Les notes / Real Madrid – Granada : Valverde confirme, Soldado déçoit et Rui Silva s’impose

0

Match totalement dingue au Santiago Bernabéu ! Durant 60 minutes, le Real est maître de son sujet et mène 3-0 sans trop de problèmes, puis tout va basculer. Les changements de Diego Martinez vont inverser le cours du match et Granada va revenir dans la partie avec la manière. Au final, une victoire 4-2 pour un Real qui aura cependant longtemps tremblé. Qui a surnagé, qui a sombré ? Voici nos notes.

Real Madrid 

Granada

El MVP : Diego Martinez 

Le coach avait reconduit le 433 qui lui avait permis de battre le Barça avec la manière. Cependant, très rapidement son plan de départ s’écroule, d’abord avec la passe magnifique de Bale qui permet à Benzema d’ouvrir le score puis avec la blessure de Montoro. Toute la préparation d’avant match du coach de Granada tombe alors à l’eau. Cependant, le Galicien ne se démonte pas et va faire un double changement qui va relancer le match. Tout d’abord Vadillo pour Azeez et repasser en 4231 puis Soldado sort pour Carlos Fernandez. Granada va revenir à 3-2 en 10 minutes après ce changement. Même si les visiteurs vont finir par perdre 4-2, les Nazaries peuvent être fiers de leur équipe qui aura livré un grand match dans un Bernabéu très hostile.

À lire : Diego Martinez, guide d’un Grenade qui a battu le Barça et défie le Real Madrid

El Patrón : Rui Silva 

Le portier portugais a été incertain pendant longtemps cette semaine. Même Diego Martinez n’était pas sûr de pouvoir l’aligner pour cette rencontre hier en avant match. Cependant, c’est bien lui qui a défendu valeureusement la cage des Nazaries pour ce match de gala. Mis à contribution de nombreuses fois notamment en première mi-temps, il a multiplié les parades et les interventions pleines d’autorités. Bien sûr, il a concédé 3 buts mais son importance pour éviter de voir son équipe sombrer a été déterminante.

La Decepción : Roberto Soldado

Gage d’expérience à la pointe de l’attaque des Nazaries, Roberto Soldado retrouvait un stade et un club qu’il a bien connu durant sa formation et post-formation. Sa présence a longtemps été mise en doute mais c’est bien lui qui a débuté ce match. Cependant, comme face au Barça il a été un poids pour son équipe, peu mobile et surtout remarqué par ses coups et ses fautes, il est sorti à la 60e après une grosse faute sur Casemiro. L’entrée de Carlos Fernandez est une nouvelle passation de pouvoir entre les deux buteurs de Granada.

La Buena Sorpresa : Fede Valverde, encore

De nouveau titulaire dans le milieu du Real à la place de Modric et en compagnie de Kroos et Casemiro au début du match, l’Uruguayen a livré une nouvelle excellente performance. Surement sa meilleure sous le maillot blanc cette saison. Solide, bon dans les duels et avec plus de liberté offensive, il est décisif sur le 2-0 et le 3-0. Pas le plus à l’aise avec le ballon, Fede a un jeu vraiment intéressant pour le Real quand celui-ci a des espaces.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires