Les notes / Atletico Madrid 0-0 Celta Vigo : La bonne surprise Angel Correa et la muraille Ruben Blanco

0

Ce match ultra dominé par l’Atletico c’est terminé sur un nul 0-0 très frustrant pour les locaux. Un résultat loin de refléter le contenu du match qui a fini sur un début de bagarre générale. Voici nos notes de cet Atletico-Celta.

Atletico

Celta

 

El MVP : Kieran Trippier 

Pas toujours le plus en réussite dans ses choix, Kieran est pourtant une pièce vitale dans le jeu actuel de l’Atletico. Très souvent recherché en sortie de balle, l’anglais devient au fil des matchs une référence par sa capacité à devenir un relais intéressant. Loin du côté provocateur de Renan Lodi, Kieran est plutôt dans la passe et ça fonctionne très bien. Comme son compère brésilien, il ne faut pas s’attarder aux pertes de balles, c’est des chiffres normaux au vu de leur attribution.

El Patrón : Ruben Blanco 

Très souvent mis à contribution, le gardien Celeste a été rayonnant dans la cage des galiciens. Si le Celta n’est pas reparti avec une valise de son déplacement au Metropolitano, c’est essentiellement grâce à lui. Dans la continuité de la saison dernière, Ruben Blanco s’impose comme une référence au poste de gardien, surtout qu’il est loin d’être en difficulté balle au pied.

La Decepción : L’animation offensive du Celta 

Disposant d’énormément de joueurs de talent et d’un garçon comme Iago Aspas, le Celta est sur le papier une équipe capable de proposer du beau jeu et de se créer beaucoup de situations. Pourtant face à un Atleti qui a déjà encaissé beaucoup de buts, les galiciens n’ont que très peu mis en danger Oblak. Le ballon a souvent bien navigué au milieu mais les déplacements d’Aspas au large ont laissé un grand vide devant. Une situation vraiment frustrante qui rappel le match face à Seville.

La Buena Sorpresa : Angel Correa 

Titulaire à la surprise générale après avoir retrouvé les terrain face à la Juventus en Ligue des Champions, l’argentin disposait d’un rôle un peu nouveau. Habitué à jouer seconde pointe ou ailier, il a profité comme Joao Felix d’une grande liberté de déplacement. Incisif et inspiré, l’offensif qui était annoncé sur le départ cet été a réussi de jolies séquences tout en mettant à contribution Ruben Blanco. Une bonne première titularisation pour lui.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires