Atletico Madrid – Real Madrid : Un derbi pour y voir plus clair

0

Le Metropolitano va se draper de ses plus belles couleurs pour recevoir le rival Real Madrid. Pourtant, cela fait depuis 2015 que l’Atleti n’a pas gouté à la victoire face à la Maison Blanche en Liga à domicile. Cependant, dans ces temps tout sauf calme du côté de Zidane et de la maison blanche, les hommes de Simeone ont une ouverture pour reprendre la souveraineté de Madrid durant quelques mois. Ce match, un test pour les deux équipes, est de plus déjà intéressant au classement. Avant match.

Choc à Madrid ! L’Atletico est 2e au classement à un point du leader Real Madrid. Ce match pour reprendre le contrôle de la Liga et de Madrid est en plus une formidable occasion de se jauger pour les deux formations. L’Atleti, qui a retrouvé la victoire face à Mallorca avance avec des bases solides et un jeu qui se développe clairement. De son côté, le Real Madrid est dans un flou assez prononcé. Après avoir perdu lourdement face au PSG en Ligue des Champions, les partenaires de Sergio Ramos ont enchaîné deux victoires avec la manière face à Seville et avec un peu de réussite face à Osasuna. Au antipodes sur le papiers, les deux formations vont se confronter à la réalité du terrain, qui peut être très différentes des projections théoriques. Présentation de ce Derbi.

Un Atletico entre évolution et nostalgie 

Les Colchoneros ont lancé un nouveau cycle cet été. Les légendes comme Godin, Juanfran ou Filipe Luis ont plié bagage et ont été remplacés par des joueurs comme Felipe, Renan Lodi, Trippier ou encore Llorente. Des joueurs à modeler pour Diego Simeone et surtout une nouvelle histoire collective à créer pour ce groupe. Sur ce début de saison, l’Atleti a vécu un départ canon malgré des problèmes dans le jeu. Puis l’équipe a vécu son premier ralentissement, avec une défaite face à la Real Sociedad lors de 4e journée puis un nul face à la Juventus en Ligue des Champions. Une forme moyenne qui s’est confirmée lors du nouveau nul face au Celta. Les premières questions autour de ce que mettait en place le technicien argentin sont apparues dans les médias. En France c’est le rendement de Joao Felix qui posait question notamment.

Cependant, quand on regarde les matchs, l’évolution des Rojiblancos dans le jeu est clair. Bien sûr tout n’est pas parfait loin de là, il y a même des séquences très frustrantes mais dans l’ensemble l’optimisme est de mise autour du club. Les buts face à Eibar ou encore la première mi-temps face à Mallorca ont montré un Atleti très singulier, sûrement l’un des plus différents depuis 8 ans. Les Madrilènes sont par séquence encore un poil trop scolaire, mais dans dans l’utilisation du ballon, la répartition des taches et du terrain, les progrès sont notables. Cependant, l’Atletico reste l’Atletico et les joueurs ont encore un peu trop tendance à allonger alors que le jeu ne le demande pas. Les Madrilènes recommencent à être très dangereux sur coup de pieds arrêtés aussi. Les Rojiblancos semblent devenir une équipe qui a l’ambition de dominer ses adversaires et qui y arrive.

Où en est le Real Madrid ? 

Alors que l’Atletico est sur une pente ascendante, le Real Madrid est toujours dans un certain flou. Bien sûr, les madrilènes ont retrouvé le sommet de La Liga mais dans le jeu, les progrès ne sont pas vraiment visibles. Quand on regarde le début de saison de la Maison Blanche d’un point de vue comptable, il est plutôt réussi. Invaincue en Liga, 4 victoires et 2 nuls en 6 matchs et donc une première place au classement. Surtout que des joueurs comme James ou Bale ont été réhabilités par Zidane et sont maintenant des titulaires en puissance à l’aube des gros matchs. En mettant de l’eau dans son vin, la Maison Blanche et son entraîneur français ont retrouvé une certaine stabilité et un peu de calme.

Cependant, en grattant ce jolie vernis, le niveau du Real Madrid interroge. Le match face au PSG pour le compte de la première journée de Ligue des Champions a exposé aux yeux du monde les limites des Madrilènes. Sur le début de saison, c’est surtout la capacité du club a vivre dans la profondeur avec des joueurs comme Bale et James qui a été remarquée. Le niveau stratosphérique de Kroos et Benzema a aussi fait beaucoup de bien. La construction collective de l’équipe est encore floue et les multiples blessures n’aident pas. Cependant, face à Seville c’est un Real très solide et capable de faire de jolies différences qui a été vu à la surprise générale. Sur la durée, on ne sait toujours pas ce qu’on peut attendre de la maison blanche.

Les clés du match : L’attitude de l’Atletico Madrid, le niveau de Benzema 

Une question taraude l’esprit des suiveurs. Comment l’Atleti va aborder ce match, dans la même veine que face à la Juventus ou dans ce style d’équipe liquide comme habituellement face aux gros ? Face aux Italiens en Ligue des Champions, les hommes de Simeone ont tenté de mettre en place leur approche nouvelle cette saison. Un bloc haut, Joao Felix et Lemar tournés vers l’intérieur, Thomas Partey responsabilisé à la relance. Cependant, comme face à Eibar, l’Atleti va être mené 2-0 et les Madrilènes égaliseront en fin de match. Une perméabilité nouvelle et qui pourrait pousser Simeone à revenir à une approche plus conservatrice dans ce derbi.

Il est assez difficile d’estimer le niveau réel du Real Madrid avant un match. Après la préparation estivale, on prévoyait l’enfer aux Madrilènes mais en Liga, les hommes de Zidane gagnent, gèrent bien les temps forts et faibles mais ont pris beaucoup trop de buts. Mieux encore, on note une certaine évolution dans le jeu et face à Osasuna avec une large revue d’effectif, le Real a encore gagné sans la manière mais ces 3 points font du bien. Cependant, il y a une constante côté Real : Quand Benzema est là et en forme, le jeu offensif de la Maison Blanche est cohérent et les actions se créent. Comme Kroos au milieu et Sergio Ramos derrière, la présence du Français résout à elle toute seule la majorité des problèmes offensifs du Real Madrid.

Onze probables 

Pour ce Derbi, Morata est suspendu après son expulsion face à Mallorca cette semaine. Hormis cette absence, le onze de l’Atleti devrait être classique. Lemar pourrait retrouver le onze, comme Trippier et Gimenez. Côté Real, Bale et Hazard devraient être titulaires, James et Modric semblent en balance pour le poste de meneur. Derrière Marcelo est encore incertain ce qui pourrait pousser Zidane à tituraliser Nacho.

Atletico 

Real Madrid

 

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

 

Commentaires