LDC / Atletico – Juventus : Effacer le traumatisme et se jauger

0

L’Atleti a perdu juste avant ce match face à la Juventus. Après 3 victoires de rangs qui confirmaient les bonnes dispositions aperçues en préparation, les hommes de Diego Simeone ont perdu face à la Real Sociedad. Une défaite surprenante mais logique au vue du match. Cependant la Ligue des Champions arrive, les Colchoneros doivent se remettre à l’endroit et terrasser un adversaire qui l’a privé de son rêve de jouer une finale de C1 au Wanda. Présentation.

Les Rojiblancos étaient vraiment intéressants sur ce début de saison en Liga. Leader avec 3 victoires en 3 journées, L’Atletico semblait vraiment en avance sur ses prévisions. Cependant ce contre coup face à la Real Sociedad permet de relativiser le niveau réel des Madrilènes. Oui les Colchoneros ont un fond de jeu intéressant, oui certains joueurs sont déjà en grande forme mais la marge de progression est encore grande. Face à la Juventus pour cette journée inaugurale de Ligue des Champions, l’Atleti va passer un test.

Un match au parfum de revanche

Cette confrontation a déjà eu lieu dans un passé proche. La saison dernière c’était une affiche de huitièmes de finale. Un choc rare à ce stade de la saison. Le scénario du match aller est un plaisir pour tout amoureux du Cholismo. Dans un Métropolitano plein comme un œuf, l’Atleti endort une Juventus pas vraiment inspiré. Puis, Gimenez et Godin s’élèvent pour ouvrir et alourdir le score. Les Colchoneros ont fait le plus dur et après l’aller, on ne donne plus cher de la peau de la Juventus.

Au retour pourtant, tout va s’inverser. Les ajustements d’avant match profitent clairement à la Juventus. Juanfran à gauche et Thomas Lemar sont en dedans. De l’autre côté, Bernardeschi, Cancelo et Spinazzola sont rayonnants. Le triplé stratosphérique de Cristiano Ronaldo envoie les italiens en quart quand l’Atleti doit passer ses plaies. Depuis pas mal d’eau a coulé sous les ponts de chaque côté mais ce match trottera dans les têtes. Il est même certain que Simeone s’en servira dans sa causerie d’avant match.

Quel milieu pour l’Atleti ? 

C’est la très grosse incertitude en avant match. C’est même une question que l’on se pose depuis le début de la saison, quels joueurs Simeone va t’il choisir pour composer son milieu. Depuis le début de saison, Saul et Koke sont intouchables, logiquement. Face à la Real ils étaient dans le double pivot accompagné des ailiers Vitolo et Lemar. Auparavant on avait déjà vu Llorente et surtout Thomas associé à Saul dans le coeur du jeu avec un Koke à droite et Thomas à gauche.

Ces choix ont été surtout conditionnés en fonction des formes de chacun même si l’évolution du jeu de l’Atleti rentre évidemment dans l’équation. Avoir un Llorente ou un Thomas en première relance est une bénédiction pour une équipe comme l’Atleti qui ne dispose pas de défenseurs qui excellent dans la relance. Surtout elle permet de maintenir un équilibre défensif, Thomas et Llorente compensant les montés des latéraux. Cependant c’est ensuite que ça se complique.

Koke est un super équilibreur mais sur un côté, un joueur comme Vitolo ou Joao Félix apporte des courses verticales très dangereuses et salvatrices pour un milieu assez statique comme l’Atleti. Cependant, quand Vitolo est titularisé sur un côté, la cohésion du bloc est mise à mal. Surtout avec des latéraux offensifs comme Renan Lodi et Trippier. Pour ce match, l’idée d’un milieu à 4 composé essentiellement de milieu central de formation refait surface. Une formation qui a déjà permis à l’Atletico de performer lors des dernières saisons.

Encore des incertitudes physiques

Pour ce match, Savic est déjà absent. Morata et Thomas Partey sont incertains. Le premier n’a pas encore reçu le feu vert médical quand le deuxième est tout simplement pas encore à 100%. Thomas Partey est l’une des satisfactions du début de saison. La ghanéen apporte vraiment des choses intéressantes dans différents rôles. Diego Simeone a plusieurs cordes à son arc pour faire mal à une Juve encore en apprentissage de la méthode Sarri. On l’a vu lors du match fou face au Napoli, les Italiens peuvent trembler.

XI probable

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires