Les notes / Barça 2 – 1 Villarreal : Le Barça se reprend… timidement

0

Confronté à une équipe de Villarreal armée pour venir créer la surprise au Camp Nou, le Barça a finalement remporté cette rencontre grâce à deux buts rapides. Intéressants en début de rencontre, les Blaugrana se sont par la suite démobilisés pour laisser Villarreal faire jeu égal. Pourtant après avoir réduit l’écart par un Golazo de Cazorla, le Sous-marin jaune ne parviendra jamais à revenir à la marque. Voici les notes de ce match emballant par FuriaLiga!

Barça

 

Villarreal 

 

El MVP : Antoine Griezmann

Auteur de l’ouverture du score sur une tête après un corner tiré par Léo Messi, le Français n’a pas fait le match le plus éblouissant de sa carrière mais s’avère extrêmement précieux pour ses coéquipiers déjà. Toujours présent sur le repli défensif et souvent bien placé pour combiner il a plusieurs fois ouvert le champ des possibilités à ses coéquipiers par sa lecture du jeu. Buteur rapide dans un match finalement compliqué pour le Barça, Griezmann aura eu le mérite de mettre en confiance une équipe surement un peu touché. Encore plus à l’aise à la sortie de Luis Suarez, tout n’est pas réglé dans l’optique du futur trio blaugrana mais une chose est sûre le Français y a très clairement sa place.

El Patrón : Santi Cazorla

L’âge n’a pas d’emprise sur le milieu de terrain espagnol. Comme à ses plus belles heures dans l’entrejeu de la Roja Santi Cazorla a éclairé le jeu de son équipe grâce à ses qualités exceptionnelles. Véritable meneur par sa conduite de balle fabuleuse et sa conservation précieuse il a plus d’une fois soulagé les siens quand nécessaire. Auteur d’une but extraordinaire juste avant la mi-temps sur une frappe qui n’a laissé aucune chance à Ter Stegen. Il est le patron ce soir. Un patron dont le talent continue de nous éblouir malgré les années qui passent. Il est même applaudi à sa sortie par le public du Camp Nou conscient de la prestation merveilleuse de cet homme ce soir. Don Santi Cazorla l’éternel.

La Decepción : Luis Suarez 

Les qualités du Pistolero ne sont plus à démontrer, mais ce soir il a plus semblé handicaper son équipe que la sublimer. Avec son déchet technique bien trop important pour espérer aider au mieux ses coéquipiers il a rarement été dans le même tempo que ses compères même si ses déplacements ont au moins permis de créer quelques situations. Incapable de peser sur une défense de Villarreal qui n’a finalement que très peu souffert face aux transitions offensives adverses, son statut de titulaire indiscutable pose de plus en plus question. Dorénavant la concurrence est bien présente avec un Griezmann bien plus propre, un Ousmane Dembele qui n’a pas décu pour son retour et un Ansu Fati toujours là en embuscade. D’ailleurs Ernesto Valverde envoie un signe fort en le remplaçant à la 77e minute. Affaire à suivre.

La Buena Sorpresa : Junior Firpo

Il n’a pas fait le match parfait loin de là. Encore assez timide offensivement même s’il a tenté quelques accélérations dans son couloir laissé libre en première période, il a pourtant offert un prestation assez encourageante. Un bon match face à un adversaire coriace après une rencontre difficile ce week-end qui s’est soldée par une remplacement prématuré à la mi-temps, on peut dire que le jeune joueur à les épaules. Intéressant défensivement où il n’a jamais semblé dépassé, le chemin semble pourtant très long pour déloger Jordi Alba mais pas totalement impossible.

Commentaires