Liga / Eibar 0 – 3 FC Barcelone : La naissance d’un trident puissant face à un Eibar impuissant

0
Photo by Icon Sport - Ipurua Municipal Stadium - Eibar (Espagne)

Face à Eibar le Barça a entamé un nouveau chapitre de sa saison. En pleine combustion, l’équipe catalane portée par De Jong entre Griezmann, Suarez et Messi laisse exploser son talent, le tout à l’extérieur. Si le pressing de leur adversaire n’a rien pu faire face à la charnière centrale pourtant toute neuve du Barça, cette rencontre a été jouée finalement sans trop de suspens, mais a présenté la puissance du nouveau trident catalan. Voici les éléments à retenir d’un match plein de belles promesses pour l’avenir.

Inquiétante, inédite, grandiose. Alors que depuis le depuis de sa saison l’équipe du Barça apporte un trop plein d’émotions à ses supporters, le champion commence à apaiser les esprits et contre Eibar a gravi une marche importante. Une tranquillité et un savoir-faire de Barcelone sur le terrain qui n’avaient pas été vus lorsque le Barça jouait en tant que visiteur, alors que ses jambes tremblaient et que ses rivaux emmenaient toujours les matchs sur leur terrain. Si cette rencontre a été parfaitement menée de bout en bout, l’équipe catalane positionnée en 4-3-3 a présenté quelques doutes face au 4-4-2 de Mendilibar. Réputés pour leur pressing redoutable, los Armeros face une charnière centrale inédite composée de Umtiti et Lenglet ont eu un coup à jouer. Mais voilà, en apprivoisant l’espace et en laissant parler la complicité du nouveau trio Griezmann-Suarez-Messi bien aidé par De Jong au milieu, le Barça l’a emporté et a envoyé un signal fort à ses futurs adversaires.

La naissance d’un nouveau trio catalan redoutable

Patience mères de toutes les vertus. À Ipurua, Griezmann-Suarez-Messi ont fait taire les mauvaises langues. Car pour qu’une relation aussi passionnée et forte voit le jour, il faut forcément du temps, ici 90 minutes. Même si dominé durant la première demi-heure comme prévu par un pressing implacable d’Eibar, dans les transitions, le Barça s’est transformé en une tornade, multipliant les touches avec une rapidité et une précision telles que la défense d’Eibar a été renversée. Messi, Suarez et Griezmann ont tous marqué dans le même match pour la première fois. Individuellement et collectivement, la rencontre du Barça est devenue au fur et à mesure saisissante.

Photo by Icon Sport – Ipurua Municipal Stadium – Eibar (Espagne)

Si comme à Getafe, les Blaugrana ont compris que les espaces étaient situés derrière une défense blindée, l’équipe a oublié les arabesques lui permettant de prendre le ballon le plus rapidement possible laissant à ses attaquants effectuer des transitions rapides, déséquilibrant parfaitement l’adversaire. Vif, confiant, Griezmann a parfaitement fait le lien avec Suarez et Messi, tout en découpant la défense adverse et en apportant rythme, profondeur et déséquilibres. Une synchronisation telle qu’elle a laissé le temps aux joueurs d’étirer et allonger la pression sur leurs adversaires encore plus longtemps.

De Jong partout et pour tous

Là aussi il a fallu se montrer patient, mais à raison. Il a été long le débat autour de l’utilisation de De Jong, qui a occupé un poste plus avancé que celui qu’il a eu à l’Ajax. Si le Néerlandais veut être l’auteur du jeu et des attentes placées autour de lui, sa capacité à s’adapter ne fait aucun doute. Homme du match, joker de Valverde, qu’il s’agisse d’effectuer un passage pénétrant dans la ligne de front, de créer une pression constante sur le milieu de terrain d’Eibar le milieu de terrain a été irréprochable.

En maintenant la possession du ballon, cachant le ballon pour le protéger sous la pression, dribblant pour trouver de la place et organiser des attaques avec des passes magnifiques, De Jong à prouver qu’il ne peut que penser et jouer vers l’avant. Avec Arthur, ils forment un partenariat décisif au milieu de terrain pour Barcelone plein de ruses et de talent.

Eibar sans véritable stratégie

Le retour d’Umtiti n’a pas tourné en leur faveur, et Eibar n’est pas parvenu à trouver la solution. Multipliant les centres sans les exploiter finalement, los Armeros ont été pris à leur propre jeu. Contrairement à leurs adversaires, les attaquants ne sont pas parvenus à s’imposer. Orellana et José Ángel ne se sont pas entendus sur le manque de stratégie, et pour couronner le tout, Diop a été muselé par un De Jong indétectable pour les Basques. Solide dès son retour en tant que titulaire avec Lenglet, Umtiti n’a rien laissé passer avec son jeu de domination dans les airs et calme au sol.

Photo by Icon Sport – Ipurua Municipal Stadium – Eibar (Espagne)

Un lecture du jeu au repos de Valverde aussi redoutable pour los Armeros. Alors que le Barça a renforcé sa supériorité en recevant les Français à l’intérieur du jeu, Alba qui s’est étendu vers l’extérieur du jeu, comme Semedo sur le côté droit, et le Barça a trouvé le moyen de réprimer la tentative de Eibar de récupérer le ballon.  Avec Umtiti à droite et Lenglet sur son pied naturel, le Barça s’est non seulement trouvé très à l’aise sans le ballon, grâce à la domination de ces deux joueurs dans la surface, mais aussi au centre.

Trop vite pris de court, Eibar n’a pas vu le jour face à un FC Barcelone qui avant de reprendre leur campagne européenne ont montré des signes très encourageant dans l’optique de réussir pleinement et avec la manière leur saison.

Soledad Arque-Vazquez
@solearquev

Commentaires