Liga – La Real Sociedad et Villarreal sont lancée, le Betis inquiète : La prévia de Furialiga (J11)

0

Le football en semaine c’est pas très chouette mais les affiches de cette onzième journée de Liga sont quand même alléchantes. Derrière des chocs prestigieux,  on pourra voir des équipes qui sombrent vers les abysses et d’autres qui regardent vers le haut avec appétit, présentation.

Real Sociedad (3e) – Levante (13e) le 30/10 à 19h 

Mais jusqu’où ira la Real Sociedad ? Encore victorieuse face au Celta ce weekend, les hommes d’Aguacil enchaînent et impressionnent. En plus de regorger de qualités, l’effectif des basques sait faire plusieurs choses alors que les saisons dernières, l’équipe tombait rapidement dans les pièges tendus par les adversaires. Face au Celta, Martin Odegaard et ses copains ont fait le dos rond avant de piquer sur une des seuls ouvertures du matchs, initié par le milieu norvégien. Les basques se remémorent la saison 2002/2003 et cela fait plaisir.

De son côté, Levante déçoit. Les résultats ne sont pas mauvais, l’équipe est dans le ventre mou et plusieurs joueurs sont loins de leur meilleur niveau mais le rendu global est faible. Paco Lopez tente de rendre son équipe plus équilibrée mais cela la rend surtout plus ennuyante. L’équipe n’a pas marqué depuis deux journées et tardent à trouver un onze type, plusieurs joueurs oscillent entre le banc et le terrain sans réussir à s’imposer sur la durée. Cette mauvaise passe s’éternise et ce n’est jamais bon pour un club.

Onze probables 

Real Sociedad

Absents : Illarramendi, Elustondo, Munoz

Incertain : Néant

Levante

Absents : Toni Garcia, Rober Pier

Incertain : Oier

Athletic Bilbao (10e) – Espanyol (19e) le 30/10 à 20h

Et l’Athletic descendit de son petit nuage ! Après une excellente fin de saison dernière couplée avec un bon démarrage cette année, l’Athletic semblait retrouver les sommets mais depuis quelques journées, les Basques sont de retour dans le rang. Dans le creux du classement, sans victoire depuis 6 journées, les hommes de Garitano inquiètent. Dans le jeu, c’est souvent insuffisant et les jeunes qui pourraient relancer la machine tardent à prendre de l’ampleur. Cette période troublée replonge l’Athletic dans un tourment récent.

Et si l’Espanyol lançait enfin sa saison ? Pour son 4e match en 9 jours, les catalans retrouvent le sourire. Défait pour la première de Machin, l’Espanyol a enchaîné deux victoires et les progrès sont notables dans le jeu. Tout n’est pas parfait surtout au milieu où l’équilibre n’est pas encore trouvé mais l’émergence de Victor Gomez rassure pour la suite. L’Espanyol doit enchaîner et Machin le sait, les Pericos doivent jouer crânement leur chance dans un San Mames pas habitué à connaître la défaite.

Onze probables 

Athletic Bilbao

Absent : Benat

Incertain : Néant

Espanyol

Absents : Calleri, Piatti

Incertains : Iturraspe, Puado, Calero

Betis (18e) – Celta Vigo (17e) le 30/10 à 21h 

Qui sera le plus mauvais au Benito Villamarin ? Le Betis, équipe qui se devait de truster les premiers roles après le remplacement de Quique Setien par Rubi sombre dans les abymes du classement. Sans idées, sans projet de jeu, avec une proposition qui varie en fonction des formes de chacun, le nouveau cycle est un échec. A l’heure actuelle, les andalous, veritables équipes frissons les deux saisons dernières sont redevenus une équipe quelconque capable de réussir sur des éclairs de génie individuel. Le maintien de Rubi ne doit qu’à une clause dans son contrat, si il vit trois journées en tant que relégable à la tête des Beticos, la direction ne lui paiera qu’un an de salaire en cas de licenciement. Ce match, s’il se solde par un mauvais résultat sera le troisième que vivra l’ancien de l’Espanyol dans la zone rouge … L’ambiance est pesante autour du club.

Le Celta n’est pas dans une meilleure forme. Les galiciens auteurs d’un recrutement ambitieux n’arrivent pas à imprimer un jeu collectif de qualité. L’équipe se repose encore trop sur Iago Aspas et malgré énormément de qualité sur le terrain, le rendu est très mauvais. Le 442 n’a de cohérence que sur le papier, Rafinha, Denis Suarez et Lobotka réussissent à créer de la magie par séquence mais le reste du temps, l’équipe se contente d’attendre et finit souvent par craquer. Ce match ne s’annonce pas sexy malgré énormément de qualité de chaque côté et sent plutôt la poudre et le licenciement.

Onze probables 

Betis

Absents : Juanmi, Dani Martin, Carvalho

Incertain : Néant

Celta

Absents : Pape Cheick, Juan Hernandez, Beauvue, Vazquez

Incertain : Araujo

Eibar (16e) – Villarreal (7e) le 31/10 à 19h 

Eibar va t’il retrouver la flamme à domicile ? Battu deux fois coup sur coup en Liga sans réussir à faire trembler les filets, les basques retrouvent une situation inquiétante. Dans le jeu, le 442 habituel s’est transformé en 433 pour apporter plus de solidité et de cohérence à l’ensemble. Ce choix, n’est pas encore couronné de succès et ne fait pas encore l’unanimité. Le trio au milieu ne semble pas au mieux dans ce dispositif, Diop en premier relanceur n’est pas à l’aise, tout comme Escalante. Ce schéma éloigne aussi Orellana du cœur du jeu et limite son influence ce qui pénalise Eibar.

De son côté Villarreal détonne en Liga. Pas que voir une équipe avec un tel effectif performé soit une surprise en soit, mais plutôt de voir Calleja réussir à confirmer et proposer quelque chose de cohérent sur la durée impressionne. Loin d’être un feu de paille, son retour avait permis de maintenir le club en Liga, et cette saison, le sous-marin jaune progresse et enchaîne les prestations abouties, sans être incroyable. La richesse de l’effectif permet aussi une variation des circuits de passes et surtout une adaptabilité salutaire en Liga. Loin d’être au maximum de ses capacités, Villarreal s’impose actuellement comme une équipe compliquée à bouger et surtout dotée d’une force de frappe de grande qualité. Eibar est prevenu.

Onze probables 

Eibar

Absent : Correa

Incertain : Ramis

Villarreal

Absents : Morlanes, Moreno, Pena, Bruno Soriano, Guerra

Incertain : Néant

Mallorca (15e) – Osasuna (8e) le 31/10 à 19h

Choc entre promus à San Moix ! Mallorca, la surprise de cette Liga réussie un début de saison honorable, de son côté, après une petite période d’adaptation, la furia Navarraise semble lancée. Les insulaires de leur côté font carton plein à domicile et tenter d’exister quelque peu à l’extérieur. Actuellement, les hommes de Moreno ont pris 100% de leurs points à la maison. Mallorca a profité de ce début de saison pour inclure les nombreux joueurs arrivés cet été mais aussi d’ajuster le schéma tactique sans pour autant le bouleverser. Le 433 est cohérent, le trio au milieu fait des étincelles et devant, Lago et Budimir ont vraiment un truc en plus pour magnifier les quelques bons ballons qu’il touche. Sans être une équipe sexy, l’équipe menée par Moreno est cohérente tactiquement et surtout concernée, en somme, les qualités d’un promu difficile à jouer.

De son côté, Osasuna a étrillé Valence ce week-end. Les navarrais ont frappé plus de 30 fois au but et on marqué 3 buts. Sur le terrain, la domination des hommes d’Arasate a choqué, tant le promu a contrôlé le temps et les espaces face à un adversaire engagé en C1 cette année. Bien sûr, l’équipe en a encore sous le pied et gache beaucoup trop devant. Cependant, voir un promu aligner de telles performances avec un contenu de cette qualité rend cette Liga toujours plus passionnante. Ce choc face à Mallorca est aussi une confrontation de style, les locaux étant avant tout solide et évoluant en bloc quand Osasuna n’hésite pas à partir à l’abordage de la surface adversaire quitte à se mettre dans une position compliquée défensivement.

Onze probables 

Mallorca

Absents : Cucho, Baba Rahman, Sedlar

Incertain : Cabrera

Osasuna

Absents : Unai Garcia, Kike Barja

Incertains : Raul Navas, Robert Ibanez

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires