Les notes / Real Madrid 2-2 Bruges : La bonne surprise belge face à un Real très décevant

0

Le Santiago Bernabeu a encore vécu une soirée particulière pour cette deuxième journée de Ligue des Champions. D’abord un peu solide, les Madrilènes vont céder une première fois sans réussir à reprendre le contrôle des hostilités. Surtout qu’avant la mi-temps, Bruges va alourdir la marque. Au final, un 2-2 arraché en fin de match, un Zidane qui a fait des changements sans faire évoluer son système et toujours aussi peu de certitudes. Qui a surnagé, qui a sombré ? Voici nos notes.

Real Madrid 

Club Bruges 

El MVP : Dennis 

Oui son doublé est atypique, même chanceux mais est surtout la récompense d’un superbe travail collectif et notamment de son association très intéressante avec Percy Tau. Cependant, Dennis s’est quand même offert un doublé, à Madrid, en 30 minutes, pour permettre aux siens de revenir avec un 2-0 aux vestiaires. Sa deuxième période sera plus discrète comme celle de son équipe, mais Dennis a réalisé une performance historique.

El Patrón : Toni Kroos 

Dans le marasme dans lequel le Real s’est empêtré pour cette deuxième journée de C1, l’Allemand a encore montré une très bonne version de lui même. Solide, inspiré, capable de se projeter et de générer du danger dans la surface adverse, Kroos est en train de prendre une nouvelle ampleur et c’est bien sûr bénéfique pour la maison blanche. Ce soir, il offre une passe à Casemiro qui amène à l’égalisation des siens. Tout n’est pas encore à jeter côté Real.

La Decepción : Casemiro et le milieu du Real Madrid 

Le trio qui a mené le Real lors de ses succès récents était de retour avec la titularisation de Modric. Un onze presque de gala donc, le Croate prenant la place d’un Valverde qui avait montré de jolies choses face à l’Atleti. Le Brésilien et ce milieu vont pourtant très vite être pris en tenaille. Casemiro va tout rater, rien apporter dans le jeu et ne pas réussir à soulager Sergio Ramos à la relance par exemple. Une match à oublier pour le milieu du Real malgré un but déterminant et une organisation à revoir pour Zidane. Ce trio ne fonctionne plus.

La Buena Sorpresa :  Le projet de jeu Belge 

Beaucoup d’équipes viennent en victime expiatoire au Santiago Bernabeu. Non que le Real fasse vraiment peur dans sa forme actuelle mais plutôt que ce stade gigantesque jette une chape de plomb sur les adversaires de la maison blanche. Pourtant, le Club de Bruges ne s’est pas dégonflé, a joué son football, mis en place un pressing cohérent sans pour autant se renier. Le résultat valide ce choix et donne un très bon match de football.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires