RCD Mallorca – Atlético de Madrid : retrouver la victoire avant le derby

0

Avant l’un des matchs les plus importants de la saison en Liga, l’Atlético de Madrid se cherche encore. Souvent mené, quelques fois malchanceux, mais surtout sans réussite offensive, les hommes de Simeone avancent doucement et ne font plus le plein de points. Face à une équipe comme Mallorca, relativement faible qualitativement mais pleines de ressources et intéressante tactiquement, la tâche ne sera pas simple pour les Colchoneros. Avant le derbi madrileño, l’Atlético doit retrouver la victoire.

C’est un choc de tous les extrêmes entre l’ogre atlético et le petit Mallorca qui n’était pas du tout préparé pour jouer en Liga. Encore en Segunda B (équivalent de la D3 en France) il y a deux ans, les Insulaires doivent se mettre au niveau sur le tas et l’organisation tactique de Vicente Moreno ne suffit plus vraiment. Cependant face à une équipe qui a de la ressource, on ne peut pas dire que l’Atlético a déjà match gagné avant le coup d’envoi. Surtout que les rencontres s’enchaînent dans un court laps de temps et que Simeone doit composer avec les formes physiques de chacun. Voici notre previa !

Mallorca, le début d’une longue disette ?

Sans victoire depuis quatre journées de Liga, Mallorca rentre dans le vif du sujet. Après une victoire de prestige face à Eibar à domicile, les Insulaires sont dans le dur. Bien sûr, l’équipe est cohérente, mais elle prend encore trop de buts sans pour autant générer beaucoup de danger. Souvent dépassée, c’est clairement un problème qualitatif qui est évoqué ici. Pas que Mallorca n’ait pas de bons joueurs, mais Vicente Moreno dispose surtout d’un groupe taillé pour la Segunda. Et la différence avec la Liga est grande.

Pour palier ce déficit, la direction majorquine a mené un mercato ambitieux. Des joueurs habitués à jouer au haut niveau ou de grands talents ont rejoint la formation. Toutefois, leur intégration est longue et il est compliqué de déloger des cadres qui ont mené Mallorca à monter en Liga en deux ans, avec une double promotion. Des joueurs comme Kubo, entré en cours de match face à Getafe et passeur constitue une vraie bouée d’oxygène, laissant un peu espoir aux pensionnaires de San Moix. Budimir, double buteur dans ce même match rentre dans cette case lui aussi.

En pratique, cela reste néanmoins compliqué. Dans la machine à laver en mode essorage durant 60 minutes face à Getafe, Mallorca a été dépassé dans tous les secteurs. Le score est flatteur (4-2) mais la partie n’a été équilibrée que durant une vingtaine de minutes. Très vite Getafe a éteint l’incendie. Mallorca ressemble énormément à Huesca sur plusieurs aspects : une équipe capable d’être accrocheuse, de faire jeu égal face à n’importe quel adversaire mais aussi de se saborder seul sans réelles raisons. Une équipe romantique mais vouée à un destin tragique.

Le bon moment pour s’offrir une démonstration ? 

Depuis cette défaite un peu surprenante face à la Real Sociedad, l’Atleti se cherche un second souffle. Certes ce n’est que le mois de septembre et rien n’est encore fixé, mais les dernières sorties des Madrilènes ont été frustrantes. Souvent, en concédant peu et en produisant beaucoup, l’Atleti se mettait tout seul dans le pétrin. Le match face à Eibar a été une alerte qui a amorcé le début des problèmes pour les Colchoneros

Après avoir remonté ce 2-0 face aux Basques à domicile, l’Atleti a concédé une défaite 2-0 puis un nul 2-2 après avoir été mené 2-0 et pour finir un 0-0 qui a remis du calme dans la tête des hommes de Simeone. Cependant, le goût de la victoire n’a pas ravi le palais des Indios depuis longtemps. Trois matchs, c’est court pour beaucoup d’équipes mais c’est très long pour un ogre en Espagne.

Affamés, les pensionnaires du Wanda doivent aussi gérer des joueurs au niveau physique éparse. Morata a fait son retour face au Celta après une longue blessure, Thomas Partey ne semble pas à 100% et Lemar est sorti du groupe face au Celta le weekend dernier pour cause d’alerte. João Félix tire un peu la langue en ce moment et le retour en tant que titulaire d’un joueur comme Ángel Correa illustre bien le bricolage de Simeone. Notons tout de même que la motivation de joueurs comme Herrera et l’application d’un Felipe pour sa première sortie sont des motifs intéressants dans la construction du groupe. Cette période est trouble mais peut être bénéfique à terme.

Les clés du match : Jeu au sol, joueurs de couloirs et Take Kubo

Même en se forçant, il est compliqué de voir une équipe comme Mallorca poser de vrais problèmes à l’Atletico sur ce ce match en semaine. Mais il se peut qu’un joueur apporte la dose de folie nécessaire pour mettre de la pagaille. On l’a vu, l’Atleti n’est pas encore souverain dans son repli défensif quand l’adversaire procède avec un jeu très vertical à la perte. Le génie de Kubo, capable de se libérer très rapidement du marquage pour ensuite activer un joueur véloce comme Lago Junior peut être une solution pour mettre en difficulté les visiteurs.

De leur côté, les hommes de la capitale doivent surtout trouver une cohérence devant. Pour l’instant, le danger est créé de façon diffuse et repose bien trop souvent sur les exploits en profondeur de Renan Lodi ou les conduites de balle de Félix. Le troisième club du pays doit apprendre à temporiser tout en mettant de la vitesse par du jeu à terre et à intérieur. À l’heure actuelle, les madrilènes sont entre deux idées et ont encore trop l’habitude de verticaliser vers Diego Costa alors que le jeu ne le nécessite pas. Bien que cette tendance soit en train de disparaître, elle reste présente.

La dernière clé de ce match est la rotation. Mallorca a un effectif conséquent en nombre mais beaucoup ont peu joué et ont des niveaux de préparations différents. De plus, après une petite période de disette offensive, les Insulaires ont marqué deux fois face à Getafe. Vicente Moreno pourrait donc être tenté de reconduire un onze similaire à celui qui a joué face aux Azulones. Côté Atleti, beaucoup d’interrogations. Qui de Morata ou Diego Costa sera titulaire, les deux peuvent-ils être alignés ? João Félix sera t-il ménagé ? Ou Saúl ? Ou Koke ? Trippier sera t-il de nouveau titulaire ? La seule certitude est la présence Felipe dans l’axe central des Matelassiers.

Onze probables

Mallorca

Atlético

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires