Previa Roja / Roumanie – Espagne : Match piège ou nouvelle démonstration ?

0
Crédits : Iconsport

À Bucarest ce 5 septembre pour la 5e journée des éliminatoires pour l’Euro 2020, la Roja affronte la Roumanie. Deux équipes aux potentiels différents mais en quête d’un certain retour en grâce. Maintenant officiellement sélectionneur principal, Robert Moreno semble avoir trouvé un groupe et devrait aligner un onze assez attendu pour ce choc. Présentation d’un match qui vaut le détour. 

Dans sa quête pour oublier la Coupe du Monde 2018, la sélection espagnole a vécu des drames et doit trouver des têtes de gondoles pour remplacer les idoles qui sont maintenant proches du crépuscule. Après le retrait aussi inattendu que dramatique de Luis Enrique, c’est son fidèle adjoint qui a repris le costume. Bien sûr Robert Moreno a encore assuré que si l’ancien du Barça voulait reprendre sa place, il ferait avec plaisir un pas de côté pour retrouver une certaine obscurité.

A lire : Qui est Robert Moreno le nouveau sélectionneur de la Roja ?

Cependant, l’adepte du 4-4-2 a une idée bien en tête et semble réussir à faire émerger un groupe d’une quinzaine de joueurs sur lequel il compte. Un noyau et donc une colonne vertébrale qui sera à l’œuvre face à la Roumanie.

Un groupe déjà cohérent et presque complet

Bien sûr il est difficile de rentrer dans la tête d’un garçon aussi méconnu que Robert Moreno. Cependant pour sa première expérience et à la tête d’un groupe qui a subi une grosse désillusion il y a peu, l’ancien analyste réussi sa mission. Dans la droite lignée du changement amorcé par Luis Enrique, le sélectionneur veut que son équipe soit capable de verticaliser le jeu mais aussi de réussir des phases de possession avec comme finalité : la création de danger. L’idée est de faire évoluer le football qui a fait gagner la Roja sans la chambouler pour s’adapter aux nouvelles spécificités du football espagnol.

A lire : Selección/ Roja : place aux essais ou aux convictions

La présence récurrente de Fabian Ruiz ou encore Dani Ceballos dans les listes de Robert Moreno combinée aux sélections de Sarabia ou Suso pour les deux prochains matchs illustrent bien l’évolution des idées au milieu de terrain. À côté de ces essais, le Catalan a aussi des certitudes. De Gea, Pau Lopez et Kepa seront très certainement ses portiers en 2020. Sergio Ramos sera titulaire en défense, son associer n’est pas encore connu, Hermoso et Inigo ont été testés, Unai Nunez aura probablement cette chance durant la trêve. Devant, Rodrigo est dans un fauteuil. La blessure de Morata, l’autre habitué, a permis le retour de Paco Alcacer dans la liste. Sergio Busquets sera le dépositaire du jeu de la seleccion, Rodri son remplaçant.

La jeunesse roumaine en embuscade

Même si la Roumanie n’est que 28e au classement FIFA, ce déplacement ne sera pas vraiment une promenade de santé pour la Roja. La sélection managée par Cosmin Contra se repose sur une génération dorée qui a enthousiasmé les dernières compétitions de jeunes. Devant le jeune Puscas et Ianis Hagi sont les principales menaces. Le légendaire Claudio Keseru, une vieille connaissance de la L1 est aussi présent. Le groupe se compose de joueurs assez connus en Europe comme Florin Andone ou encore Vlad Chiricheș avec des jeunes méconnus éparpillés un peu partout en Europe.

Hormis la défaite frustrante face à la Suède, la Roumanie a fait le plein face aux adversaires abordables du groupe (Malte et Îles Féroé) en faisant un nul contre la Suède. Il est bien sûr encore trop prématuré et présomptueux de voir la Roumanie un concurrent réel à l’Espagne mais sur un match tout peut basculer au vu de la qualité présente. L’objectif de la sélection roumaine est une place de barragiste. À domicile, les hommes de Contra n’ont perdu qu’un match sur les 13 derniers. L’Espagne doit se méfier de cette sélection.

La sécurité en premier lieu pour Robert Moreno ? 

Le onze aligné pour ce match devrait être semblable à celui qui avait battu facilement la Suède en juin dernier. Malgré sa fin d’été compliquée, Rodrigo devrait être présent devant. Le trio Busquets – Parejo et Fabian reconduit logiquement. Derrière, Alba et Carvajal devraient être là, Sergio Ramos aussi. Sarabia et Suso pourraient avoir des minutes d’entrée. Même si la possibilité d’un 4-4-2 avec un Saul sur une aile et la présence de Paco Alcacer avec Rodrigo devant n’est pas exclu non plus. Ce qui est certain c’est que Robert ne devrait pas chambouler son onze habituel pour ce match.

Onze probable

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires