LDC / Les notes / PSG 3-0 Real Madrid : Paris donne la leçon au Real.

0

Choc au sommet du groupe A dès la première journée avec le Paris Saint-Germain qui accueillait le Real Madrid. Deux équipes qui avaient à coeur de se rassurer et de prendre par la même occasion la tête du groupe. Une première mi-temps aboutie des parisiens leur ont permis de rentrer au vestiaire avec un score de 2-0 à leur avantage. Les hommes de Tuchel n’ont pas baissé le rythme en deuxième mi-temps et ont finalement surclassé ceux de Zidane 3-0. Voici les notes de la rédaction !

PSG

 

Real Madrid

EL MVP : Angel Di Maria 

Enchainant régulièrement les prestations de haut rang depuis maintenant deux saisons, l’argentin a récidivé ce soir face à son ancien club. Auteur d’un doublé menant son équipe à la victoire, « El Fideo » a représenté une menace constante sur la défense madrilène. Par ses crochets et ses accélérations dévastatrices, Di Maria s’est joué de ses adversaires tout au long du match. Il a su également se montrer précis dans les passes dans les intervalles pour créer des décalages et déstabiliser le bloc du Real. Sa belle entente technique avec ses nouveaux coéquipiers Sarabia et Icardi est aussi à souligner. En somme, un grand match du parisien. On hâte de le voir sublimer Neymar et Mbappé dans la suite de la compétition.

El Patrón : Idrissa Gueye 

Pour son premier match de Ligue des Champions sous ses nouvelles couleurs, le sénégalais a réalisé une performance XXL. Par son agressivité et son impact physique, il a récupéré un nombre incalculable de ballons et gêné constamment la relance madrilène. Positionné en relayeur droit, il s’est baladé sur le terrain alternant position haute sur le terrain et repli défensif. Peu avare d’efforts, il n’a pourtant pas baissé de rythme en seconde mi-temps. Il a éteint le milieu de terrain merengue tout au long du match. Et en prime, son utilisation du ballon a été grandement efficace par des passes cassant les lignes du bloc adverse. Pari réussi pour « Gana ».

La Decepción : L’animation offensive du Real 

Au coup d’envoi, Zidane alignait un XI très offensif avec un trident Hazard-Benzema-Bale devant James Rodriguez. On s’attendait à voir les vagues offensives déferler sur la défense parisienne mais ce ne fut point le cas. Abusant du jeu en remise alors qu’il aurait fallu percuter, les attaquants du Real ont eu tout faux ce soir. Seul James a surnagé, tentant d’alimenter tant bien que mal ses coéquipiers. Mais Bale fut sur courant alternatif malgré une bonne entame de match. Hazard, revenu de blessure, n’a absolument pas pesé sur le match. Quant à Benzema, il a été étouffé par la charnière du PSG et n’a attendu que la fin du match pour tenter sa chance. Au final, beaucoup d’attentes pour peu de résultats. Zidane a sacrifié son milieu pour son animation offensive qui ne le lui a pas rendu. Soirée cauchemardesque donc.

La Buena Sorpresa : Pablo Sarabia 

L’ancien de Séville retrouvait ce soir une équipe qu’il a bien connu dans le championnat espagnol. Aligné en ailier droit, le néo-parisien a été le pendant de Di Maria sur son coté. Altruiste quand il fallait, en trouvant ses coéquipiers, il s’est également démarqué par des dribbles bien sentis et des passes qui ont fortement déstabilisé le bloc madrilène. Bien aidé par un couloir droit Mendy-Hazard en délicatesse, il a arpenté son côté en maître, son repli défensif étant également à noter. En l’absence du titulaire habituel Mbappé, Sarabia a montré à son entraineur ce qu’il pouvait accomplir et incarne aujourd’hui un gage de confiance pour le collectif parisien.

Melvil Chirouze ( @iamxmelvil )

Commentaires