Les notes / Levante 3 – 1 Barça : Des Catalans submergés par l’intensité

0

Dans un match à l’extérieur annoncé piège pour le onze légèrement remanié des Catalans, ces derniers sont tombés en plein dedans. Après une ouverture du score heureuse les hommes de Valverde n’ont pas cherché à enfoncer le clou, pire comme habituellement ils sont tombés dans l’apathie. Levante en a profité pour encore une fois noyer les Barcelonais dans un océan d’intensité. Un mot qu’ils ne connaissent plus. Voici les notes de ce Levante Barça.

Levante 

 

Barça

 

El MVP : Borja Mayoral

On l’aura aperçu quelques fois en première mi-temps, pas dans la zone de décision certes mais son apport et ses remises avaient permis aux siens d’avancer avec le ballon. Loin d’être transparent même après l’ouverture du score catalane il a tenté de récupérer des ballons et de lancer le pressing des siens. En seconde période, il permet à Levante de prendre l’avantage sur une frappe magnifique de l’extérieur de la surface après une récupération et un échange de passes rapides de ses coéquipiers. Un match de rêve pour le Madrilène qui pourrait bien avoir rendu la un immense service au club auquel il appartient encore, le Real Madrid.

Le Patron : José Campaña

Il est le patron de cette équipe de Levante. Titulaire durant les 12 journées de cette saison il n’a été remplacé qu’un seule fois. Toujours présent physiquement même après l’ouverture du score catalane, il n’a jamais lâché et s’est évertué à faire avancer ses coéquipiers afin de chercher l’égalisation. Et bien lui en a pris. Parfois dépassé par son intensité, les Catalans n’ont pas toujours pu le contenir. Auteur de l’égalisation des siens, il a sonné la révolte et a permis à son équipe d’enchaîner par la suite.

La Decepción : Ernesto Valverde 

Il entame sa troisième saison avec le Barça, l’effectif évolue, s’améliore sensiblement d’un point de vue individuel et pourtant le contenu lui reste tragique. Sauvé par ses résultats jusqu’à présent, ce qui devait arriver et arrivé et le score est maintenant l’exact reflet de la prestation globale vue sur la pelouse. Pourquoi? Parce que Léo Messi a beau être l’extraterrestre qu’il est il ne peut pas tout sauver. Cela vaux également pour Ter Stegen ou encore Clément Lenglet. Ernesto Valverde ne semble avoir aucun plan, ni aucune stratégie sauf celle de compter sur ses individualités. Pas de bol le collectif prendra toujours le pas sur le reste à terme.

La Mala Sorpresa : Ou es-tu intensité?

C’est un débat qui persiste. Quand le Barça compte-t-il mettre l’intensité nécessaire dans ses matchs? Déjà face au Slavia l’équipe s’est montrée incapable de répondre à l’intensité physique mise par les joueurs Tchèques. La solution pour le plus grand monde? Arturo Vidal bien-sur. C’est lui qui est censé apporter cette fougue et ce répondant. Triste erreur, un joueur seul ne suffit pas, encore moins lorsque ses nombreuses lacunes ne contrebalancent pas la présence physique mise sur le terrain. La solution n’est pas individuelle, elle est collective! Peu de joueurs sont prompts dans cette équipe à se battre pour leurs coéquipiers et à faire les efforts.

 

 

Commentaires