Les notes / Slavia Prague 1 – 2 Barça : Au bout de l’angoisse

0

Après une début de match pourtant prometteur avec une ouverture du score rapide et un pressing qui a mis sous pression les joueurs Tchèques, le Barça a complètement déjoué, laissant son adversaire revenir dans la rencontre. Une situation malheureusement courante dans l’ère Ernesto Valverde où la possession défensive n’est plus une arme, pire elle n’est plus maîtrisée par les Catalans. Le Barça arrache pourtant la victoire après un CSC mais les questions sont là et nombreuses. Voici les notes de FuriaLiga.

Slavia Prague 

 

Barça

 

El MVP : Marc André Ter Stegen

Auteur d’un arrêt époustouflant du pied, en extension en première période pour sauver l’égalisation Tchèque, Ter Stegen a encore une fois été le mur catalan dans cet match. Serein sur sa ligne il a offert le calme, la précision et la maîtrise dont a grandement manqué son équipe dans cette rencontre. Avec notamment 5 arrêts à son actif dans sa surface l’Allemand est le grand artisan de la victoire blaugrana ce soir. Parfois abandonné par sa défense notamment Gerard Piqué et Jordi Alba qui sont apparus en grande difficulté, le gardien a tenu la baraque comme il a pu. Le Barça à l’un des meilleurs gardiens du monde c’est une évidence et ce soir il peut lui dire merci.

Le Patron : Léo Messi

Il n’a pas fait le meilleur match de sa carrière loin de la mais il a eu le mérite de ne pas baisser les bras. Présent au pressing en première période c’est lui qui récupère le ballon sur son ouverture du score après une passe d’Arthur Melo. Pas encore totalement remis physiquement il a pourtant été le patron de son équipe étant encore une fois a la création de toutes les actions catalanes dangereuses. Loin d’être aidé ce soir par son meilleur ami Luis Suarez il parvient pourtant à surnager dans la fin de match étouffante des siens. Un patron oui, d’une entreprise en péril? Peut-être.

La Decepción : Luis Suarez

En plus de ne pas avoir mis un terme à sa malédiction de buteur impuissant à l’extérieur en Ligue des Champions, Luis Suarez a été l’un des principaux coupables dans la piètre prestation fournie par son équipe. Alors que l’Uruguayen a permis notamment au bloc adverse de vite se recomposer et de récupérer le ballon, à chaque fois qu’il a touché le cuir, Suarez a raté même la plus petite et simple des actions. Alors que son instinct de tueur ne fera pas toujours illusion, le numéro 9 renforce un peu plus les inquiétudes autour de lui.

La Buena Sorpresa : le Slavia Prague

Même si bien aidé par le pressing lâchement abandonné par leurs adversaires, les joueurs du Slavia Prague ont fourni une prestation aboutie et plaisante. Relance au pied, pressing, envie, le jeu posé et réfléchi des hôtes aura donné jusqu’au bout des sueurs froides aux Catalans trop vites dépassés. En étirant le bloc adverse et contrairement à leur ennemi en profitant de chaque espace laissé, sans un incroyable Ter Stegen dans les cages opposées et un malheureux contre son camp, le Slavia aurait pu, dû l’emporter, mais peut déjà être fier des efforts fournis.

La Buena Sorpresa (bis): Nelson Semedo

Bien souvent critiqué, lors de cette rencontre Nelson Semedo aura fait taire nombreux de ses détracteurs. Très volontaire, le Portugais aura su étendre la portée de jeu du Barça à l’extérieur, en apportant un peu plus de profondeur au jeu catalan, en tirant parti des espaces, en attaquant et en prenant un bon nombre de bonnes décisions. De bonnes minutes malheureusement gâchées par ses coéquipiers en défense, trop vite pris de court par leurs adversaires.

Tracy Rodrigo & Soledad Arque-Vazquez

@tracy_rdg & @solearquev

Commentaires