Les notes / Eibar 0-3 Barça : Les débuts d’un trio magique?

0

Dans un stade qu’il est toujours compliqué de visiter, surtout après une trêve internationale, le Barça n’a pas déçu. Auteurs d’une prestation aboutie qui a posé les bases de l’entente entre les membres du trio Suarez-Messi-Griezmann, les Catalans ne sont pas tombés dans le piège d’Eibar et repartent d’Ipurua avec les trois points. Méritants mais incapables de répondre à la qualité technique adverse, les joueurs de Mendibilar n’ont pas pu lutter sur le long terme. Voici les notes de FuriaLiga.

Eibar

 

Barça

El MVP : Antoine Griezmann

Buteur sur le premier but, passeur sur le second et à l’origine du troisième Antoine Griezmann a décidé de marcher sur ce match. En plus de ses buts marqués le Français a offert une entente encourageante avec Léo Messi et Luis Suarez. Pourtant, encore une fois aligné à gauche, le champion du monde a cette fois pu profiter de l’espace laissé à sa disposition par des joueurs d’Eibar au pressing et éliminés par le jeu vertical des Catalans. En plus de cette liberté, l’ancien de l’Atleti a aussi profité des nombreuses permutations entre le trio d’attaque. Aperçu en discussion avec Luis Suarez en première mi-temps qui indique lui laisser l’axe pour développer l’action, ces permutations pourraient être l’arme permettant de faire évoluer Griezmann dans un registre plus mouvant qu’il apprécie et surtout mettre en difficulté les défenses adverses.

Le Patron : José Angel

Eibar n’a pas pu le faire. Pris à leur propre jeu en première mi-temps avec ce pressing haut qui a permis au Barça de lancer en profondeur ses attaquants, les hommes de Mendilibar n’ont pas pu lutter. Pourtant, la prestation n’a pas été mauvaise loin de là. Et si un homme a offert plus que les autres un visage de patron c’est bien José Angel. Le latéral gauche s’est démené comme un lion tant offensivement que défensivement. Et même si ça n’a pas suffi, son apport reste incontestable sur cette rencontre et permet de rappeler que bien que vaincu lourdement Eibar a encore une fois montré de très belles choses.

La Decepción : Sergi Roberto

Alors que son équipe a offert une première période convaincante globalement, Sergi Roberto n’a jamais semblé évoluer dans le tempo de ses coéquipiers. Discret et auteur d’un déchet technique important il n’a pas pesé sur son côté. Pourtant, toujours actif même lorsqu’il n’est pas à la hauteur des siens techniquement, il n’a cette fois même pas pu faire parler son engagement.

Il est remplacé à la mi-temps par Nelson Semedo pour des douleurs au genou gauche. Ce dernier n’a pas été beaucoup plus étincelant mais plus impliqué et plus juste défensivement que l’Espagnol.

La Buena Sorpresa : Luis Suarez

On n’avait retrouvé le Luis Suarez buteur merveilleux lors des précédents matchs, on a retrouvé aujourd’hui le Luis Suarez coéquipier et joueur d’équipe. Très souvent en déça de ses coéquipiers d’attaque lors des premières journées de championnat où il a souvent fait parler son déchet technique et sa lourdeur physique, il a cette fois été le compagnon d’attaque idéal de Léo Messi et Antoine Griezmann. Impliqué dans le jeu, intelligent dans ses déviations et présent physiquement il a pu s’intégrer merveilleusement dans le jeu collectif offensif. Buteur sur le troisième but catalan il s’offre un match plein.

Commentaires