Lokomotiv Moscou 0-2 Atletico : les notes

0

Après le nul face à la Juventus de CR7, les matelassiers abordaient un match important pour reprendre les devants dans ce groupe D. Cette rencontre fermée et pauvre en occasions lors de la première période s’est débridée au retour des vestiaires. Les Colchoneros ont su prendre l’avantage rapidement et enfoncer le clou grâce à Felix et Partey. Qui a surnagé, qui a coulé ? Voici nos notes. 


Atletico

Lokomotiv

MVP : Thomas Partey 

Le ghanéen est vraiment l’homme indispensable chez les Colchoneros, à la construction avec des passes bien senties ou à la récupération, il effectue un travail monstrueux pour son équipe et nous rend une copie digne des plus grands. Il continue sur sa lancée incroyable du début de saison et c’est très prometteur !

La Decepción :  Diego Costa

Le buteur n’est plus que l’ombre de lui-même, sa prestation est à oublier rapidement. Un manqué incroyable en première mi-temps alors qu’il était seul à trois mètres devant les cages vides et un manque criant de mouvement pour combiner avec ses partenaires. La passe décisive pour Thomas Partey ne changera rien à sa prestation. Un air de déjà vu cette saison… Le grand Costa semble s’être éteint.

El Patrón : Joao Felix 

A l’image de son équipe, Joao a délivré une première période en demi-teinte alternant coups d’éclats et mauvaises décisions mais au retour des vestiaires, la pépite de l’Atletico a délivré une prestation de haute volée. Un but rageur, s’y reprenant à deux fois pour pousser le ballon au fond des buts de Guilherme, et une avant dernière passe lumineuse qui prend à revers toute la défense russe et offre un but à l’homme de la partie, Thomas Partey.

La Buena Sorpresa : Krychowiak

Qui dit nouvelle coupe de cheveux dit nouvel homme, et Krychowiak ne prend pas cette expression à la légère ! Malgré la défaite des siens, le polonais retrouve un niveau de jeu très solide après la désillusion lors de l’expérience parisienne. Il a apporté de la folie à son équipe en orientant bien le jeu et en remontant beaucoup de ballons en étant à l’aise balle aux pieds, dans tous les bons coups de son équipe ce soir (certes peu nombreux).

Julien

Commentaires