Les notes / Atleti 2-0 Athletic Club : L’Atleti redémarre

0

Dans le cadre de la dixième journée de Liga, les Leones de l’Athletic Club se déplaçaient au Metropolitano pour affronter des Rojiblancos en quête de rachat. Les 22 acteurs de ce match de gala ont proposé un jeu au rythme élevé et se sont procurés plusieurs occasions. Ce choc n’a pas déçu et a même souligné une nette progression de l’Atletico. Au milieu de la première période, Saul a ouvert la marque pour les Colchoneros à la suite d’un travail formidable de Correa. Bis repetita en seconde période, Correa délivre un centre parfait à Morata seul au second poteau qui pousse le ballon au fond et scelle la victoire de l’Atleti. Qui s’est démarqué? Qui a sombré? Voici nos notes.

 

Atletico

Athletic

El MVP : Angel Correa

Clairement passé à côté de son match en Ligue des Champions, l’Argentin s’est montré bien plus concerné tant il a débordé d’envie ce soir. Revanchard, il est décisif sur les deux buts de l’Atleti en délivrant deux superbes passes. Se servant du travail effectué par Morata en pivot, il déséquilibre le bloc basque en s’engouffrant dans les brèches dans le dos de la défense. Des centres, des appels, du mouvement, il apporte le danger constamment. Et même lorsque Correa n’a pas d’espace, il fait parler sa technique en éliminant plusieurs adversaires pour se montrer décisif. Très bon match.

El patrón : Jan Oblak

Le mur slovène a encore régalé ce soir et a sauvé les siens d’une possible entame de match au scénario catastrophe. Infranchissable, il offre deux parades magnifiques dès les premiers instants du match pour permettre aux Colchoneros de ne pas sombrer. Mention spéciale pour cette main ferme, dont il a le secret, sur le coup de tête d’Inigo Martinez qui aurait dû finir au fond. Finalement peu inquiété en seconde période, il aura fait le job quand il le fallait et c’est ce que l’on demande a un gardien de classe mondiale.

La decepción : Inaki Williams

Facteur X et élément majeur de cette équipe, l’international espagnol n’a pourtant pas pesé sur la défense de l’Atleti. Des courses, des combinaisons avec Muniain à la baguette et à la réception de quelques centres dont ceux de Capa ou Raul Garcia, il n’a cependant pas trouvé la faille. Il n’est pas trouvé en profondeur par ses coéquipiers et ne peut pas exprimer sa vitesse qui pourrait faire mal aux Colchoneros. Les défenseurs Rojiblancos veillent donc au grain et assurent une animation défensive toujours aussi solide, ne se laissant pas avoir si facilement.

La buena sorpresa : Alvaro Morata

Sur sa bonne lancée depuis mardi dernier et son but en Ligue des Champions face au Bayer Leverkusen, Morata a encore fait parler la poudre ce soir. Oublié au deuxième poteau par la défense basque, il envoie le ballon au fond des filets et montre qu’il est indispensable à l’animation offensive madrilène ces derniers matchs. Outre ce but, il a pressé, orienté le jeu sur ses remises de la tête et a joué juste techniquement ce qui a permis au bloc de gagner des mètres facilement.

 

Julien

@TorresismoATM

Commentaires