Les notes / Barça 2-1 Inter Milan : El Pistolero est toujours armé

0

Dans l’obligation de gagner et de s’améliorer après son match face à Dortmund lors de la première journée le Barça est passé tout près de la correctionnelle. Menés rapidement, dominés par un Inter Milan entreprenant et surprenant au Camp Nou, les Catalans ont dû compter sur un changement tactique et un revenant. Victoire 2-1 acquise dans la souffrance et qui va ouvrir de nouveaux débats, notamment sur le rôle à donner à Luis Suarez dans les prochaines semaines. Voici les notes de Barça – Inter !

Barça

 

Inter Milan

 

 

El MVP : Luis Suarez 

Que dire à part que jusqu’à son but il était notre déception de la soirée ? Et il est bien là le problème avec Luis Suarez toujours tueur, clinique et l’un des meilleurs du monde face aux buts de ses adversaires, il est pourtant l’une des grandes interrogations cette équipe. Plusieurs fois coupable d’avoir avorté les actions de ses coéquipiers par son déchet technique et par sa lenteur d’exécution, l’Uruguayen a autant aidé ses coéquipiers qu’il les a mis en difficulté. Une équation difficile à régler sûrement pour son coach.

Le (presque) Patron : Antonio Conte 

Venu au Camp Nou avec un plan bien précis, Antonio Conte ne pouvait espérer mieux que cette ouverture du score rapide. Son Inter a fait un travail extraordinaire en première mit-temps tant sur les transitions offensives que défensives. Avec des sorties de balles à faire pâlir le Barça lui-même, les Italiens auraient pu et dû rentrer à la mi-temps avec un score bien plus large, mais par la grâce de Ter Stegen ça n’a pas été le cas. Beaucoup plus sous pression face au nouveau système tactique blaugrana en seconde période ses joueurs ont craqué les privant d’une victoire de prestige. Mais on ne retiendra que le meilleur, celui d’un coach qui a déjà changé le visage de son équipe.

La Decepción : Antoine Griezmann (mais…)

Le Français n’a pas joué le meilleur match de sa carrière ce soir sur la pelouse du Camp Nou. Averti en début de rencontre pour un tacle rugueux il n’a jamais vraiment pesé sur la défense interiste. Pourtant il a quelques fois combiné avec ses coéquipiers dans des mouvements laissant apparaître quelques éclats dans le néant offensif catalan de la première période. Si son coach Ernesto Valverde ne voit aucun mal à faire jouer le champion du monde sur ce côté gauche, il est clair que pour l’instant il n’y montre pas son meilleur visage. Et le plus l’important, est-ce que c’est réellement à ce poste que le Barça a besoin de ses compétences et de son savoir faire pour progresser et montrer un meilleur visage ? Rien n’est moins sur.

La Buena Sorpresa : Arturo Vidal

Avec un temps de jeu bien famélique depuis le début de saison Arturo Vidal a pourtant été le déclencheur de la rencontre côté Barça. Pression sur les milieux de l’Inter Milan pour les empêcher de relancer aussi proprement (et magnifiquement) qu’en première période et sprint en avant pour apporter le surnombre dans la surface de réparation, le Chilien a fait l’inventaire de toute sa palette pour permettre aux Catalans de l’emporter.

 

Commentaires