Liga – Le Celta, le Betis et Valence inquiètent, la Real Sociedad est lancée : La previa de Furialiga (J10)

0

Retour de Liga après une respiration européenne riche en rebondissements. Pour cette 10e journée, quelques affiches de qualités mais surtout plusieurs clubs dans une situation particulière qui doivent se mettre à enchaîner pour basculer du bon côté pour la suite du championnat. Présentation d’un week-end qui s’annonce passionnant en Espagne. 

Villarreal (7e) – Alaves (14e) le 25/10 à 21h

Pour ce premier match de la 9e journée de Liga, une équipe invaincue à domicile affronte une équipe qui n’a pas encore connu la victoire loin de la maison. Villarreal vit un début de saison plutôt satisfaisant. L’équipe a été remaniée, Gérard Moreno a retrouvé sa forme, Pau Torres s’est installé rapidement. Tout n’est pas parfait mais l’équipe est maintenant solide et la tactique souvent cohérente même si jamais incroyable. Dans le jeu, Villarreal a les armes pour inverser la tendance des matchs et les finir fort. Sans être impressionnant, le sous marin fait son petit bonhomme de chemin mais l’équilibre semble encore fragile.

De son côté, Alaves est redevenu une équipe seulement axée sur le maintien. C’était déjà la norme les saisons précédentes mais le jeu assez intéressant sous Abelardo a laissé place à quelques choses d’assez fade sous Garitano. Les points sont pris à domicile mais l’équipe montre encore trop peu. Derrière, ça redevient solide mais devant, les lignes sont très statiques et trop peu d’actions sont créées. En 9 journées de Liga, les basques n’ont marqué que 7 fois quand Villarreal a trouvé le chemin des filets 20 fois de son côté. L’avènement d’Oliver Burke peut donner le coup de fouet nécessaire à Alaves.

Les hommes de Garitano aiment bien les déplacements au Madrigal, ils restent sur trois victoires lors des trois derniers matchs à Villa-Real. Le sous marin tourne à deux points de moyenne à domicile quand Alaves n’a pris qu’un point en 4 rencontres loin de Mendizorroza.

XI probables 

Villarreal

Absents: Ramiro Guerra, Bruno Soriano

Incertain: Ruben Peña

Alaves

Absents: Rodrigo Ely et Thomas Pina

Incertain: Aucun

Leganes (20e) – Majorque (15e) le 26/10 à 16h 

Peur à Butarque ! Après une nouvelle défaite frustrante le weekend dernier, Pellegrino et la direction madrilène se sont séparés d’un commun accord. L’Argentin a quitté son poste sans demander de dédommagement et Leganes s’est donc mis en quête d’un remplacement. Les Pépineros n’ont pas connu la victoire cette saison mais ont proposé des matchs intéressants sans jamais réussir à avoir cette réussite qui permet de lancer des bonnes séries. Le coach de la B du club a été nommé pour l’intérim, Francisco, l’ancien de Huesca est annoncé très proche du club.

Du côté du petit poucet Majorque, l’apprentissage se poursuit et Vicente Moreno semble en train de réussir son pari. L’équipe fait le plein à domicile et joue les coups à fond. La victoire sur le Real Madrid la semaine dernière illustre bien le caractère de cette équipe, pas la plus talentueuse mais qui dispose d’un jeu collectif intéressant et d’une véritable qualité pour se sublimer. Sans impressionner, le 433 est cohérent, permet à Mallorca d’être solide derrière et de proposer quelques actions intéressantes devant. Les sauts de chaînes sont nombreux mais les insulaires savent faire le dos rond pour se relever ensuite.

C’est deux points en neuf journées Leganes depuis le début de saison et donc aucune victoire. Mallorca de son côté n’a pas encore marqué un point loin de son île cette saison.

Onze probables 

Leganes 

Absents: Alexander Szymanovski, Ruben Perez

Incertain: Aucun

Majorque

Absents: Cucho Hernandez, Baba Rahman

Incertains: Pablo Chavarria, Aleksandar Sedlar

Valladolid (12e) – Eibar (16e) le 24/10 à 18h30

Deux équipes qui commencent à trouver un certain rythme de croisière vont s’affronter à Zorrilla ! Valladolid est invaincu depuis 4 journées mais n’a empoché qu’une fois la victoire. Sans être époustouflants, les hommes de Sergio Gonzalez sont solides et cohérents surtout que le mister doit composer avec la maladresse de Sandro et la blessure de Ruben Alcaraz notamment. Le club de Pucela progresse match après match et l’entente Villa-Plano se fait de plus en plus remarquée..

De son côté, Eibar a de nouveau connu la défaite après avoir lancé une petite série avant la trêve. Bien sûr perdre face au Barça ce n’est pas honteux mais ça met toujours un petit coup au moral. Cependant, après avoir eu un sacré retard au démarrage, les Basques ont retrouvé un second souffle pour sortir de la zone rouge et pouvoir regarder avec un peu plus de sécurité vers le haut. Rien n’est encore fait, mais Eibar devrait logiquement réussir à lancer une série pour basculer rapidement dans la première partie de tableau. Inui, Orellana, Exposito et Enrich vont rapidement se remettre à enchaîner.

Valladolid n’a pas réussi à gagner un match à domicile cette saison et a dû concéder le partage des points trois fois. Donne identique pour Eibar qui a connu soit la défaite soit le nul loin d’Ipurua. Deux clubs qui ronronnent réellement vont donc se faire face.

Onze probables 

Valladolid

Absents: Javi Sanchez, Ruben Alcaraz, Fede San Emeterio, Sandro Ramirez

Incertain: Luismi Sanchez

Eibar

Absent: Ivan Ramis

Incertains: Kike Garcia, Rober Correa

Celta (17e) – Real Sociedad (4e) le 27/10 à 12h

Choc entre deux effectifs très sexy mais dans des formes totalement différentes. Le Celta qui a vraiment fait progresser son équipe cet été, n’a pas changé d’entraîneur et propose donc encore une bouillie de football. Ce qui a permis de maintenir le club (en gros de filer le ballon à Aspas et attendre) ne pouvait pas être viable à long terme. Cette saison, les galiciens font preuve de solidité mais sont trop timides devant. Escriba n’innove pas et ne semble pas prêt à une remise en question. Le jeu est tellement faible que la tête de l’ancien de Villarreal est déjà demandée par une partie des supporters.

De son côté, la Real Sociedad continue son bonhomme de chemin tout en en ayant encore sous la semelle. Après deux défaites avant la trêve, les basques ont disposé avec la manière du Betis et ont donc repris leur marche en avant. Odegaard reste le dépositaire du jeu, le Norvégien est vraiment sur un nuage en ce début de saison, utile défensivement et incroyable à la création, il survole les débats. Le rendement de Portu, William José ou encore Oyarzabal et le renfort de Monreal permettent aussi à la Real de pouvoir varier dans le jeu. Les hommes d’Aguacil ne semblent pas disposés à rentrer dans le rang de si tôt.

Le Celta a remporté deux victoires 1-0 à domicile cette saison, tout en concédant une défaite face à Grenade et deux nuls. Un bilan à peine correct au vu de l’effectif à disposition d’Escriba. Le bilan comptable est similaire pour la Real Sociedad loin d’Anoeta, mais la force offensive est bien plus importante. Les Galiciens ont fait trembler les filets 4 fois en 5 matchs à Balaidos, quand les Basques ont marqué 7 fois en 5 matchs loin de San Sébastien.

Onze probables 

Celta

Absents: Juan Hernandez, Kevin Vazquez

Incertains: Hugo Mallo, Rafinha

Real Sociedad

Absents: Asier Illarramendi, Aritz Elustondo

Incertain: Aucun

Granada (3e) – Betis (18e) le 27/10 à 14h

Le Betis a peur, Granada est encore sur son petit nuage. Dans ce duel andalou, les deux équipes sont dans des formes bien différentes, pire encore, les Beticos qui ont une afición de qualité et de bonnes finances ne sont pas au mieux. Les Nazari sont en haut de la Liga, sur le podium avec un jeu de qualité et des joueurs au niveau. Après avoir été battu face au Real, les hommes de Diego Martinez se sont bien repris avec la trêve internationale en battant Osasuna sur la plus petite des marges.

De son côté, le Betis ne va pas bien du tout. Les hommes de Rubi sont dans le creux de la vague, battus sans panache face à la Real Sociedad. Seuls Loren ou encore Canales sont vraiment au niveau sur la durée, le retour de Fekir dans le onze ne permet pas de masquer les limites du club. L’équipe montre vraiment peu sur le terrain, la tactique est floue, le style loin d’être marqué et le 442 semble plus un choix par défaut pour faire de la place à tout le monde plutôt qu’une réflexion complexe ce qui est inquiétant.

A domicile, Granada est très solide, n’a concédé qu’une défaite et qu’un but en 4 matchs pour 3 victoires. Le Betis n’a marqué qu’un point loin du Villamarin et tourne à un but par match en moyenne à l’extérieur.

Onze probables 

Granada

Absents: Fede Vico, Quini, Montoro, Neyder Lozano

Incertain: Puertas

Betis

Absent: William Carvalho

Incertains: Juanmi Jimenez, Dani Martin

Levante (11e) – Espanyol (19e) le 27/10 à 16h

L’Espanyol va t’il enfin se relancer ? Les Pericos se déplacent sur le terrain de Levante qui ne sont pas au mieux. Les Granotes se renient souvent à l’extérieur et tentent d’imprimer un jeu bien plus séduisant à domicile. Le retour de Bardhi va faire énormément de bien dans le coeur de jeu de Levante. Cependant, le milieu Radoja-Campana-Vukcevic est globalement décevant dans l’utilisation du ballon. Devant, Roger et Morales ne sont toujours pas au mieux, Hernani montre par séquence le type de joueur qu’il est. Sans être en crise, Levante n’a pas encore trouvé un rythme de croisière et Paco Lopez a pris l’habitude de se renier pour notre plus grand désespoir.

Du côte des Catalans, l’histoire n’est pas encore en marche mais l’arrivée de Pablo Machin redonne du baume au coeur à beaucoup de monde. L’ancien de Girona et Seville est arrivé avec sa méthode et sa culture du jeu très marquée et toujours très plaisante à suivre. Son premier match officiel s’est soldé par une défaite mais les changements ont déjà été remarqués. Pas encore très appliqué dans le jeu, le 532 a renforcé la cohérence de l’équipe et le club semble enfin avoir une vision à long terme. Melendo, Darder, Roca, Calero ou encore Ferreyra sont attendus au tournant. Le changement de visage s’est confirmé en Europe avec le bon résultat en Bulgarie.

A domicile, Levante n’est pas encore connu la défaite à domicile et fait preuve d’une maîtrise certaine. L’Espanyol a pris la totalité de ses cinq points à l’extérieur cette saison.

Onze probables 

Levante

Absents: Oier Olazabal, Rober Pier

Incertain: Aucun

Espanyol

Absents: Jonathan Calleri, Javi Puado, Pablo Piatti

Incertains: Calero

Osasuna (13e) – Valence (10e) le 27/10 à 21h 

Et si Valence s’enfonçait dans la crise ? En déplacement chez des navarrais en forme, les hommes de Celades ont beaucoup à perdre. Osasuna ronronne cette saison mais le promu fait preuve d’une cohérence à toute épreuve. Devant, l’attaque n’est pas en grande forme mais le 442 est vraiment une satisfaction du début de saison. Les Navarrais ont pris l’habitude de beaucoup gâcher mais l’équipe montre des signes vraiment intéressants ce qui est rassurant pour la suite.

Du côté du club Che, l’équipe s’enfonce dans une normalité vraiment inquiétante. Toujours poussé vers le haut sous Marcelino, l’effectif semble se contenter de la médiocrité en ce moment. En plus du rythme, l’équipe n’a gagné que deux matchs sur les sept dernières sorties, c’est la qualité du jeu qui pose question. Il n’est pas question d’expliquer qu’on a toujours vu du beau jeu sous Marcelino, mais l’équipe savait ou elle allait, sous Celades la donne est clairement différente. Les préceptes de jeu inculqués sous l’ancien de Villarreal sont encore là mais l’impression globale est vraiment décevante. Valence peut encore basculer du mauvais coté et vivre une saison très très longue.

Osasuna n’a gagné qu’une fois et c’était à domicile cette saison, de plus, les Navarrais n’ont jamais perdu à la maison. Valence de son côte n’a pris que quatre points à l’extérieur cette saison.

Onze probables 

Osasuna

Absents: Unai Garcia, Facundo Roncaglia, Kike Barja

Incertains: Robert Ibanez, Jon Moncayola

Valence

Absent: Piccini

Incertains: Gabriel Paulista, Gonçalo Guedes

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires