Les notes / Roumanie 1-2 Espagne : Jesus Navas MVP, Dani Ceballos ailier la fausse bonne idée

0
Crédits : Icon Sport

Au bout du suspens et grâce à un arrêt magnifique de Kepa, la Roja s’adjuge une victoire importante en Roumanie. Après une longue démonstration, les hommes de Robert Moreno ont pourtant joué à se faire peur et le rouge de Llorente n’a rien arrangé. Qui a performé, qui a déçu ? Voici les notes de la rédaction.

Roja

El MVP : Jesus Navas 

Sa place de titulaire à l’heure actuelle est une anomalie du football moderne. Sauf que voilà, Jesus Navas impressionne encore à son nouveau poste de latéral droit. Tonique, véloce et surtout tout le temps disponible, la légende de Seville est tout simplement l’un des meilleurs sur le terrain. Son implication n’a pas été valorisé par des stats mais Navas a encore une fois été remarqué. Kepa pour son énorme arrêt en fin de match aurait pu être nommé à cette distinction aussi.

El Patrón : Sergio Busquets 

Dans un style et une position qu’il connait par coeur, la sentinelle catalane a encore une fois impressionné dans sa capacité à couper les contre attaques adverses par des récupérations hautes. A l’aise balle au pied comme à son habitude, Sergio Busqets a régalé, littéralement.

La Decepción : Ceballos en ailier

Bien sur, c’est lui qui réalise la passe parfaite qui aboutie au but de Paco Alcacer mais dans cette position excentrée, Dani a déçu. Trop loin de jeu, trop muselé, trop souvent loin de tout, le milieu prêté à Arsenal a vécu un match très compliqué. Tout n’est pas à jeter, mais cette expérimentation ne fonctionne pas vraiment.

La Buena Sorpresa : Fabian Ruiz 

Avec moins de 10 sélections au compteur et auréolé d’un Euro espoir, le milieu du Napoli est en train de franchir les étapes très rapidement. Encore titulaire, Fabian a régalé, que ça soit à la création où à la récupération. Toujours bien placé et très souvent juste dans ses choix, l’ancien du Betis apporte de la verticalité mais aussi une touche technique importante pour son rôle de milieu relayeur. Ce soir, il s’impose encore plus comme un titulaire potentiel pour l’Euro 2020 à peine arrivé à ce niveau.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires