LDC / Atletico-Lokomotiv : Un match sous pression et une qualification en jeu

0

Ce mercredi soir à 21h, l’Atleti accueille dans son antre le Lokomotiv Moscou pour la dernière journée des phases de groupes de Ligue des Champions. Deuxième de la poule D avec un seul petit point d’avance sur le Bayer Leverkusen, la victoire est obligatoire côté Colchoneros pour ainsi valider leur ticket pour les huitièmes de finale.  Une élimination précoce après 6 années consécutives au plus haut niveau européen ne serait pas tolérée par la direction et les finances du club encore fragiles.

Dans un contexte délicat, les hommes du Cholo vont devoir batailler pour espérer à nouveau se qualifier pour les matchs à élimination directe. En parallèle et à la même heure, le Bayer Leverkusen affronte la Juventus première et assurée de finir en tête du groupe dans leur stade. Les Allemands vont jouer le coup à fond pour décrocher leur ticket tandis que les Italiens n’ont plus rien à jouer et vont probablement faire tourner. L’Atleti va donc logiquement subir la pression de ce mano à mano à distance, pression dont les joueurs n’ont vraiment pas besoin en ce moment. Friables et peu confiants, les joueurs de l’Atleti n’y arrivent pas mais comptent tout de même assurer l’essentiel pour le bien mental du collectif afin de construire sur des bases saines.

Un Atletico malade

Les récents résultats en Liga, où l’Atleti pointe en 7ème position avec seulement 26 points pris sur 48 possibles, et ceux en Ligue des Champions avec deux défaites consécutives ne peuvent que confirmer l’état de forme médiocre de l’équipe. Malgré une performance plus qu’honorable face au Barça la semaine dernière, poussant les Catalans dans leurs derniers retranchements et s’en remettant comme toujours à Messi, les Colchoneros ont craqué dans les derniers instants de la partie contre le cours du jeu. Une supériorité dans l’impact et une meilleure utilisation du ballon, le plan avait particulièrement fonctionner pour les Rojiblancos mais ils sont tombés sur un grand Ter Stegen qui a permis au Barça de rester dans le match. Ensuite, un match nul décevant face à un Villareal sans Cazorla et Rodrigo, où les madrilènes ont notamment subis les assauts répétés de Chukwueze. De quoi avec des regrets pour l’effectif du Cholo puisque les Colchoneros n’arrivent tout simplement pas à travailler dans la continuité en proposant deux copies de niveau égal. Intéressant et en net progrès pendant 90 minutes puis 90 minutes où les joueurs de Simeone se perdent et n’appuient pas sur les points positifs dégagés précédemment. Tout simplement le pire début de saison sous l’ère Simeone, l’Atleti déçoit et à du mal à relever la tête.

Une inefficacité offensive pénalisante ne permettant pas à l’équipe d’enfoncer le clou quand il le faudrait, malgré 4 ou 5 occasions nettes par match, et une animation assez décevante tant l’effectif regorge de talents et de possibilités empêchent l’Atletico de définitivement entamer leur renouveau annoncé. Pas rassurés par les performances actuelles, avec des carences à l’organisation, les joueurs se rattachent à leurs repères et ne parviennent pas à se détacher totalement de leurs anciens plans de jeu. L’effectif n’est d’ailleurs pas verni par les blessures puisque Vitolo, Costa et Savic ont pris leur quartier à l’infirmerie et le retour de Gimenez n’est pas encore assuré. Par manque de solutions donc mais aussi par manque de profils créateurs capables d’amener du liant à cette équipe, Simeone doit jongler entre progrès et résultats. Malgré tout, le retour en forme de Joao Felix doit faire du bien à l’Atletico et incarner le début d’une nouvelle dynamique positive. Cela passe bien évidemment par cette qualification totalement vitale pour le club.

Le Lokomotiv a encore une lueur d’espoir

Bon dernier d’un groupe relevé en présence de deux mastodontes du foot européen, les Russes ont encore un coup à jouer. Avec 3 points au compteur et une différence de buts de -3 par rapport à la troisième place, le Lokomotiv peut croire en sa bonne étoile et espérer que le sort tourne en sa faveur. Une victoire face aux madrilènes et une défaite du Bayer Leverkusen face à la Juventus pourrait conditionner une qualification en Europa League presque inenvisageable lors des tirages des poules tant le groupe était relevé. Avec des performances cohérentes et des matchs accrochés, les Russes restent un adversaire coriace dont il n’est pas facile de se défaire. Des individualités telles que Krychowiak ou Corluka sont les éléments clefs d’une équipe sans complexes qui n’hésite pas à se projeter rapidement pour déstabiliser le bloc adverse. Une prestation plus qu’intéressante de l’ancien parisien au match aller avait d’ailleurs déjà laissé entrevoir un avenir dégagé pour le Lokomotiv. Toujours en course pour le podium en championnat avec seulement 1 point de retard sur Krasnodar deuxième, l’équipe se permet le luxe d’espérer. Le match va donc être accroché et les madrilènes sont loin d’avoir assurés leur qualification.

Les compositions probables

Atletico

 

Julien (@TorresismoATM)

 

Commentaires