Séville pour tenir la cadence du Barça, un choc basque et Levante en quête de stabilité : la previa de Furialiga (J14)

0

La Liga est enfin de retour après une longue respiration internationale. Certaines équipes ont ruminé leurs mauvais résultats quand d’autres ont profité de ces petites vacances pour travailler le cœur léger. Au programme de cette 14e journée de championnat, quelques affiches alléchantes dont un déplacement particulier pour Séville ou encore l’Athletic. Présentation. 

Levante (12e) – Majorque (16e) le 22/11 à 21h

Après sa victoire de prestige face au Barça, Levante a rechuté face à l’Athletic. Un match loin de la Ciutat et une prestation plutôt décevante pour un groupe habitué à faire le yo-yo en termes de performances depuis l’arrivée de Paco Lopez à la tête des Granotes. Le míster au crâne luisant a rendu l’équipe plaisante mais les performances ont du mal à être pérennes sur la durée. Les coéquipiers de Morales font des coups, des séries intéressantes avant de replonger dans une spirale négative et donc de chuter au classement. De retour à la maison après la trêve, Levante a envie de prouver que l’équipe peut truster le haut du tableau et enfin rêver d’une qualification européenne. Ce groupe a assez de qualité pour viser ce genre d’objectifs.

Du côte de Mallorca, l’équipe continue de faire le plein à domicile tout en étant mal à l’aise à l’extérieur. Les hommes de Vicente Moreno montrent deux visages et tardent à convaincre totalement. Les insulaires sont solides et cohérents à San Moix, avec un 433 intéressant et surtout des joueurs comme Lago Junior qui se montrent. Loin de leur île, les coéquipiers de Kubo sont inoffensifs et timides. Si ce rythme particulier permet au club de rester hors de la zone rouge, il ne garantit en rien un maintien en fin de saison. Vicente Moreno doit trouver la clé pour enfin prendre des points à l’extérieur.

Onze probables

Levante

Absents : Rober Pier, Erick Cabaco

Incertain : Ivan Lopez

Majorque

Absents : Cucho, Lumor, Lago Junior, Trajkovski, Baba Rahman

Incertains : Cabrera, Salibur, Baba

Espanyol (19e) – Getafe (7e) le 24/11 à 12h 

Défait par l’Atleti avant la trêve, l’Espanyol se cherche un rythme depuis l’arrivée de Pablo Machín sur le banc des Pericos. Hormis une petite victoire en Liga face à Levante et des démonstrations en Ligue Europa, l’ancien de Girona a surtout connu des défaites dont une lourde face à l’Athletic notamment. Dans le jeu, les progrès sont notables, mais l’équipe a encore un déficit de confiance important. Il se matérialise par des maladresses dans les deux surfaces avec donc des conséquences importantes au tableau d’affichage. Devant, aucun attaquant ne se détache et Pablo tâtonne encore. Le peu de temps de jeu accordé à Melendo interroge aussi.

Du côte de Getafe, le Bordalismo reprend petit à petit de la cohérence et de l’épaisseur. Le rodage du début de saison a fait du bien, l’équipe tourne maintenant bien mieux et se rapproche du haut de tableau sans déroger aux préceptes qui ont permis au club de se qualifier pour la Ligue Europa. L’émergence de joueurs comme Kenedy combiné au bon niveau des Arambarri ou Ángel a permis aux Azulones d’enchaîner les bons résultats. Le club est dans une position délicate en Europe mais l’optimisme est de retour dans la banlieue sud de Madrid.

Onze probables 

Espanyol

Absents : Naldo, Piatti

Incertain : Néant

Getafe

Absent: Néant

Incertain: Néant

Osasuna (10e) – Athletic (6e) le 24/11 à 14h

Choc entre deux clubs de l’Euskal Herria ! Les Basques de l’Athletic se déplacent en Navarre pour défier Osasuna dans sa forteresse d’El Sadar. Osasuna est l’une des bonnes surprises de ce début de saison. L’entraîneur Arrasate, qui vient de prolonger son contrat en tant qu’entraîneur, a donné une identité de jeu très forte à sa formation. Le 442 est vertical, l’équipe met beaucoup d’intensité sans pour autant réaliser un pressing aussi remarquable qu’Eibar. Dans les faits, les Navarrais sont vraiment compliqués à mettre en difficulté, surtout qu’Osasuna dispose de joueurs capables de faire trembler les filets avec facilité. L’Athletic est prévenu.

L’Athletic après une période compliquée remonte bien la pente et offre un spectacle intéressant ces dernières semaines. Le onze titulaire n’a pas beaucoup bougé mais les Yuri ou encore Capa, qui étaient les dynamiteurs du début de saison ont laissé leur place à d’autres, comme Muniain dans une forme olympique ces dernières semaines. Devant, le 4231 est aussi plus mobile, l’équipe se montre plus dangereuse et implique plus de joueurs offensivement. La petite baisse n’est maintenant qu’un souvenir dans les têtes basques tournées de nouveau vers le haut du tableau. Attention aux dernières alertes à l’entraînement, les Leones n’ont pas un groupe conséquent ; toute blessure est un élément qui peut déstabiliser l’équipe.

Onze probables

 Osasuna

Absents : Sanjurjo, Ruben Martinez, Kike Barja, Aridane Hernandez

Incertains : Nacho Vidal, Robert Ibanez

Athletic

Absents : Iker Muniain, Aritz Aduriz

Incertain : Gorka Guruzeta

Eibar (15e) – Alavés (14e) le 24/11 à 16h 

Lourdement battu lors des deux dernières journées de Liga, Eibar a du mal à enchaîner cette saison. L’équipe est plus vieille, les nouveaux tardent à se mettre au niveau et c’est tout un groupe qui semble tourner au ralenti. Le pressing, qui était LA marque de fabrique des Armeros n’est aussi plus aussi qualitatif qu’avant, le temps fait son effet sur des joueurs qui n’ont plus les cannes pour le réaliser de la meilleure des façons. Les Basques restent capables de faire des coups, mais le maintien va être difficile à accrocher cette saison. Ce que montre Eibar sur ce début de saison inquiète sur l’avenir du club à court terme.

L’impression est semblable du côté d’Alavés. Les Basques sont à l’aise à la maison mais souvent en difficulté à l’extérieur. La philosophie de Garitano, dans la ligné de celle d’Abelardo, tarde à apporter les mêmes résultats. Alavés est une équipe besogneuse, à l’image de Mubarak Wakaso au milieu. Le tout est magnifié par des offensifs bien plus qualitatifs que les saisons précédentes. La forme de Lucas Pérez maintient presque essentiellement le club en vie et lui offre énormément de points. L’ensemble semble chancelant, l’équipe est difficile à bouger mais sans les exploits devant, elle est très inoffensive. Si cela tient pour l’instant, c’est inquiétant sur la durée.

Onze probables 

Eibar

Absent : Néant

Incertain : Néant

Alaves

Absents : Laguardia, Manu Garcia

Incertain : Néant

Villarreal (11e) – Celta (18e) le 24/11 à 18h30 

Villarreal reste sur trois journées sans connaître la victoire en Liga avec notamment une lourde défaite 3-1 face à Mallorca à l’extérieur. Le sous-marin a donc chuté au classement même si les écarts sont infimes pour l’instant. Dans le jeu, l’impression laissée par Villarreal est toujours particulière. L’effectif est très riche qualitativement, les joueurs sont bons, les profils sont différents et surtout l’effectif est sacrément cohérent. Cependant, le rendu est moyen, devant les joueurs ont pas mal de liberté et c’est très souvent la forme de Santi Cazorla qui conditionne l’issue du match pour les hommes de Calleja. Sans dire que l’équipe déçoit, l’ensemble nous laisse sur notre faim même si elle est capable de marquer sur des demi-situations.

Côté Celta, après une première sortie mi-figue mi-raisin face au Barça, Oscar García a profité de la trêve pour avancer dans sa reprise en main du club. Sa méthodologie connue de tous avec notamment une volonté de pressing cohérent et constant peut faire beaucoup de bien aux Galiciens. L’effectif regorge de joueurs de talent au milieu et le tout est magnifié par Iago Aspas, même si la légende n’est pas au mieux en ce moment. Le Celta, déception du début de saison, a suscité de nouveau de l’intérêt avec cette signature. Ce match s’avère déjà crucial. Il faut lancer une série rapidement pour s’éviter une crise de confiance toujours compliquée à gérer. La blessure de Rubén Blanco ne facilitera pas la tache d’Oscar Garcia.

Onze probables 

Villarreal

Absents : Guerra, Alberto Moreno, Soriano

Incertain : Asenjo

Celta

Absents : Beauvue, Rubén Blanco

Incertains : Rafinha, David Junca, Mina

Valladolid (13e) – Seville (4e) le 24/11 à 21h

La forteresse Jose Zorilla est de retour ! Valladolid est dans le creux du classement mais s’appuie sur sa réussite à domicile pour espérer grappiller quelques places. A la maison, les violets ont notamment tenu en échec le Real et l’Atleti. Sergio González reste fidèle à son idée qui a permis au club de monter en Liga et de s’y maintenir. Actuellement, le 442 permet d’assurer l’assise défensive tout en incluant pas mal de monde devant. La petite forme de Toni Villa laisse présager aussi que le club peut encore progresser. Devant, Sandro a enfin trouvé le chemin des filets. Le club de Ronaldo peut regarder vers l’avenir sereinement et espérer remonter quelque peu au classement.

Après deux nuls de suite, Séville a retrouvé la victoire dans le derby juste avant la trêve et a donc fait le plein de confiance. Les hommes de Lopetegui confirment qu’ils sont une des meilleures équipes d’Espagne actuellement. Les préceptes de l’ancien sélectionneur sont visibles, des joueurs comme Navas, Ocampos, Torres, Fernando ou Diego Carlos montrent de bonnes dispositions également. Dans le jeu, les Andalous savent aussi faire plusieurs choses et c’est intéressant pour la suite. Dans le bon tempo en Europe et en Espagne, Séville est bien placé dans le haut du classement et semble en embuscade derrière les ogres. Et si c’était enfin le bon moment pour ce club ?

Onze probables 

Valladolid

Absents : Joaquin, Stiven Plaza

Incertains : Barba, Olivas, Javi Sanchez

Seville

Absent : Néant

Incertain : Néant

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires