour les équipes qui jouaient à domicile (7 victoires à la maison, 1 nul et 2 victoires à l’extérieur : le Barça et le Réal). Les équipes de tête sont toujours très efficaces et la lutte pour le maintien, à l’image de l’Espanyol qui a décidé de ne rien lâcher, va être excitante jusqu’au bout. Prévia de la J24

Mallorca (18e) – Alaves (14e) le 15/02 à 13h

Une victoire de prestige face à Valence et depuis plus rien. Le néant complet pour Mallorca qui reste sur 3 défaites d’affilées (dont 2 contre des adversaires pour le maintien) sans aucun but marqué. Pour couronner le tout : l’équipe est dans la zone rouge et doit réagir dès ce week-end pour ne pas voir ses concurrents directs s’échapper. Le club garde toute sa confiance en Victor Moreno (ils ont cependant remercié leur directeur général Molango pour « mercato d’été et d’hiver insatisfaisants » entres autres) et espère qu’il sera capable de réussir sa mission maintien.


Alaves vit une bien meilleure période que son adversaire du jour. L’équipe est sur une série de bons matchs face à des adversaires mieux classés (Séville, Levante), un derbi basque réussit contre Eibar, des attaquants en grande forme (18 buts pour le duo Joselu-Lucas Perez) et une recrue (Camarasa) qui se met parfaitement au diapason du collectif, autant d’éléments qui font qu’Alaves est une équipe redoutable. Maintenant, chaque rencontre est une nouvelle histoire et jouer à Son Moix n’est jamais une partie de plaisir, même si l’équipe espère continuer sa bonne forme (7e place sur les 5 derniers matchs).


Villarreal (8e) – Levante (11e) le 15/02 à 18h30

Villarreal est toujours dans une bonne forme (4e place du championnat lors des 10 derniers matchs : derrière le Real, Getafe et le Barça). Mais une défaite en 1/4 de finale d’une Copa del Rey (face à une belle équipe de Mirandes) très ouverte a gâché un peu le tableau. L’équipe se doit de gagner pour rester dans le bon wagon pour les places européennes. Une lutte très acharnée où les gros clubs font très peu de faux pas.


Une soixantaine de kilomètres séparant les deux stades, c’est un trajet très court qui attend les Granotes. Levante est installé dans le ventre mou du championnat, et c’est sans doute ce qui les attend jusqu’à la fin de la saison. Leurs résultats sont aujourd’hui trop irréguliers pour espérer quelque chose cette saison, à l’image du match de la semaine passée : une première période maîtrisée et un score qui reflète cela (2-0) et une deuxième période très difficile où Leganes a pu plusieurs fois revenir au score. Ils ont cependant mit fin à leur mauvaise dynamique (4 défaites consécutives avant d’affronter Leganes). Aucun victoire pour Levante à Villarreal depuis la saison 2011-2012. Les signaux ne sont pas positifs pour ce matchs, mais Levante est une équipe surprenante cette saison.



Grenade (10e) – Valladolid (15e) le 15/02 à 21h

Quelle saison pour Grenade ! 30 points en 23 journées et une demi-finale de Copa Del Rey. La grande intensité dans le jeu (cela se voit aussi au niveau des cartons, 6 jaunes lors du dernier match face à l’Atletico) permet d’en faire une équipe redoutable. Les Andalous prouvent que leur début de saison est tout sauf un hasard. Toujours bien accrochés au milieu de tableau, les hommes de Diego Martinez sont une formidable équipe à domicile (6e bilan de la ligue) et comptent bien le prouver ce week-end. Objectif : valider le plus rapidement possible le maintien.


Valladolid est dans une meilleure forme depuis deux matchs, c’est une équipe qui a beaucoup de mal offensivement et qui, pour le moment, est favorisée par sa défense. En remportant le match de la peur face à Mallorca (0-1 but d’Unal) l’équipe s’est rassurée avant une bonne prestation à domicile face à une équipe en forme (1-1 face à Villarreal). L’équipe de Grenade, qui fait une belle saison, sort d’un calendrier intense et d’un match tout aussi intense face à Bilbao (mercredi soir). C’est le moment pour les affronter. Concernant leurs difficultés offensives, on aura un œil sur le temps de jeu d’Hatem Ben Arfa.



Seville (5e) – Espanyol (20e) le 16/02 à 12h

Seville est sorti des places qualificatives pour la prochaine Ligue des champions après la défaite face au Celta Vigo dans les dernières minutes (2-1 90’) et suite à la victoire de l’Atletico Madrid. Une défense fébrile, une attaque qui se cherche (malgré le but d’En Nesyri pour sa première titularisation), un Ocampos moins flamboyant qu’au début de saison et ça donne des Andalous dans le dur ces temps-ci (élimination face à Mirandes en coupe, match nul à la maison face à Alaves). Les hommes de Lopetegui ont donc besoin d’un résultat pour éviter le gros problème des années précédentes, à savoir commencer fort et baisser de régime pendant la 2e partie de saison. Ça passe, bien entendu, par une victoire dans un Sanchez-Pizjuan où les Andalous ne sont pas souverains cette saison (13e équipe à domicile). 


L’Espanyol est l’équipe du bas de tableau en forme ces temps-ci. Une victoire lors de leur dernière sortie, dans un match que l’on pouvait qualifié : « à la vie, à la mort » et encore un but pour Raul De Tomas qu’on arrête plus (à ce rythme l’attaquant pourrait avoir une bonne surprise durant la trêve internationale du mois de mars).  L’Espanyol a connu une seule défaite sous les ordres d’Abelardo (2-1 à Grenade) dans un match où les Barcelonais aurait peut-être mérité mieux (2,70 xG pour l’Espanyol à 0,88 pour Grenade). L’exploit est toujours en marche et l’Espanyol est revenu à égalité avec Leganes et Mallorca. Le Celta Vigo est en ligne de mire (premier non relégable avec 2 points d’avance).


Leganes (19e) – Betis (13e) le 16/02 à 14h

Un match très difficile s’annonce pour Leganes. Les protégés de Javier Aguirre sont capables de se surpasser et d’exploits. Les supporters vont vouloir voir le même spectacle que contre la Real Sociedad, l’équipe était menée 1-0 et a su aller chercher les ressources nécessaires pour gagner 2-1 grâce notamment au superbe coup franc d’Oscar.
L’équipe de Leganes est bien en place défensivement (laissant la Real Sociedad à 0.11 xG et accrochant l’Atletico Madrid). Pourra-t-elle contrecarrer la belle équipe du Betis et continuer de croire au maintien ?


Le Betis enchaîne les prestations irrégulières (le dernier match en est l’illustration avec une une première mi-temps où ils ont réussi à mettre en danger le Barça et à inscrire deux buts, et une deuxième mi-temps où l’on a rien vu offensivement). Malheureusement, et malgré tous les atouts que comporte l’équipe, les Andalous sont aujourd’hui à la 13e place, et peuvent difficilement espérer mieux. Au rang des satisfactions, le recrutement d’Aleña est une bonne affaire. Le joueur prêté par Barcelone enchaîne les bonnes prestations.


Eibar (16e) – Real Sociedad (6e) le 16/02 à 16h

Deuxième derby basque en une semaine pour les deux équipes. Deux équipes aux dynamiques opposées.

Eibar vit une saison compliquée, même si le plan de jeu reste quasiment le même par rapport à la saison passée : pressing à haute intensité et bloc haut pour la partie défensive. Ballon dans la surface, souvent des centres, suite à des combinaisons sur les côtés et des courses à haute intensité pour les attaquants. Cependant les troupes de Mendilibar ont perdu des éléments importants qui ne leurs permettent pas de performer et vont devoir jouer le maintien jusqu’au bout. Orellana est l’homme en forme cette saison, auteur de prestations solides, il est aussi le leader des statistiques offensives (6 buts et 4 passes décisives).


La Real Sociedad continue sa belle saison, une qualification pour les demi-finales de la Copa, une 6e place honorable, (en espérant viser mieux ?), des recrues parfaites (Odegaard, Isak et Portu sont performants), une victoire dans le derbi face au rival historique et un style de jeu très alléchant. Imanol Alguacil et son staff ont pour le moment tout bon.
Un autre derbi basque difficile se présente à eux dimanche après-midi dans l’entre d’Ipurua. Côté statistique, la Real n’a jamais gagné à Ipurua en Liga.



Athletic Bilbao (9e) – Osasuna (12e) le 16/02 à 18h30

Deuxième derbi basque de la journée entre l’Athletic et Osasuna.

San Mames veut une victoire en Liga. Et pour cause, les Basques n’ont pas gagné depuis le 1er décembre (victoire 2-0 face à Grenade). La Copa Del Rey y est sûrement pour beaucoup, les Basques ont perdu beaucoup de plumes (2 prolongations et un match face au Barça qui aura demandé beaucoup d’énergie). Mais en ce qui concerne les émotions, le public est plus que satisfait. Auteur de belles prestations (face au Celta par exemple ou encore cette semaine face à Grenade en demi-finale aller), ils ont le droit à une équipe qui sait bien attaquer, bien défendre et surtout qui donne tout sur le terrain. À l’image d’Iñaki Williams, un peu maladroit mais qui est sans cesse dans l’énergie et va provoquer énormément de situations (par ses appels, ses dribbles etc..). Une finale en Copa serait la cerise sur le gâteau d’une saison mitigé en championnat.


Osasuna est en difficulté depuis la perte sur blessure de Chimy. Cependant l’équipe adopte toujours la même animation qui permet d’avoir beaucoup d’occasions (en témoigne le premier quart d’heure face au Real Madrid la semaine passée). Seulement 3 petits points séparent les hommes de Jagoba Arrasate et ceux de Garitano. Osasuna n’a pas gagné en Liga à l’extérieur depuis le 1er Décembre. Ils espèrent ramener quelque chose de ce court déplacement. 

Paul Etienne

Commentaires