Les notes / Eibar 0-4 Real Madrid: Un grand Real Madrid étrille un Eibar méconnaissable

0

On s’attendait à un match compliqué pour le Real Madrid sur le terrain difficile qu’est Ipurua, mais il n’en fut rien. Les Madrilènes ont trituré un Eibar méconnaissable grâce à une excellente première mi-temps qui leur a permis d’aller aux vestiaires avec une avance de 3 buts (Benzema (2x) et Ramos). En deuxième mi-temps, le rythme du match a considérablement baissé mais Fede Valverde en a tout de même profité pour corser encore un peu l’addition. Le Real conclut sa semaine en beauté avec une autre goleada et s’affirme dans le trio de tête de la Liga.

Eibar

Real Madrid

El MVP: Karim Benzema

Les matchs se suivent et se ressemblent pour M.Karim Benzema qui nous a encore offert une performance XXL. Leader incontesté de l’attaque madrilène, le Français à été un danger permanent pour Eibar, que ce soit par ses déplacements ou par ses combinaisons notamment avec Eden Hazard. Benzema a ouvert le score et s’est offert un doublé sur penalty. Grâce à ses deux buts, il dépasse une légende merengue de la trempe de Ferenc Puskas avec 157 buts sous les couleurs madrilènes et rentre encore un peu plus dans l’histoire du club. Avec son doublé, le Français se place également provisoirement en tête du classement des buteurs de la Liga.

El Patron: Fede Valverde

L’Uruguayen a encore une fois été très précieux pour les Madrilènes. Infatigable récupérateur et très travailleur dans la pression, Valverde à été partout sur le terrain. L’énergie qu’il dégage quand il joue et l’équilibre qu’il apporte au milieu de terrain le rendent indispensable à ce Real Madrid. Pour couronner son gros match, il s’est offert un superbe premier but avec les Merengue que n’aurait pas renié Kroos: frappe au sol du plat du pied collée au poteau.

La Decepcion: Eibar

On s’attendait à un match difficile pour le Real Madrid mais il n’en fut rien. Désordonnés, ne gagnant aucun duel, les hommes de Mendilibar n’ont jamais été à la hauteur de la rencontre. Comme on pouvait s’y attendre, les Armeros ont pressé haut sur le terrain mais ils ont également laissé des boulevards dans leur dos que les Madrilènes ont exploité avec plaisir.

La Buena Sorpresa: Modric

Le Croate était la « surprise » de Zidane dans le onze pour affronter Eibar et il s’est montré à un bon niveau après quelques apparitions décevantes.  Avec Valverde et Casemiro qui assuraient la récupération du ballon, le Croate, plus libre, s’est plus projeté vers l’avant qu’à l’accoutumée. Le Ballon d’or 2018 a fait étalage de toute sa classe et de sa très bonne qualité de passe en cassant les lignes de pression d’Eibar. Modric n’est pas encore à son meilleur niveau mais il monte en régime et c’est une excellente nouvelle pour le Real.

Miguel Hernandez

@Mig19Hernandez

Commentaires