LDC / Juventus – Atletico : Plus qu’un choc sportif ?

0

Match au sommet entre deux prétendants au tire. La Juventus, première du groupe, reçoit l’Atleti deuxième à 3 points de son adversaire du soir. Un match de grande importance donc, qui pourrait complètement relancer la course à la première place du groupe ou bien définitivement sceller le sort de cette poule. Previa.

Écrasant tout sur son passage, au point de vue des résultats tout du moins, l’équipe de Maurizio Sarri avance sans s’arrêter. 11 victoires et 2 nuls en 13 matchs de championnat et 3 victoires et 1 nul en Ligue des Champions, les Italiens sont encore invaincus cette saison. Une profondeur de banc incroyable, une rotation bien gérée et plusieurs schémas tactiques, la Juve fait peur. Encore plus quand des joueurs comme Dybala retrouve des sensations et surtout de l’efficacité, lui annoncé au fond du trou et sur le départ cet été. De plus, l’intégration de De Ligt d’abord difficile est finalement convaincante. Encadré par l’expérimenté Bonucci, il s’impose progressivement et confirme les attentes placées sur lui par rapport à son recrutement.

La Juventus ou le seul mastodonte européen invaincu !

Impressionnant donc, mais attention à ce que le rouleau compresseur ne s’enraye pas avant les échéances importantes du mois de mars car l’équipe n’est pas toujours convaincante dans le jeu. En effet, certaines victoires sont accrochées, les statistiques avancées ne sont pas souvent en leur faveur face aux équipes importantes du championnat Italien et l’équipe s’en remet souvent au talent individuel de ses joueurs. Est-ce la marque du grand champion qui s’en sort toujours et qui renverse les matchs dans le dernier quart d’heure pour rester au top? Peut être mais cela ne rassure pas et finira certainement par leur jouer des tours… La vigilance est donc plus que nécessaire face aux Colchoneros, d’autant plus que l’un des matchs les plus accrochés cette saison reste ce match nul au Metropolitano lors de la phase aller des groupes de LDC, de quoi faire tergiverser les esprits Turinois. Vont-ils tomber? Vont-ils être dépassés par des adversaires en quête de revanche qui auraient pu l’emporter un peu plus tôt?

De plus, l’inconnue Cristiano Ronaldo quand à sa relation avec Sarri et sa condition physique semble tendre les relations au sein du vestiaire. Pas apte à 100% à la compétiton, sa titularisation est encore incertaine mais le connaissant, il risque de faire parler son caractère de gagnant pour jouer ce genre de match dont il raffole. Enfin, l’attaque est encore plus décimée avec l’absence de Douglas Costa qui s’est blessé face à l’Atalanta Bergame et celle de Bernadeschi encore incertain, qui ne pourront surement pas dynamiter la défense Espagnole par leur vitesse et leur technique.

L’Atletico, ça coince ?

Cette saison en C1, les hommes du Cholo en sont encore à de l’expérimentation quand son adversaire du soir est bien rodé. Balbutiant son football et jamais sûrs de leurs forces, les Colchoneros déçoivent hors de leurs bases, souvent incapables de prendre le match à leur compte et d’imposer leur rythme. Certainement encore marqués par la remontada de la saison dernière avec le triplé historique de CR7 au retour à Turin, les Matelassiers arrivent en terrain accidenté voir glissant dans le Piémont. Le Juventus Stadium ne réussit pas aux Madrilènes, pourtant les 3 points sont obligatoires pour espérer relancer ce groupe.

Après une défaite face à Leverkusen plus que décevante où les Rojiblancos ont été amorphes, la réaction est fortement attendue, encore plus dans un match comme celui-ci. Cependant, même les résultats en championnat ne sont pas satisfaisants et la dynamique n’est donc pas la bonne pour aborder un tel match. En effet, le match nul à Granada à laisser un goût amer chez les Colchoneros, incapables de tenir le score dans ce match équilibré face aux Andalous qui leurs ont posé quelques problèmes, eux les adeptes de l’unocerismo. De plus, beaucoup de joueurs ne sont pas disponibles ou pas prêt à 100%. Joao Felix d’abord, qui revient sur les terrains après une longue absence et n’a donc pas le rythme nécessaire pour tenir une rencontre à aussi haute intensité. Gimenéz ensuite, toujours incertain pour la rencontre qui ferait un grand bien à la défense puisqu’on ne connait pas encore le rendement de Mario Hermoso dans des matchs de cette qualité, certainement encore trop tendre. L’Uruguayen, si combatif et déjà expérimenté, ramènerait du caractère et une force mentale supplémentaire que les Colchoneros ont tendance à perdre ces derniers-match.

Malgré tout les retours de Partey et Saul, qui n’ont pas été retenus ce week-end pour cause de suspension, viennent prêter main forte à un milieu de terrain dépeuplé et dépassé face à Grenade. Llorente, encore très loin de son meilleur niveau ne peut prétendre à être aligner face à la Juve, surtout quand on connait l’importance du Ghanéen cette saison. Réelle plaque tournante et dépositaire du jeu en étant toujours à l’aise dans les zones de pression pour ressortir les ballons proprement et en délivrant de superbes passes longues mais aussi excellent récupérateur avec un coffre physique exceptionnel, il est l’élément clé du jeu Madrilène.

Les clés du match :

Brider l’élément le plus dangereux pour les Colchoneros, s’il joue biensûr. Ronaldo adore l’Atletico et l’Atletico craint Ronaldo, c’est aussi simple que ça : 25 buts en 33 parties pour le Portugais. Toujours motivé contre son ancien rival madrilène, CR7 retrouve sa proie favorite et voudra à nouveau marquer de son empreinte ce match de gala. Ne pas reculer ensuite et insister sur les combinaisons en passant par les ailes, quelque peu décimées côté Italien puisque Alex Sandro est toujours blessé et De Sciglio ne convainc pas forcément. En effet, l’apport des latéraux par l’intermédiaire de Trippier et Lodi n’a jamais été aussi important. A l’image du match du week-end, Lodi a marqué et les deux ont été appliqués et impliqués tout au long de la rencontre. Au vue du dispositif mis en place par Sarri avec un milieu bien fourni, il faudra impérativement contourner la zone de densité et utiliser la vitesse amenée par les côtés pour déstabiliser la charnière de la Juve. Via des centres et des passes en retrait, Morata aura lui aussi à coeur de marquer face à son ancien club, lui qui est le principal artilleur côté espagnol et qui est si à l’aise dans cet exercice.

Onze probable

Atletico

 

 

Julien

@TorresismoATM

Commentaires