Clasico / FC Barcelone – Real Madrid : Sommet sous haute tension

0
Crédit photo : Iconsport

Sept semaines après son report El Clasico reprend enfin ses droits. Si cette bataille englobe audace, habileté, hostilité, sur le terrain et en dehors la tension est palpable et supplante cette saison tout le reste. Un premier face-à-face pas comme les autres entre le Barça et le Real Madrid désireux de prendre la première place au classement de la Liga, et ce malgré les tensions politiques extérieures. Voici tout ce qu’il faut savoir d’une rencontre très particulière. 

Un Clasico pas comme les autres. D’un point de vue sportif et politique, ce choc tant attendu entre les deux ennemis jurés du championnat espagnol s’annonce bouillant. Alors que le Barça et le Real à égalité de points vont se disputer la première place du championnat, dans un contexte de tensions dû à de nombreuses manifestations d’indépendantistes en Catalogne, les hommes d’Ernesto Valverde et de Zinédine Zidane ne devront pas se laisser distraire par les événements extérieurs. Contraints de se rassembler dans le même hôtel et de s’en aller au Camp Nou en convoi exceptionnel, les deux rivaux n’ont jamais été aussi proches. En dehors et sur le terrain, ce premier Clasico de la saison 19/20 s’annonce particulier et plus que jamais à suivre.

FC Barcelone – Le miracle Messi ou collectif ?

Gare à l’effet trompe l’oeil. Certes le Barça est sur le papier dans une forme exceptionnelle avec 19 des 20 matchs à domicile toutes compétitions confondues remportés, à la seule exception de leur match nul en Ligue des champions contre le Slavia Prague, pourtant dans le jeu les Catalans ne sont pas au mieux. Avant de réceptionner leur ennemi, face à la Real Sociedad les Blaugrana ont montré un triste visage. Sans envie, déséquilibrée, sans réelle animation offensive et collective, l’équipe culé ne vit que grâce à ses individualités, même si c’est là où pourtant le Barça pourrait faire la différence.

Si la connexion entre le trio de tête Griezmann, Suarez, Messi se fait désormais à merveille, l’équipe catalane enregistre en moyenne 4,29 buts par match à domicile dans l’élite espagnole ce trimestre. Sans pressing et sans maîtrise le Barça pourrait néanmoins bien prendre l’eau face à des Meregues tous aussi convaincants dans la maîtrise de leur puissance de feu, surtout avec Karim Benzema à la baguette.

Surprise à prévoir?

L’équipe de Barcelone est plutôt plus simple à prévoir, Ivan Rakitic devant continuer au milieu de terrain. La plus grosse question pour Ernesto Valverde pourrait être de savoir si qui de Nelson Semedo ou de Sergi Roberto devrait débuter en tant qu’arrière droit. Dans le cas où le Portugais serait l’élu la surprise pourrait être la titularisation de Sergi Roberto au milieu. Avec un Arthur toujours convalescent, l’interrogation est là pour Ernesto Valverde.

Face à une équipe du Real Madrid en progression, bien qu’inconstante le mot d’ordre sera : solidarité. Souvent coupée en deux, avec des joueurs qui oublient de faire les efforts, l’équipe catalane devra cette fois faire preuve d’un vrai esprit collectif. Alors qu’ils sont apparus émoussés physiquement contre le Real Sociedad les joueurs d’Ernesto Valverde ne pourront pas laisser leur intensité aux vestiaires face à la densité merengue retrouvée au milieu de terrain.

Plus qu’un simple match de championnat, les Catalans auront l’occasion de balayer les nombreux doutes qui subsistent sur leur capacité à élever leur niveau physique et à imprimer une intensité capable de désarmer un tel adversaire. Pour ce faire l’option Rakitic reste la plus envisageable pour Valverde pour qui le Croate reste la pièce angulaire de son système le plus susceptible de couper les contre attaques adverses.

Real Madrid – Une mentalité de guerrier retrouvée

À Mestalla dimanche dernier, le Real a montré plusieurs facettes de son jeu et de son caractère. En première mi-temps, les hommes de Zidane ont largement dominé les échanges. Mais sans pour autant réussir à transformer cette domination en but. Au retour des vestiaires la tendance s’est inversée au profit de Valencia. Pourtant, les Merengues ont fait preuve d’abnégation, même menés, et n’ont jamais lâché psychologiquement. Au final, le Real est rentré à Madrid avec un point in-extremis, mais mérité, obtenu par Karim Benzema en fin de rencontre.

Ce nul, sur un terrain difficile, s’inscrit dans la continuité de la bonne dynamique madrilène. Il vient aussi confirmer un collectif retrouvé. Depuis plusieurs semaines l’équipe a retrouvé son mental conquérant, de la stabilité dans le jeu et plus de sérénité en défense (même si les lacunes sont toujours présentes). Des ingrédients essentiels pour espérer battre le Barça au Camp Nou. Mais pour bien finir l’année et surtout prendre la tête du classement, le Real va devoir concrétiser ses occasions en buts, faire preuve de réalisme et ne pas se laisser happer par ses vieux démons en défense.

Afin de relever ce défi important Zidane devrait compter notamment sur Gareth Bale. Tout comme il l’a fait en titularisant Nacho contre Valence, alors qu’il n’avait pas du tout joué lors des précédents matches, Zidane devrait créer la surprise et titulariser Bale. À Bruges, le Gallois n’a pas joué et à Mestalla il a seulement disputé 20 minutes. Zizou pourrait donc opter pour un duo en attaque avec son meilleur buteur et créateur Benzema, associé à la vitesse de Bale. Le Camp Nou est un terrain parfait pour que le Galois développe son jeu et ses accélérations.

Des retours précieux  

Zidane pourra aussi compter sur les retours dans son XI de Casemiro et Mendy. Suspendu à Valencia, Mendy sera titulaire ce soir à Barcelone. Le latéral gauche apportera une assurance défensive importante, voire clé, dans ce match. Les Catalans ont pour habitude depuis des années de profiter de la vocation offensive de Marcelo pour s’amuser sur le côté gauche. La présence ce soir du Français sur le terrain devrait le sécuriser et apporter un réel soutien à Ramos et Varane.

Quant à Casemiro, Zidane avait choisi de le laisser sur le banc à Valencia. En effet, le Brésilien était sous la menace d’une suspension en cas de carton jaune. Il fera donc son retour au Camp Nou. Pièce maîtresse du Real, Casemiro sera accompagné du métronome Toni Kroos et de la révélation Fede Valverde. Toni Kroos a joué 1523 minutes (76,9% du total) et inscrit 3 buts cette saison, 2 de plus que la saison passée. Dimanche face à Valencia, le milieu madrilène a réussi 97,2% de ses passes (record cette saison en Liga). L’Allemand, qui vit l’une de ses meilleures périodes sous le maillot blanc, est d’ailleurs considéré comme le véritable maître du jeu madrilène par Casemiro. Des stats et éloges de ses coéquipiers qui reflètent le niveau et l’importance de Kroos cette saison.

Pour parfaire ce trio magique Casemiro-Kroos-Valverde, dont on ne cesse de parler, Zidane devrait positionner Modric en 10, derrière Benzema et Bale. Ce plan de jeu avait bien fonctionné lors de la réception du PSG en Ligue des Champions (avec Hazard et Isco). Reste à savoir s’il pourrait fonctionner contre le Barça. Et surtout s’il serait aussi efficace sans la présence de Hazard.

Les clés du match : la bataille du milieu 

Les clés du match côté Real seront dans l’animation proposée par les milieux de terrain, la capacité à souffrir sans ballon et l’élaboration de ses contre-attaques. Si Isco permet d’avoir le contrôle sur le ballon et d’enchaîner les phases de domination, nous avons eu l’exemple parfait face à Valence que cette domination est souvent stérile et de courte durée. Contre le PSG, la présence de Hazard avait permis de créer un réel danger, chose qui sera impossible ce soir compte tenu de sa blessure. Pour ces raisons Modric devrait être préféré à Isco. Les hommes de Zidane n’auront sûrement pas le contrôle du ballon durant tout le match et devront exploiter les moindres contres-attaques. L’association de Modric avec le duo Benzema-Bale est idéale pour le faire. 

Sans surprise et avec Messi en seul maestro le Barça peut-il vraiment l’emporter ? Si avec le génie argentin tout reste possible, les Catalans devront pourtant jouer la surprise pour l’emporter. Avec davantage de tempérament, d’ingéniosité, apprivoiser la tension de cette rencontre et bien improviser pourrait être essentiel. Face à la fluidité et l’impact de l’axe Casemiro-Valverde, aux côtés de De Jong et surtout Busquets, un milieu plus créatif serait à envisager pour le Barça pour ce premier face-à-face de la saison pas encore décisif mais important moralement.

XI Probables

FC Barcelone

Real Madrid

real madrid compo

 

@ChloeWest_ & @Solearquev

Commentaires