Liga / Real Madrid – Seville : Profiter de l’incertitude au Barça et distancer un concurrent

0

2019 se terminait sans surprise pour un Real Madrid tenu en échec par le Barça dans le Clasico décalé et a égalité avec les Catalans en tête de la Liga. Avec un petit matelas sur le 3eme Sevilla, la maison blanche peut marquer des points en ce début d’année. Sans évoquer la compétition en carton remportée par les hommes de Zidane en Arabie Saoudite, les Madrilènes ont quelques certitudes et peuvent encore croire en une titre en fin d’année. Prévia de ce Partidazo face au Seville de Julen Lopetegui. 

Un Real encore malade mais sur la bonne voie

Encore et toujours privé d’Eden Hazard, le Real Madrid a en plus perdu l’homme qui orchestrait presque à lui seul son animation : Karim Benzema. Pour ce choc de haut de tableau, ces deux hommes qui par leur association doivent réveiller la maison blanche et lui permettre de peser de nouveau sur l’Espagne vont manquer, la présence du Français est incertaine, encore maintenant. L’annonce du retour de Bale ne peut, fort logiquement, pas combler le manque procurer par la non présence du Français et du Belge. Cependant tout n’est pas à jeter côté Real, depuis quelques semaines, le club a trouvé un rythme de croisière et va mieux sans le ballon, ce qui était un des gros problèmes les dernières saison du coté de la capitale espagnole. Le sacre en Supercoupe a également permis d’engranger de la confiance.

Mais comme un malheur n’arrive jamais seul, l’homme qui a permis à la maison blanche de retrouver de la prestance et de la cohérence va manquer ce choc face au Seville FC. Fede Valverde a fait parler son côté Uruguayen et s’est sacrifié pour permettre à son équipe de ne pas perdre la coupe en bois du début d’année imaginée par Rubiales. Alvaro Morata s’en rappelle encore et Fede est rentré directement dans le coeur de l’Aficion Blanche. En revanche, son absence génère énormément d’incertitude tant son explosion a permis à tous ses coéquipiers de mieux jouer. Casemiro n’est plus obligé de courir partout tout en essayant de combler les trous et a été le premier bénéficiaire de l’émergence de la figure du petit oiseau. Benzema ou encore Kroos et tout le côté droit du Real Madrid a profité des courses et de l’activité de Valverde pour permettre au club de ne plus être hémiplégique. Auréolé d’un nouveau titre, le Real Madrid va recevoir un gros morceau en étant bien dégarni et c’est pas la meilleure façon de reprendre le championnat.

Enfin finir une saison sans s’effondrer, seul objectif du Sevilla FC ? 

Habitué à bien finir les premières parties de saison ces dernières saisons, le Sevilla FC est pourtant surtout connu pour s’effondrer après les fêtes. Sous Sampaoli, le club a connu une baisse de forme mais n’a pas totalement sombré. Ensuite, la saison suivante, c’est Toto Berrizo qui ne passa pas les fêtes malgré des résultats cohérents, Montella ne remonte pas la pente et c’est Caparros qui doit sauver le club et le qualifier en Ligue Europa. Ensuite, Pablo Machin est nommé, les attentes sont importantes et l’équipe réalise une excellente première partie de saison. L’équipe s’effondre ensuite, et c’est encore Joaquin Caparros qui est nommé pour qualifier le club en Ligue Europa. C’est après tout ça, que Julen Lopetegui est appelé, pour relancer encore le club et enfin s’inscrire dans la durée.

En première partie de saison, les Andalous ont dépassé les attentes. Un 4eme place, à égalité avec l’Atleti et a 5 points de la tête, c’est très satisfaisant pour un club qui a fini 6eme la saison dernière. Le retour de Monchi a permis au clubs de repartir avec un effectif presque tout neuf. Les tauliers que sont Nolito, Banega, Carriço ou encore Navas sont les fondations d’une nouveau groupe qui a nécessité de lourds investissements. Sur le terrain tout n’est pas parfait, malgré l’arrive de De Jong, Dabbur (déjà reparti) et Chicharito cet été, le club marque peu. Ce dernier est d’ailleurs en instance de départ en est envoyé de l’autre côté de l’Atlantique. Pour preuve, les Andalous ont déjà été recruter son substitut en la personne d’El-Nesyri en provenant de Leganes. La dépendance à Ocampos est grande et l’équipe est souvent trahie par son style. Mais les fondations mises en place par l’ex sélectionneur de la Roja sont intéressantes et la tranquilité semble de retour à Seville. Suffisant pour enfin permettre au club de passer ce palier en terme de résultats nationaux ?

La clé du match : L’équipe avec le moins de soucis l’emporte ? 

C’est curieux à dire quand on voit le classement de ces deux formations, mais Real Madrid et Sevilla FC ont de sacrés manques dans leur jeu. Côté Real Madrid, suffit que Valverde ne soit plus là pour que le milieu inquiète à la perte. Modric, Kroos et Casemiro cela court beaucoup moins qu’avant, gérer toujours plus de situations d’urgence à la perte, c’est difficilement tenable et surtout cela entraine plus de mise en défaut avec le temps qui passe. L’absence Benzema est aussi inquiétante, avec lui l’équipe occupe pas de façon optimale la surface mais réussi à créer du jeu au large et génère du danger. Sans lui, c’est tout un écosystème qui disparaît et le jeu d’Isco n’apporte que peu de certitudes encore aujourd’hui.

Côté Seville, c’est pas vraiment mieux. Le milieu est certes bien plus équilibré et travailleur, cependant l’équipe a énormément de mal à générer du danger dans la surface. Le ballon circule bien mais il manque de relais intérieurs, les andalous finissent pas faire tourner en U avant de lâcher dans ses situations pas optimales. Face à Villarreal avant la trève hivernale, les Palanguanas se sont cassés les dents et n’ont proposé que des centres pour mettre à défaut un sous marin jaune inspiré. Actuellement et avec l’absence d’Ocampos c’est Munir qui doit permettre à l’équipe de générer des brèches, mais il est bien trop seul. L’équipe a des forces et des circuits de passes connus et intégrés, mais l’équipe n’est pas à son maximum en terme de production.

Des absences de marque 

Côté Real Madrid, Eden Hazard et Marco Asensio sont absents et Fede Valverde est suspendu. Ramos, incertain pourrait tenir sa place, comme Benzema. Ocampos est suspendu pour Seville.

XI probables 

Real Madrid

 

Sevilla

Benjamin Chahine 

@BenjaminB_13

Commentaires