Liga – Messi et des anciens du Barça, les leaders de Getafe et l’ange gardien de Levante : El once de Furialiga (J22)

0

La Liga continue, Getafe s’affirme, le Real mène toujours la danse, Seville se met à décevoir et Messi fait du Messi. Cette 22e journée a offert quelques surprises sans pour autant bouleverser l’ordre établi. Retour sur les individualités qui ont marqué le week-end avec le onze de la rédaction.

Aitor (Levante) : Le gardien qui subit le plus de tirs en Liga mais qui réalise aussi le plus d’arrêts a encore eu fort à faire face à Leganes. Sans être aussi exposé qu’à l’accoutumée, le Basque a été au niveau et a permis à Levante de ne pas concéder de but. Une performance remarquable quand on connait le style offensif des Granotes. Aitor confirme qu’il est un des meilleurs gardiens du championnat en ce moment.

Djene (Getafe) : Le central togolais est encore le leader défensif qu’une équipe incroyablement au point tactiquement. Rarement pris à défaut, l’ancien d’Alcorcon notamment est l’un des meilleurs défenseurs du championnat, solide sur l’homme et à l’aise pour couper les ballons en profondeur. Face à Valence, il a été impérial et a permis aux Azulones de ne concéder que peu de choses et Getafe fonce vers la Champion’s.

Zubeldia (Real Sociedad) : La sentinelle basque a de nouveau dépanné en central dans le derbi basque. Encore une fois solide et inspiré, il a coupé énormément d’actions mais a surtout été très utile à la relance pour faire vivre de la meilleure des façons le cuir. Pas le plus en vue, Zubeldia est pourtant une valeur sûre cette saison et est le garant de l’équilibre d’une équipe portée vers l’avant.

Ruben Vezo (Levante) : L’ex de Valence a souvent du mal dans le style très particulier mis en place par Paco Lopez à Levante. Cette fois, l’équilibre défensif a été plus solide, les Granotes ont subi sans pour autant être trop souvent dépassés, Vezo a été excellent pour couper les quelques situations de Leganes. Un bon match et Levante repart vers l’avant.

Cucurella (Getafe) : Dans la continuité de son excellente saison avec Eibar, Cucurella est l’un des meilleurs joueurs d’une des meilleures équipes de Liga. A Getafe sur le côté gauche d’un milieu à 4, l’ancien du Barça existe dans un style bien différent de celui qui a été son quotidien durant longtemps mais il atteint un niveau rarement envisagé. Solide, inspiré et surtout disponible, il permet aux Azulones de pouvoir préserver le cuir, d’avoir des relais intérieurs et de mieux faire vivre le ballon.

Carvajal (Real Madrid) : Le latéral madrilène est l’un des joueurs les plus fiables du championnat. Encore une fois, face à Osasuna il n’a pas tremblé, a tenu son couloir malgré la furia adverse, s’offrant même le luxe de réaliser une passe décisive. Un match plein pour un joueur qui n’attire que trop rarement la lumière.

Rafinha (Celta Vigo) : L’ex du Barça tarde à trouver une continuité dans la performance mais quand il est dans un bon jour, le Celta va obligatoirement mieux. Face à Sevilla, on l’a beaucoup vu mais il n’a pas vraiment pesé directement sur le jeu. Inspiré durant de longues minutes, il a permis de faire vivre le ballon pour éviter de voir les Galiciens sombrer. Un bon match pour un milieu soyeux.

Iborra (Villarreal) : La sentinelle du sous marin jaune a permis au club de retrouver de la stabilité défensive, ce qui manquait. Solide, l’ex de Sevilla a encore été au niveau face à Valladolid, bloquant de nombreuses actions tout en étant intéressant offensivement. Joueur pas très élégant, il reste essentiel pour son équipe actuellement tant il peut libérer ses compères au milieu.

Isak (Real Sociedad) : Il n’a joué qu’une trentaine de minutes, pourtant le Suédois a offert une prestation remarquable dans le derby basque. Facile techniquement, son entrée a fait un mal fou à la charnière des Leones. Tonitruant, il a offert un but à Portu avant de faire trembler lui même les filets. En feu depuis un peu plus d’un mois, l’attaquant a relégué sur le banc William José et devient une nouvelle attraction d’une équipe très intéressante à suivre.

Leo Messi (FC Barcelone) : Dans une équipe qui se cherche encore beaucoup, Messi est un phare qui éclaire un jeu souvent flou. Face au Betis, il n’a pas été en réussite devant les bois malgré de nombreuses occasions. Alors, la Pulga s’est muée en passeur, offrant trois passes décisives et en étant donc à l’origine des trois buts. Messi continue de porter le Barça sur ses épaules.

Jorge Molina (Getafe) : A quelques semaines de fêter ses 38 ans, Jorge Molina continue d’être le fer de lance de Getafe. Alternant ce rôle de buteur avec Mata ou Angel, l’ex du Betis a de nouveau trouvé le chemin du but face à Valence. Un doublé qui catapulte son club à la 3e place du championnat sans contestation et qui fait entrer le natif d’Alcoy un peu plus dans l’histoire. Le rêve des Madrilènes ne semble pas prêt de s’arrêter.

Benjamin Chahine

Commentaires