LDC / Tactique / Borussia Dortmund 0 – 0 FC Barcelone : Ter Stegen seul face à la discipline allemande

0
Dortmund, Germany September 17, 2019: CL - 19/20 - Borussia Dortmund vs. Dortmund. FC Barcelona Marc-Andre ter Stegen (FC Barcelona) Portrait / face | usage worldwide Photo by Icon Sport - Marc Andre TER STEGEN - Signal Iduna Park - Dortmund (Allemagne)

Pour le premier choc de ce groupe relevé de Ligue des Champions, le FC Barcelone débute sa campagne européenne par un match nul à Dortmund. Si les Allemands ont largement dominé cette rencontre, le Barça sauvé par un immense Ter Stegen est lui en rodage, et peine encore à trouver une bonne animation offensive et collective. Voici ce qu’il faut retenir d’une rencontre qui pourrait bien remettre beaucoup de choses en question du côté catalan.

Le temps et les hommes changent, les problèmes restent. Loin de chez eux, les Blaugrana ne trouvent toujours pas la clé. De nouveau dominé à l’extérieur, le Barça laisse encore planer les doutes sur son état de forme en Ligue des Champions. S’il est difficile de juger une équipe dès son premier match dans une telle compétition, les défauts entrevus pour les Catalans face au BVB sont les mêmes que ceux aperçus par le passé, à un détail près. Face à une démonstration défensive pleine de discipline de la part de leurs adversaires, les joueurs d’Ernesto Valverde ont fourni une fois de plus une prestation peu convaincante sur le plan collectif et offensif. L’offensive catalane pourtant renforcée par l’arrivée de Griezmann peine à se mettre en place, et l’entente entre Suarez et Messi se fait plus compliquée que prévue.

L’offensive du Barça dans une impasse

Le pari aurait pu être gagnant. Fort d’une prestation aboutie face à Valencia en Liga, Ernesto Valverde a choisi l’audace pour débuter sa campagne 2019/20 en Ligue des Champions. Positionnés en 4-3-3 avec Arthur et De Jong partageant la même hauteur, en attendant que Messi réorganise les rôles, les Catalans se sont montrés ambitieux, peut-être un peu trop. Très combatifs et désireux de couper la trajectoire de leurs adversaires, le Néerlandais mais surtout le Brésilien plus proche de Busquets venu empoisonner du côté droit les géants Akanji, Hummels et Witsel, n’ont pas pu mettre en marche la machine catalane trop déséquilibrée devant.

[Photo de IconSport]

Face à une équipe allemande organisée, l’animation offensive du Barça ne sait encore jamais mise en place. Mis en sourdine par la défense adverse, offensivement les attaquants catalans n’ont pas été capables d’exploser et comme dans la lignée de ses prestations passées en LDC, ne sont pas arrivés à imposer du rythme. Déséquilibrés, Griezmann, Ansu Fati et Suarez ont semblé incompatibles. De nouveau titulaire, l’Uruguayen parfois trop lent, a bloqué l’utilisation du Français dans l’axe moins à l’aise et presque perdu à gauche. Bien trop sollicité en défense, l’ancien colchonero n’a pas pu davantage contribué en attaque, qui même avec l’entrée tant attendue de Messi, n’est pas parvenu à trouver la solution.

Ter Stegen pour sauver la défense catalane meurtrie à cause de ses latéraux

Si Griezmann n’a pu trouver aucune situation d’avantage ou de déséquilibre et qu’il semble encore ne pas avoir été intégré au mécanisme de l’ensemble de l’équipe, c’est peut-être parce que défensivement la tâche qu’il lui a été attribuée ce soir là a été trop grande. Si la paire de latéraux constituée de Jordi Alba et Semedo ne combine pas assez et a un apport créatif proche du néant. Responsable du penalty accordé au Borussia, Semedo n’a apporté aucune contribution supplémentaire du côté droit ou, à l’occasion de la blessure d’Alba, du côté gauche. Comme beaucoup de leurs adversaires de Liga lors de ce début de saison, Marco Reus a alors pu facilement exploiter les espaces dans le dos du Catalan.

[Photo de IconSport]

Pour ne rien arranger, les problèmes défensifs se sont étendus à toutes les strates du secteur, et alors que Piqué s’est montré trop statique, Lenglet a eu des difficultés à anticiper les actions adverses et s’est trouvé souvent sans solution à la sortie du ballon. Seul pour résister aux assauts adverses, décisif sur une frappe puissante de Reus en première période, Ter Stegen a réussi à détourner le penalty du capitaine du BVB, tout en confirmant son statut de meilleur gardien du monde.

Un prestation aboutie de Dortmund entachée par Marco Reus

Positionné en 4-2-3-1 et 4-4-2 quand elle n’a pas eu le ballon, l’équipe allemande a réalisé une prestation nettement plus aboutie et a eu à plusieurs reprises de bonnes occasions de contrer. Le Borussia a largement dominé cette rencontre de Ligue des Champions, a effectué une démonstration défensive pleine de discipline et de concentration et a creusé l’écart quand Hummels patron de la défense s’est révélé être l’un des éléments insurmontables pour leurs adversaires. Si les choix de Jadon Sancho ont permis à son équipe de mener la plupart de ses offensives vers des frappes, malgré une performance aussi aboutie, Marco Reus a gâché la soirée de ses coéquipiers avec ce penalty raté.

Les hommes de Lucien Favre ont cependant joué leur jeu sans aucun calcul, tandis que le FC Barcelone cherche encore à mettre en place le sien, les Catalans sont encore hantés par leurs vieux démons.

Soledad Arque-Vazquez

@solearquev

Commentaires