Liga – Un Chimy volant, Odegaard sur un nuage, un onze de L1 en pointe : El Once de furialiga (J18)

0

Dernière journée de Liga pour 2019 et quelle journée ! Entre le magnifique match entre Osasuna et Real Sociedad, le duel entre Real et Athletic, le match de la peur entre Leganes et Espanyol. Retour sur les onze joueurs qui se sont fait remarquer ce week-end, voici le Once de Furialiga. 

Unai Simon (Athletic) : Les Basques étaient venu avec un plan clair à Madrid : ramener un nul coute que coute. Une défense à 5, des milieux travailleurs et surtout un gardien en démonstration. Unai Simon est sorti de nouveau de sa boite pour détourner notamment 8 frappes durant cette rencontre. Le gardien a permis au plan de Gaizka Garitano de se dérouler sans aucun souci.

Reguilon (Sevilla) : Le joueur prêté par le Real Madrid à Sevilla confirme qu’il dispose largement du niveau Liga. Mieux encore il est l’un des protagoniste d’une équipe qui lutte pour se qualifier en Champion’s avec un jeu très marqué. Face à Mallorca il a tenu son couloir et apporté offensivement avec notamment une frappe cadrée. Sans exploser totalement, la montée en game est réelle du côté du latéral gauche.

Pedro Bigas (Eibar) : Les Armeros ont livré une première partie de championnat vraiment inquiétante dans sa globalité. Cependant pour le dernier match de l’année dans un Ipurua en feu, les Basques ont terrassé Granada 3-0. Une démonstration de solidité défensivement et d’abnégation offensive qui rassurent sur la capacité du club à accrocher une nouvelle fois son maintien. Pedro Bigas a été excellent pour protéger sa surface.

Diego Carlos (Sevilla) : Le Hulk de Sevilla a encore frappé ! En plus d’aligner les interventions de qualité face à Mallorca, l’ancien nantais a ouvert le score pour son club. Une prise de pouvoir salutaire pour les Palanguanas et surprenante au vu de la facilité avec laquelle le brésilien a pris la mesure de son nouveau club.

Unai Nunez (Athletic) : Derrière Inigo Martinez et Yeray dans la hiérarchie, le central basque est pourtant toujours très bon quand il foule une pelouse avec le maillot de l’Athletic. Face au Real, il a encore été protagoniste sur toutes ses interventions, se laissant jamais débordé. Une prestation qui illustre bien la richesse du groupe de l’Athletic malgré sa philosophie.

Kieran Trippier (Atletico) : Latéral assez offensif, l’anglais a très vite pris la mesure de l’Atleti sans pour autant devenir véritablement indiscutable. Son jeu, assez unidimensionnel apporte autant qu’il peut être frustrant si jamais il est dans un mauvais jour. Face au Betis, il a été très en vu et s’est illustré par ses montées continues qui ont fait beaucoup de mal.

Martin Odegaard (Real Sociedad) : Il est très certainement le meilleur milieu de Liga actuellement, Martin Odegaard a encore fait parler sa magie face à l’Osasuna. Tout d’abord, il a trouvé une ligne de passe totalement folle pour servir parfaitement Oyarzabal. Ensuite il a trouvé la lucarne côté gardien sur coup franc pour valider le 3-0. Une prestation XXL pour un garçon qui semble déjà au sommet de son art.

Escalante (Eibar) : Orphelin de Joan Jordan cette saison, Eibar tarde à trouver son remplacement. Exposito a du mal à confirmer en Liga après une bonne saison en Segunda. Escalante, jamais vraiment titulaire mais souvent relancé a été très bon face à Granada avec notamment une passe décisive. Suffisant pour enfin l’installer dans le onze sur la durée ?

Chimy Avila (Osasuna) : Opposé à Martin Odegaard, Chimy a lui aussi montré qu’il était un des tout meilleurs de Liga. Dans une relation fusionnelle avec son club, l’Argentin n’a jamais baissé les bras même en étant mené 3-0, il s’est battu sur chaque ballon et a dynamité l’attaque des Navarrais. Une partition encore parfaite avec notamment deux très jolies buts et une activité constante. Chimy est un géant.

Angel Correa (Atletico) : Jamais bon en étant titulaire, l’Argentin a encore fait sa spéciale face au Betis. Entré pour une grosse trentaine de minutes, il a couru beaucoup, s’est montré disponible et très vif sur chacun de ses ballons. Au final un but et une passe décisive pour lui sur les deux buts de son équipe. Cette performance illustre cependant surtout les problèmes des Madrilènes.

Martin Braithwaite (Leganes) : Depuis l’arrivée de Javier Aguirre, Leganes offre un visage plus intéressant. Tactiquement rien de nouveau mais le Mexicain amène une nouvelle manière de gérer son groupe et cela semble satisfaire tout le monde. Martin Braithwaite a été un des protagonistes les plus en vue face à l’Espanyol pour le match de la peur. Buteur suite à un excellent enchainement, l’ancien du TFC a été parfait pour le 2-0 d’En Nesyri.

Commentaires