Les notes / Getafe 0-2 Barça : Signé Ter Stegen (et c’est tout)!

0

Dans l’obligation de gagner enfin à l’extérieur pour dissiper les doutes et continuer de susciter la crainte chez leurs adversaires, le Barça a su profiter des erreurs de son adversaire du jour pour l’emporter. Pourtant dans le contenu le Barça est loin de rassurer offrant une prestation proche du médiocre. Malmenés en première mi-temps où ils n’ont à aucun moment contrôlé le jeu, les hommes de Valverde ont en fin de seconde mi-temps complètement subi, mal aidés par les changements hasardeux de son coach, estampillés saison 2018-2019. Voici les notes de ce Getafe – Barça. 

Getafe 

 

Barça 

 

 

El MVP : Marc-André Ter Stegen

Il est de ces joueurs qui brillent lorsque ses coéquipiers semblent en difficulté. Comme l’est également son coéquipier Leo Messi, Ter Stegen est de cette trempe. Déjà auteur d’un arrêt en première mi-temps sur une frappe d’Angel, il a par la suite frôlé le génie à l’approche de la pause. Après une sortie tout en maîtrise suivie par un contrôle de la poitrine hors de sa surface il ponctue son action en délivrant une passe décisive pour Luis Suarez. Ce dernier termine magnifiquement le travail par un lob sur un Soria lui beaucoup moins précis dans sa sortie. Serein pour son équipe même au moment de se défaire du premier rideau madrilène Ter Stegen continue d’impressionner par toute sa palette de qualités. Indéniablement l’un des meilleurs du monde depuis un certain temps. Tout autre jugement étant de l’aveuglement… ou du chauvinisme exacerbé.

El Patrón : Arthur

Si précieux en première mi-temps pour aider ses coéquipiers à se sortir sereinement du premier rideau défensif de Getafe, le Brésilien a encore montrer sur ce match qu’il avait l’étoffe d’un patron pour ce milieu de terrain blaugrana. Sans cesse en mouvement, il a permis aux siens de faire remonter le bloc par sa conservation de balle et en offrant des libertés à ses coéquipiers. Il faut dire que cela était plus que nécessaire en première mi-temps où le Barça a peiné. Malheureusement privé de joueurs dans le même tempo que lui il n’a pu vraiment contrôler le match à lui tout seul mais à montrer qu’on pouvait compter sur lui. Une touche d’optimisme dans un milieu en construction et dans un Barça un peu en dedans.

La Decepción : Bruno Soria (et sa défense)

Bien entré dans son match le gardien des Madrilènes va vite déchanter. Auteur d’une sortie hasardeuse sur le premier but du Barça qui offre tout le loisir à Luis Suarez d’ajuster son lob, il va, au retour des vestiaires, mal repousser une lourde frappe de Carles Perez, qui va entraîner le second but du Barça après que Junior Firpo se soit montré plus prompt à récupérer le ballon que sa défense elle aussi coupable. Malheureusement alors que son équipe menait aux poings un Barça qui ne contrôlait pas grand chose en première période, il a douché les espoirs des siens par cette sortie mal ajustée et a redonné vigueur et espoirs à des Catalans bien pâles jusque là.

La Buena Sorpresa : Carles Perez

Il a été un petit peu éclipsé par les performances exceptionnelles d’Ansu Fati lors de leurs apparitions communes, sa précocité n’ayant cessé d’interpeller mais Carles Perez n’est pas à oublier. Absent du groupe cette semaine face à Villarreal après le retour d’Ousmane Dembele il a suite aux blessures combinés de Leo Messi et Ansu Fati pu intégrer le groupe ce week-end. Annoncé sur le banc par la presse catalane il a pourtant commencé titulaire après le forfait de dernière minute d’Ousmane Dembelé. Et c’est ça qui impressionne avec le jeune joueur il est toujours présent. Jamais transparent ou timoré il apporte toujours quelque chose par ses déplacements incessants, sa qualité de frappe et plus généralement sa parfaite connaissance de ce poste lorsqu’on évolue au Barca. Celui qui a prolongé son contrat cette semaine avec le Barça continue de susciter de la curiosité.

Tracy Rodrigo

Commentaires