Liga – Seville pour une place de leader, la Real de Martin Odegaard à la relance : La previa de Furialiga (J15)

0

La Liga s’approche de la moitié du championnat. Le train file à toute vitesse et les écarts sont minimes partout au classement. Devant les égalités sont nombreuses et les clubs se tiennent dans un mouchoir de poche et ceux en queue de peloton rêvent d’une série pour remonter vers les hauteurs. Présentation d’un week-end qui s’annonce riche en football et en affiche. 

Celta (18e) – Valladolid (14e) le 29/11 à 21h 

Défait lourdement pour sa première avec le Celta, Oscar Garcia a connu l’ivresse de la victoire pour son second match sur le banc des Galiciens. Un match pas totalement abouti mais une cohérence tactique qui a rassuré beaucoup de monde. Plus attentive qu’à l’accoutumé, l’équipe a tout de même réussi de belles séquence et fait trembler les filets 3 fois. Cette victoire qui s’est décantée en fin de match sur un doublé d’un homme dans le creux : Iago Aspas, va faire du bien à tout le monde. La prise de pouvoir d’Oscar Garcia est visible et travailler dans un eco-système plus serein est bénéfique pour la performance.

Après avoir connu une lourde défaite avant la trêve, Valladolid a de nouveau chuté après celle-ci. Une défaite plus que frustrante face à Alaves et le 1-0 face à Seville qui aurait pu finir sur un nul. Même si les andalous furent plus au point et meilleur dans chacun des secteurs, le club de Pucela s’est montré conquérant et volontaire. Sandro, notamment, a été remuant et a notamment touché la barre. Dans une mauvaise passe, Valladolid a tout de l’équipe qui peut mettre en difficulté un Celta pas encore très serein avec son football. D’autant plus que le retour de San Emeterio fait beaucoup de bien à l’équipe .

Onze probables 

Celta

Absents : Beauvue, Blanco, David Junca, Ivan Villar

Incertain : Rafinha

Valladolid

Absent : Stiven Plaza

Incertain : Javi Sanchez

Real Sociedad (6e) – Eibar (16e) le 30/11 à 16h

Défait par le Real à la reprise, la Real a pris un petit coup derrière la tête. Cette défaite n’est pas honteuse mais elle rappel le chemin à parcourir par le club pour se stabiliser dans le haut du panier. Toujours bien intercaler, les hommes d’Aguacil veulent maintenant relancer une série intéressante en terme de résultats. Ne pas connaitre la victoire depuis deux journées n’est pas encore très inquiétant mais il ne faut pas rester trop longtemps dans ce flou. Le retour d’Odegaard notamment va faire du bien. La Real va jouer un derbi basque et veut laver l’affront de sa lourde défaite face à l’Athletic en début de championnat.

Sans victoires sur ses deux dernières sorties, Eibar pose de nouveau question sur sa réelle capacité à performer sur la durée cette saison. Sans remettre en question l’excellent travail de Mendilibar qui est la pierre angulaire de tout à Ipurua, l’effectif semble vraiment plus adapté à son projet de jeu. Vouloir apposer un pressing constant avec un effectif aussi âgé est soit du suicide, soit un éclair de génie. Actuellement, c’est surtout la première option qui est valable. Sans vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, Eibar n’est pas dans une forme optimale et performe par à coup. Les Armeros inquiètent vraiment.

Onze probables

Real Sociedad

Absent : Asier Illarramendi

Incertain : Zurutuza

Eibar

Absent : Arbilla, Alvarez

Incertain : Aucun

Mallorca (17e) – Betis (15e) le 30/11 à 18h30

Choc entre relégués ! Il y a cependant un monde entre Mallorca et le Betis. A San Moix, c’est pourtant un Mallorca intraitable à domicile mais en difficulté à l’extérieur qui va défier une équipe malade mais qui ne veut pas lacher son entraîneur. Les insulaires qui peuvent prétendre au titre d’équipe la plus malchanceuse de Liga a encore concédé une défaite à l’extérieur par la plus petite des marges tout en frappant la barre. La blessure de Lago Junior n’a pas ébranlé le système tactique du club qui a presque failli ramener le premier point du club loin de son antre cette saison. Chaque point est important et Mallorca est une équipe très compliquée à prendre à défaut.

Vainqueur presque miraculeusement de Valence sur une merveille de coup franc de Canales, le Betis a encore une fois repoussé l’échéance. Rubi, sous pression avant ce match et après la perte du Gran Derbi a gagné quelques jours de repos, sans pour autant rassurer grand monde. Comme lors de son passage à l’Espanyol, le Betis est dans une passe inquiétante. La production collective est minime, Joaquin et Fekir étant à la base de tout pour créer à partir de pas grand chose. Devant, Borja Iglesias n’est même plus envisagé comme un titulaire en puissance actuellement. Le Betis joue à se faire peur mais n’a pas encore basculé dans le précipice.

Onze probables 

Mallorca

Absent : Aucun

Incertains : Cucho, Marc Pedraza, Cabrera, Yannis Salibur, Trajkovski, Baba Rahman

Betis

Absents : Juanmi, Tello, Sidnei, William Carvalho

Incertain : Néant

Seville (3e) – Leganes (20e) le 1/12 à 12h

Seville continue de mener sa barque sans tambour ni trompette. En Espagne, peu de monde déroule le tapis rouge et s’exalte devant les matchs des andalous qui sont pourtant maîtrisés avec facilité par les hommes de Lopetegui. La raison de cette presque indifférence autour du club ? Seville nous a trop habitué à se savonner les planches lors des dernières saisons. Souverains, Lopetegui et Seville doivent passer le test de Noël et tenir cette forme ainsi que ce rendu durant une saison complète. Déjà qualifié pour les seizièmes de Ligue Europa, les Palanguanas tiennent le rythme du Barça et du Real actuellement.

En face, le dernier du classement, qui est en quête de relance. Avant la trève, Javier Aguirre le nouveau technicien du club avait accroché un bon nul face à la Real Sociedad. Pour cette reprise, le club a réalisé un match satisfaisant face au Barça mais a cédé sur la plus petite des marge. Les Pepineros ne sont pas sauvés, l’équipe ne déroule pas encore un jeu rassurant mais le technicien mexicain met en branle tout son talent pour tenter de relancer mentalement son groupe. En Nesyri en dedans et un peu boudeur avant son arrivé à enfin célébré un pion, celui face au Barça. Ce match, qui a encore tout de la mission suicide doit permettre à Leganes de se rassurer avant de prendre des points.

Onze probables 

Sevilla

Absent : Ocampos

Incertain : Néant

Leganes

           

Absents : Marc Navarro, Szymanowski

Incertains : Omeruo, Rivera, Rosales

Athletic Club (5e) – Granada (8e) le 1/12 à 14h 

Et si l’Athletic était de nouveau dans le bon tempo pour retrouver l’Europe ? Après une mauvaise passe, Gaizka Garitano n’a pas tremblé et a permis à son équipe de faire le dos rond avant de retrouver la lumière. Restant sur 3 victoires en 4 journées de Liga le tout sans connaitre la défaite, les Leones vont de nouveau bien. Surtout qu’en plus de dominer les matchs, avec notamment un Muniain de gala, les basques ont toujours cette faculté à faire le dos rond quand il le faut. Face à Osasuna, ils ont souvent défendu mais ont arracher une petite victoire déterminante. Muniain blessé, c’est Williams qui se montre. Le jeune Sancet a enfin enfilé le costume de titulaire avec réussite.

Tube du début de saison, Granada est rentré quelque peu dans le rang actuellement. Le club reste notamment sur 3 défaites de rang et a accroché un bon nul face à l’Atleti le week-end dernier. Le Granada insouciant et en réussite du début de saison est quelque peu disparu mais l’équipe reste cohérente et intéressante sans et avec le ballon. Bien sûr des joueurs comme Puertas sont un peu moins dedans et devant, la recrue Soldado préfère mettre des coups de lattes que de marquer des buts. Ce match face à un adversaire en forme ne sera pas une mince affaire mais Granada sait surprendre.

Onze probables 

Athletic

Absent : Muniain

Incertains : Aduriz, Raul Garcia, Kodro

Granada

Absents : German Sanchez, Lozano

Incertain : Néant

Espanyol (19e) – Osasuna (11e) le 1/12 à 16h

La machine de Pablo a du mal à trouver la première en ce moment. Avec une seule petite victoire au compteur, le nouvel entraineur du club peine à relancer son équipe. Sur le terrain, les Pericos sont pourtant bien mieux, que ça soit collectivement, individuellement, sans et avec le ballon. L’Espanyol n’a pas encore trouvé la sérénité ni la bonne formule notamment offensivement mais l’équipe a clairement plus de consistance qu’en début de saison. Tenu en échec par Getafe le week-end dernier, le club est toujours relégable et doit sortir rapidement de la zone rouge indigne d’un tel club. Ce match peut être un nouveau déclic pour les catalans.

Souverain à domicile, friable à l’extérieur, Osasuna semblait avoir trouvé son rythme. Oui mais voilà après une invincibilité longue de plus de 30 matchs à El Sadar, les Navarrais ont perdu face à l’Athletic le week-end dernier. Une défaite pas vraiment méritée tant l’équipe a essayé et tiré au but mais la réussite n’a pas été au rendez vous. Le 442 du club reste excellent, Chimy Avila est une plus value magnifique pour un tel club mais cette défaite va surement trotter un petit moment dans les têtes. Ce déplacement tombe donc mal même si l’Espanyol n’est pas aussi intéressant à domicile que les saisons précédentes.

 

Onze probables 

Espanyol

Absents : Naldo, Ferreyra, Javi Lopez, Piatti, Vargas

Incertain : Néant

Osasuna

Absent : Kike Barja, Aridane

Incertain : Vidal

Getafe (7e) – Levante (9e) le 1/12 à 18h30

Deux équipes dans une forme particulière mais pas en crise vont s’affronter. Côté Getafe, l’équipe fait de nouveau un peu de surplace en ce moment. L’équipe reste sur deux nuls consécutifs en Liga et reste invaincu depuis 4. Le 442 et le Bordalismo sont toujours présent, Kennedy de son côté symbolise la progression du club. Actuellement Pepe Bordalas peut proposer différentes choses, avoir des ailiers offensifs, des latéraux ou des milieux excentrés. Devant aussi, il dispose de plusieurs profils intéressantes. L’équipe qui est engagé en Europe perd peu de point et reste en embuscade pour l’Europe. Une gestion délicate mais réussi d’un effectif complet qui a bougé cet été.

Du côté de Levante, l’équipe oscille entre bonnes prestations et victoires à l’arraché. Après avoir battu le Barça, Levante a trébuché face à l’Athletic sans rien montrer et a battu par la plus petite des marges Mallorca en tremblant en fin de match. L’état physique d’un Bardhi ou d’un Melero combiné à la suspension de Campana doit causer des maux de têtes à Paco Lopez. Devant, le technicien cherche encore ses hommes et son animation. Borja Mayoral et Roger Marti étant deux attaquants très distincts qui ne semblent pas vraiment complémentaires. Levante sait jouer au ballon mais a du mal à être constant dans la durée.

Onze probables 

Getafe

Absents : Manoljovic, Bergara

Incertain : Néant

Levante

Absents : Ivan Lopez, Pier, Sergio Postigo, Cabaco, Melero

Incertain : Néant

 

Benjamin Chahine 

@BenjaminB_13

Commentaires