Les tombeurs du Barça, la lueur Benzema et un MVP : El once de Furialiga (J5)

0

La Liga a repris ses droits ce weekend ! Entre les surprises, les jolis buts et les désillusions, des joueurs ont su tirer leur épingle du jeu ! Présentation des onze qui se sont fait remarquer lors de cette 5e journée.

 

Ruben Blanco (Celta) : Déjà très bon la saison dernière, Ruben continue sur sa lancée cette saison. Face à l’Atletico il a multiplié les arrêts pour garder sa cage inviolée malgré la grosse pression des Madrilènes. Le MVP de la journée et ce sans contestation.

Allan Nyom (Getafe) : Le latéral droit est devenu le latéral gauche titulaire de Bordalas sur ce début de saison. Pourtant il est loin de faire l’unanimité dans la banlieue sud de Madrid. Encore face à Mallorca il a bougé, couru, fait parler sa puissance et a même marqué un joli but qui récompense son très bon match. Sorti sous les applaudissements, l’ancien de Granada débute enfin son idylle avec le Coliseum.

Sergio Ramos (Real Madrid) : face à Séville, la maison blanche a affiché une sérénité nouvelle et inattendue. Concédant très peu de situations, les Madrilènes ont gardé leur cage inviolée et l’ont même emporté. Sergio Ramos dans une forme optimale dans un stade qui l’a vu grandir a été l’un des symboles de ce nouveau visage du Réal Madrid.

German Sanchez (Granada) : Le central nazari a livré une prestation magnifique face à Barcelona. Solide dans les duels, parfait pour gérer la profondeur et couper des passes, il a avec son équipe dominé avec la manière le Barça. Une démonstration de Granada qui rassure sur son niveau mais qui est inquiétante pour les Catalans.

Kieran Trippier (Atletico) : Face au Celta, l’Atleti a dominé mais a buté sur un portier en grande forme. Dans le jeu, les Colchoneros ont livré une prestation intéressante mais loin d’être aboutie. Trippier encore omniprésent offensivement a été très bon même si il a manqué un peu de justesse dans le dernier geste. Tout n’est pas encore parfait chez l’Anglais mais on voit des signes vraiment encourageants.

Ontiveros (Villarreal) : Rentré à l’heure de jeu, l’ancien de Malaga a totalement changé la physionomie du match. Inspiré et rapide, il enrhume Salisu et offre un penalty à son équipe qui sera transformé par Santi Cazorla. Ensuite il marque pour clore la marque. Ontiveros est un crack qui va rapidement devenir un titulaire et une attraction à Villarreal, c’est certain.

Montoro (Granada) : Le milieu andalou est un habitué des performances de haut vol. Dans un rôle d’équilibreur, il a encore performé face au Barça. Que ça soit pour maintenir l’équilibre de son équipe, ou récupérer des ballons pour ensuite générer du danger, Montoro a été omniprésent et fort intéressant. Granada a de la chance d’avoir de tel joueurs dans son équipe.

Raul Garcia (Athletic Bilbao) : Le Monsieur plus des Leones a encore frappé. Autant utile offensivement que défensivement le milieu basque a été excellent face à Alaves. En plus de générer du danger constant il a ouvert le score sur penalty et offert une place de leader à son équipe. Quel joueur !

Oscar (Leganes) : Il est un des joueurs les plus sexy présent dans l’effectif de Leganes. Ancien du Real, le milieu offensif est en train de s’imposer comme un excellent joueur de Liga. Inspiré, véloce et disposant d’une grosse VMA, il a encore fait des étincelles à Valence. C’est notamment lui qui a égalisé d’une très jolie volée pour offrir son premier point aux Pépineros.

Odegaard (Real Sociedad) : Il est l’un des joueurs frissons de cette Liga en plus d’être l’un des plus attendus. Après son exil au Pays Bas, Martin revient en Liga avec un statut différent et des attentes importantes. En rodage en début de saison, le Norvégien a ronronné comme son équipe. Face à l’Espanyol dans la lignée de son match face à l’Atletico, le joueur qui appartient encore au Real a été magnifique. Sa qualité de passe et de dribble en font une arme redoutable dans le cœur du jeu. Sa liaison avec Portu et Oyarzabal s’annonce magnifique pour la suite.

Benzema (Real Madrid) : Dans l’apathie générale qui entoure le Real, Benzema est une lueur dans la nuit. Toujours aussi inspiré, le Français réussit à créer du danger au milieu de pas grand chose. Très actif et un peu partout sur le flanc de l’attaque, c’est lui encore qui marque le seul but du match face à Séville. Le Français réussit un excellent début de saison et permet au Real d’avoir un bon bilan comptable et de partager la place de leader.

Commentaires