Tactique / Mallorca 0-2 Atletico : L’Atleti se rassure et progresse avant le Real Madrid

0
Partido de la LaLiga Santander entre el Mallorca y el Atlético. En la imagen, Diego Costa celebra su gol...LaLiga Santander match between Mallorca and Atlético. In this picture, Diego Costa celebrates his goal. ..Photo by Icon Sport - Diego COSTA - Iberostar Estadi - Palma (Espagne)

En déplacement à Mallorca, l’Atleti avait différents objectifs avant le coups d’envoi. D’abord retrouver la victoire, puis se rassurer devant la cage tout en confirmant les avancées dans le jeu et les choix de Simeone. Face à un adversaire relativement faible, la mission est partiellement remplie, et tout le monde s’en contentera sans rechigner du côté des Indios. Rétrospective.

Au coup d’envoi, l’Atleti se dispose dans un 4-4-2 qui ressemble de plus en plus à un 4-2-3-1. Devant, Diego Costa est le seul buteur de métier. La bestia est accompagnée de Vitolo et Joao Felix, des joueurs qui aiment les espaces et toucher le ballon. Derrière, 3 interiors : Saul, Koke et Thomas. Ensuite une défense à 4 classique avec Savic à la place de Gimenez et Arias à la place de Trippier. En face, un onze classique et surtout un Take Kubo qui vit sa première titularisation en Liga. Rapidement, ce match va devenir à sens unique, explications.

Un Atleti avec personnalité et idées 

Sans trembler et profitant de sa supériorité technique et tactique, l’Atleti va prendre les commandes du match dès son commencement. Contrairement aux dernières sorties du club, les Madrilènes ne tentent pas d’abuser de ballon en profondeur et font preuve de patience. On remarque aussi clairement que Simeone a ajusté la répartition des tâches et du terrain. Les rôles sont définis et même si cela donne un style assez scolaire, l’Atleti y trouve une cohérence salutaire.

À la différence de Trippier, Arias est moins haut au départ des actions. Il se rapproche du style de Lodi, le Colombien aime surtout faire des différences physiquement plutôt que par la passe. Saul vivote mais occupe surtout l’espace entre Thomas et le latéral droit de l’Atleti. Vitolo et Joao Félix ont de grandes libertés mais le Portugais est surtout activé dans le centre du jeu, derrière Diego Costa. Koke et Thomas sont les premiers relanceurs du club. Le capitaine de l’Atleti n’hésite cependant pas à se projeter pour proposer des solutions.

Partido de la LaLiga Santander entre el Mallorca y el Atlético. En la imagen, Kubo y Koke…LaLiga Santander match between Mallorca and Atlético. In this picture, Kubo and Koke. ..Photo by Icon Sport – KOKE – Takefusa KUBO – Iberostar Estadi – Palma (Espagne)

Cette occupation cohérente de l’espace, l’assignation de tâches fixes et surtout une vraie progression dans l’utilisation du ballon permettent à l’Atletico de se procurer des situations facilement après quelques passes seulement. Le bloc madrilène est haut, Joao Félix et Diego Costa rapidement trouvés et surtout disposant de soutien en mouvement pour éviter un jeu trop lent. Les statistiques illustrent bien la domination des hommes de Simeone. L’Atleti a eu 64% de la possession en première, a tiré 9 fois dont 7 dans la surface. Sur un but de la tête de Diego Costa, les Colchoneros prennent les devants et rejoignent les vestiaires satisfaits.

Take Kubo vs Joao Félix

Alors qu’on pensait que l’Atleti allait imprimer le même rythme en deuxième, les locaux ont été surprenants au retour des vestiaires. Pourtant sans réaliser de changement, les hommes de Vicente Moreno sont plus haut, plus juste dans les choix et surtout bien plus offensifs. En première hormis quelques conductions de Kubo et des courses de Lago Junior, les insulaires ont peu produit. Alors qu’après la mi-temps, Mallorca va même faire trembler le Real.

Kubo l’homme providentiel de Mallorca va être tout proche d’égaliser après un coup de billard dans le surface. Un but qui aurait pu récompenser un très bon match du Japonais encore très en vu.  L’Atleti est moins souverain, a moins de temps. Cependant Diego Costa et Joao Félix restent précieux pour donner du sens aux attaques des Madrilènes. Le Portugais va encore une fois livrer une superbe performance que ça soit dos au but ou face au jeu. Comme Koke, il a été vraiment déterminant dans la victoire de son équipe. C’est même lui qui est à l’origine du 2-0 des siens. L’ancien de Benfica est à la récupération d’un ballon qui traine dans la surface adverse, il enchaîne une jolie frappe qui est contrée. Cependant elle lobe quand même Ruben et finit au fond des filets.

Partido de la LaLiga Santander entre el Mallorca y el Atlético. En la imagen, Simeone…LaLiga Santander match between Mallorca and Atlético. In this picture, Simeone. ..Photo by Icon Sport – Diego SIMEONE – Iberostar Estadi – Palma (Espagne)

Alors que l’Atleti semble avoir fait le plus dur, Simeone procède a son deuxième changement. Après que Correa ait remplacé Vitolo, c’est Morata qui remplace Diego Costa. Alors que l’entrée de l’Argentin permettait de corriger la mauvaise prestation d’un joueur, celle de Morata et est là pour faire souffler Diego Costa et donner du temps de jeu à l’ancien de Chelsea qui a été blessé. Simeone gère logiquement son groupe avant d’affronter le Real.

Le cas Morata, nouveau casse tête

Absent depuis un petit moment, ce match semble être parfait pour redonner des sensations à l’ancien du Real avant le derbi Madrileño. Oui mais voilà, Morata est un râleur et dix minutes après son entrée il se prend la bec avec Xisco. Rien de grave au premier abord mais Alvaro ne lâche rien, ne se calme pas et fini par passer ses nerfs sur Salva Sevilla. L’arbitre voit rouge et le buteur retourne déjà au vestiaire. Une expulsion évitable et frustrante tant l’Atleti a besoin de progresser avec tous ses joueurs.

L’Atletico doit maintenant contenir une équipe qui est montée en puissance durant ce match en étant à 10. La démonstration est finie et les Madrilènes vont essentiellement faire le dos rond et gérer l’avantage. Alors que Mallorca avait tiré 2 fois en première, les hommes de Moreno vont décocher 7 frappes en seconde mi-temps. De son côté, Simeone sort Joao Félix pour Llorente à 10 minutes de la fin pour serrer le résultat et rentrer à la maison sans but encaissé et avec les 3 points.

Ce match est dans la continuité des dernières sorties du club. l’Atleti progresse bien et face à Mallorca on a vu par séquence une équipe rarement aperçue sous le règne du Cholo. Se pose maintenant une grosse question, l’Argentin va t’il reconduire la même approche face au Real ou revenir à une équipe liquide qui s’adapte au lieu de vouloir dominer son adversaire ? Personne ne le sait, mais pour une fois, l’Atleti semble vraiment en capacité de produire un football de domination face à un gros et c’est intéressant pour la suite.

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires