Les notes / Atletico 1-0 Leverkusen : L’Atleti engrange sans convaincre

0

Affiche de plus en plus fréquente en Ligue des Champions ces dernières années, les coéquipiers d’Oblak recevaient au Metropolitano l’équipe du prodige Havertz. Contrairement  aux saisons précédentes, les deux équipes tâtonnent en championnat et le contenu de leurs matchs n’est pas toujours génial, ce qui s’est vu clairement sur la rencontre. Stérile et presque ennuyeux pendant soixante minutes, le match s’est finalement décanté dans les derniers instants après quelques changements offensifs puisque Morata, tout juste entré, est venu donner la victoire aux matelassiers grâce à une tête bien placée. Qui a déçu? Qui a impressionné? Voici nos notes.

Atletico

Bayer Leverkusen

El MVP : Renan Lodi

Probablement le seul homme en vue lors de la première période côté colchonero, il a su amener le danger tout au long de la rencontre et a été irréprochable dans les duels que ce soit offensivement ou défensivement. Toujours très haut et disponible sur son couloir gauche, Lodi s’est servi des changements d’orientation des centraux et des milieux pour gagner des mètres. De plus, il a offert un centre parfait pour Morata fraîchement entré en jeu qui vient délivrer les siens d’un coup de tête rageur.

El patrón : Felipe

Le Brésilien a dû prendre le rôle de patron de la défense après la sortie précoce de son compère Gimenez sur blessure et a parfaitement rempli cette mission. Encadrant parfaitement Hermoso, rassurant sur des courses de couverture dans le dos d’un Trippier parfois dépassé et surtout un nombre phénoménal de duels gagnés, Felipe devient un vrai taulier de la défense. Colosse.

La decepción : Angel Correa

Non titularisé en championnat face à Valence lors de la dernière journée alors que c’est sans nul doute l’adversaire contre lequel il est le plus prolifique, l’Argentin n’a pas su saisir sa chance aujourd’hui. Avec la blessure de Felix et les choix de Simeone, il se retrouve aux cotés de Costa d’entrée de jeu mais son match est terne. Peu de décrochages, friable dans les duels et pas de prise de profondeur, Correa a clairement déçu.

La buena sorpresa : Amiri

Le jeune milieu excentré du Bayer a beaucoup donné ce soir, certes ces choix n’ont pas toujours été les bons mais son rendement est très positif. Disponible et toujours en mouvement, il a bien combiné sur son couloir gauche avec Demirbay, Volland et Havertz laissé libre entre les lignes, profitant des largesses de Trippier à plusieurs reprises. Il a également aidé ses coéquipiers défensivement et notamment Lars Bender positionné par défaut en tant que latéral gauche.

 

Julien 

@TorresismoATM

Commentaires