LDC / Valence-Lille : Un tout ou rien pour Blanquinegre et Dogues

0

Valence reçoit le LOSC ce soir dans une rencontre où les deux équipes ont beaucoup à perdre. En cas de défaite, les Lillois pourraient quitter la Champions League. Un résultat qui mettrait aussi à mal le possible repêchage en Ligue Europa. Ce sera donc une finale à Mestalla, car les Espagnols aussi doivent faire une deuxième partie de parcours quasiment sans faute pour rêver des huitièmes de finales. Coup d’envoi à 21 heures.

S’inspirer des Lillois à la maison

Lors de la rencontre aller, Lille a plus que secoué une équipe de Valence sans grande inspiration. Les hommes de Galtier, motivés comme jamais, avaient alors pressé, ennuyé et fait suffoquer leurs adversaire dans un stade surchauffé. Le combat du milieu de terrain avait tourné en faveur de l’ancien olympien qui, en prélude de la rencontre, avait annoncé bien connaitre les faiblesses de ses opposants espagnols. Force de constater qu’il avait vu juste. Aucun joueur Che n’avait vraiment tiré son épingle du jeu. Une classe d’écart avait également séparé les deux équipes au niveau de la volonté et de l’intensité.

Dans une rencontre dominée de la tête et des épaules par les Nordistes, Valence avait réussi contre toute attente à ouvrir la marque par le biais de Cheryshev. Boostés, et pas du tout abattus par ce but, les coéquipiers d’Osimhen avait fait preuve d’une incroyable persévérance pour égaliser (1-1) dans les tout derniers instants du match.

Deux équipes aux objectifs clairs

Ce soir, l’équation est assez simple, les deux camps doivent l’emporter pour espérer atteindre les 1/8 de finales. Valence compte pour le moment 4 unités, Lille une seule. Devant, Chelsea et l’Ajax se partagent la première place avec tous deux 6 unités. Naturellement, Valence part sur papier avec un avantage avec cette rencontre à domicile d’autant plus que les Lillois voyagent extrêmement mal cette saison. le constat est même accablant, les Dogues n’ont toujours pas gagné une seule fois, deux partages sur cinq déplacements en Ligue 1 accompagnés de la défaite à l’Ajax lors de la première journée.

Pendant que les Lillois se s’inclinaient 2-1 sur le terrain à Marseille, les Che ont redressé la tête en allant s’imposer 1-2 sur le terrain de l’Espanyol Barcelone. Cette victoire, acquise grâce à une seconde période de très bonne facture, permet aux hommes d’Albert Celades de retrouver un peu de confiance après 4 rencontres sans victoire toutes compétitions confondues. Toutefois, ce bon résultat ne doit pas masquer une vérité : Valence n’est pas encore au point. Les Espagnols n’ont pas encore réussi à faire une rencontre complète à un bon niveau, à chaque fois, une mi-temps à été bonne, l’autre médiocre voire catastrophique.

La première pour Eliaquim Mangala 

Petit évènement à Valence, Eliaquim Mangala est convoqué pour la première de la saison depuis son retour à Mestalla. Arrivé dans un état physique préoccupant cet été après près de deux ans sans vraiment jouer, le défenseur français s’entraînait avec le groupe sans jamais être sélectionné. Il profite ici de l’exclusion de Mouctar Diakhaby, l’ancien Lyonnais, lors du match aller pour incorporer le groupe. Autre retour de blessure pour un autre tricolore, Kévin Gameiro. Albert Celades doit faire face à plusieurs absences, et notamment au milieu de terrain où trois titulaires potentiels sont blessés (Coquelin, Guedes et Soler).

Côté lillois, Christophe Galtier profite du retour de blessure de son principal artilleur, Victor Osimhen, lequel a déjà retrouvé quelques sensations ce weekend à Marseille sans toutefois marquer. Renato Sanches, annoncé incertain, est quand repris par l’entraîneur français.

Le XI probable de Valence 

Valencia-Sports (@VLC_SPORTS)

Commentaires