Real Sociedad : Un mercato solide pour compléter un effectif attrayant

0
La Real Sociedad est chronologiquement sur un bilan d'un match nul, une victoire et une défaite [Image de Icon Sport]

Les choses ont bien changé cet été. Si la Real Sociedad avait sorti le chéquier pour seulement un joueur lors du dernier mercato estival, ce sont bien six footballeurs qui ont été recrutés entre juin et août. Plus de 21 millions d’euros auraient été dépensés par le club basque pour compléter un effectif déjà bien costaud, du moins, sur le papier. Revenons plus en détails sur ces nouveaux txuri-urdin, dont certains ont déjà eu l’occasion de montrer ce qu’ils valent sur un terrain. 

Mikel Merino avait été la seule recrue de la Real Sociedad l’été dernier. Quittant les rangs de Newcastle contre environ 12 millions d’euros, ce milieu de terrain était attendu au tournant en Pays Basque. Malgré une première partie décevante pour le Navarrais – qui avait d’ailleurs laissé des doutes quant à son utilité –, Mikel Merino est devenu par la suite un élément phare de l’équipe désormais dirigée par Imanol Alguacil.

Les supporters de la Real Sociedad ont donc un souvenir plutôt calme de ce dernier mercato estival, bien que la venue de Merino, annoncé pendant un temps à l’Athletic, avait beaucoup fait jaser en Gipuzkoa. Mais cet été, les choses ont changé et l’équipe présidée par Jokin Aperribay a réalisé un recrutement des plus solides. Entre le prêt d’Ødegaard et le recrutement du prometteur Robert Navarro, les supporters txuri-urdin sont servis.

Imanol Alguacil est à la tête de la Real Sociedad depuis décembre 2018 [Image de Icon Sport]

Ødegaard, un prêt portant déjà ses fruits

Prêté début juillet par le Real Madrid, Martin Ødegaard n’a qu’une chose en tête : impressionner en Liga pour espérer avoir sa place dans l’effectif de Zidane. Pour ce faire, le milieu offensif doit réaliser sa meilleure saison possible dans les rangs de la Real Sociedad. Titulaire à chaque rencontre avec le club basque, le Danois avait déjà montré de très belles choses à l’entrainement. C’est d’ailleurs ses qualités techniques et physiques qui ont convaincu Alguacil de lui laisser la place au milieu de terrain.

Entouré par Mikel Merino et Asier Illarramendi pendant ses trois premiers matchs de Liga, Ødegaard a montré que malgré son jeune âge, il ne se laisse nullement impressionner par ses adversaires. C’est d’ailleurs le joueur de 20 ans qui a donné la victoire à la Real Sociedad sur la pelouse de Mallorca, grâce à une puissante frappe du pied gauche. Malgré un manque de préparation lors de son dernier match, contre l’Athletic Club – où il semble avoir sous-estimé le potentiel physique de Dani García – Martin Ødegaard est bien parti pour réaliser une saison remarquable avec le maillot de l’équipe de Donostia. Il ne manque qu’à savoir si cela sera suffisant pour convaincre Zidane de l’intégrer au Real Madrid. Quoi qu’il en soit, il est encore trop tôt pour se prononcer.

Ødegaard en duel avec Yuri Berchiche lors du dernier derby basque [Image de Icon Sport]

Remiro, titiller les rivaux et avoir un plan B aux cages

Quoi de plus agréable pour une équipe que de recruter un joueur à ses rivaux ? Qui plus est, quand ce joueur est en froid avec sa direction et quitte son club la boule au ventre. C’est le cas du gardien Alex Remiro, qui était annoncé comme le remplaçant de Kepa Arrizabalaga à l’Athletic l’été dernier, lorsque celui-ci est parti tenter l’aventure avec Chelsea. Les choses se sont passées différemment puisque le joueur de 24 ans aurait demandé à Josu Urrutia – alors président du club bilbayen – d’avoir un salaire semblable à celui de Kepa. N’ayant rien prouvé avec l’Athletic, Alex Remiro a vu sa demande être refusée catégoriquement. Dès lors, celui qui devait devenir le n°1 aux cages zuri-gorriak s’est retrouvé en tribune.

Annoncé pendant un temps dans différentes équipes de Liga, c’est finalement chez les rivaux que le joueur formé au Lezama a trouvé sa place. Une place qui n’est d’ailleurs pas celle de titulaire, du moins pour le moment. Miguel Ángel Moyá a la confiance d’Alguacil et défend encore les cages de la Real Sociedad. Mais ses récentes performances, particulièrement lors du match contre… l’Athletic, risquent de lui causer du tort. Avec le prêt de Rulli à Montpellier et les mauvaises prestations de Moyá, Alex Remiro pourrait bien passer d’une place sur le banc à une place dans les cages. Reste à savoir si ce gardien, qui n’a pas participé à un match depuis plus d’un an, est encore aussi décisif que lors de la montée de Huesca en 2018.

Alex Remiro lors de sa présentation avec le club qui fut son plus grand rival auparavant [Image de Icon Sport]

Isak et Portu pour renforcer l’attaque

Ils représentent plus de 76% de l’argent dépensé par la Real Sociedad pendant ce mercato. Recruté en échange de 6.5 millions d’euros, Alexander Isak est le pari de la jeunesse. En provenance du Borussia Dortmund, cet attaquant a disputé la fin de la saison dernière en première division hollandaise, avant de tenter sa chance au Pays Basque. Rapide mais encore incertain techniquement, ce Suédois devrait s’intégrer facilement dans le jeu offensif de la Real Sociedad. Il aurait d’ailleurs pu marquer son premier but, lors de l’Euskal Derbia, si la VAR n’était pas intervenue. À 19 ans, il pourrait profiter du début de saison décevant de Willian José en attaque. Disputant une trentaine de minutes par match, Alexander Isak est en bonne posture pour débuter titulaire prochainement.

Alexander Isak est également international avec la Suède [Image de Icon Sport]

Girona a accepté 10 millions d’euros pour ne pas emmener Portu dans sa descente. À 27 ans, le milieu offensif a un profil très différent d’Isak. Plus imposant physiquement, l’Uruguayen est un bon lecteur de jeu et son intelligence lui permet d’être actif sur le plan offensif comme défensif. Ayant débuté le mois d’août avec une blessure musculaire, Portu n’a pas eu l’occasion de montrer son talent dès le début de la saison. Cependant, son expérience est suffisante, on se souvient de ses neuf buts en Liga lors de la saison dernière ainsi que ses contre-attaques redoutables.

Si sa place dans l’équipe était entravée par Adnan Januzaj sur l’aile droite – un poste qu’il peut également occuper – et par Illarramendi au milieu de terrain, la blessure sérieuse de ce dernier devrait changer les choses. Il ne fait aucun doute que Cristian Portu débutera le prochain match de Liga avec la Real Sociedad.

Cristian Portu évite grâce à la Real Sociedad de disputer la saison actuelle avec Girona en Segunda [Image de Icon Sport]

Nacho Monreal, encadrer une jeune défense

Tout comme la quasi-totalité des joueurs basques recrutés par la Real Sociedad à l’étranger, Nacho Monreal a été annoncé à l’Athletic pendant un temps. Huit ans après avoir quitté l’Osasuna, le natif de Navarre est de retour en Euskal Herria. À 33 ans et après avoir impressionné la Premier League pendant plus de 6 ans, l’arrière gauche arrive dans une défense jeune, où sa principale mission sera d’apporter de l’expérience. Nacho Monreal devrait prendre la place du jeune Aihen Muñoz, qui à 22 ans s’est facilement imposé à ce poste où il est seul candidat. Si le natif de Donostia ne déçoit pas et devrait devenir un arrière gauche des plus prometteurs, la Real Sociedad cherche à apporter de l’expérience.

En effet, avec des joueurs tels que Zubeldia et Le Normand – tous deux en défense centrale – le club basque collectionne les ‘1997’ dans cette zone du terrain. Avec Nacho Monreal, c’est un défenseur habitué au jeu anglais qui va renforcer l’arrière-garde de la Real Sociedad. La signature du Navarrais s’étant faite à la toute fin du mercato, il devra attendre deux semaines avant de ravir son public. Son potentiel premier match aura lieu contre l’Atletico Madrid, un effectif solide face auquel Alguacil préférera sans doute mettre Aihen Muñoz sur le banc. Quoi qu’il en soit, la venue de Nacho Monreal a fait beaucoup d’heureux à San Sebastian et les supporters ont été nombreux à l’accueillir pour son premier entrainement à Zubieta. Acheté pour seulement 250 000 euros, c’est une très bonne affaire pour Jokin Aperribay.

Nacho Monreal retrouve la Liga, qu’il ne connaissait plus qu’à travers les matchs européens, ici contre le Barça [Image de Icon Sport]

Robert Navarro, miser sur la réputation

Lui-aussi était annoncé à l’Athletic Club, mais c’est bien à la Real Sociedad qu’a signé Robert Navarro. En provenance de l’AS Monaco, où il est devenu le plus jeune joueur à débuter un match officiel – son seul match – Robert Navarro a une très bonne réputation. Formé à la Masia, le joueur de 17 ans possède déjà une forte médiatisation. Son Instagram rassemble d’ailleurs plus de 36 000 followers. Son départ de la principauté a fait réagir de nombreux supporters, indignés par la gestion de leur club qui laisse partir ce qu’ils annoncent comme un futur « crack ». D’après les informations de Nice-Matin, la Real Sociedad aurait déboursé environ 7 millions d’euros pour s’acquitter de ses services, soit davantage que pour Alexander Isak.

Mais malgré la somme conséquente déboursée par le club basque, c’est bien une place au sein du Sanse (l’équipe réserve de la Real, ndlr) auquel est destiné le milieu de terrain. Pour certains de ses observateurs, Robert Navarro fait partie de ces joueurs auxquels on attribue davantage de qualités que la réalité ne laisse paraître. Il faut cependant rappeler qu’à 17 ans, la marge de progression est encore importante et que c’est sûrement pour cette raison que le joueur jouera au moins le début de la saison avec l’équipe réserve. De toute façon, face à Ødegaard, le milieu offensif né à Barcelone n’aurait eu que peu de temps de jeu. Faire ses preuves dans l’équipe dirigée par Xabi Alonso est la meilleure chose pour lui.

Robert Navarro était international avec l’Espagne, ici avec les moins de 17 ans [Image de Icon Sport]

Un mercato laissant de bons espoirs

Sur le papier, l’équipe que peut aligner Imanol Alguacil est des plus plaisantes. En imaginant que le coach basque décide de faire jouer toutes ses nouvelles recrues, le onze txuri-urdin a de la gueule. Nous avons déjà pu voir les améliorations offensives de son équipe lors de l’entrée en jeu d’Alexander Isak et de Cristian Portu. Avec Nacho Monreal en latéral gauche, c’est tout une défense qui se solidifie.

Seule recrue encore jamais utilisée, le défenseur Modibo Sagnan n’a pas eu l’occasion de concurrencer les défenseurs centraux Le Normand, Llorente ou encore Zubeldia. Recruté en janvier dernier pour 4.5 millions d’euros, mais prêté dans la foulée à son club d’origine, l’ancien défenseur du RC Lens côtoie davantage l’équipe médicale que le staff technique. En effet, ce Français de 20 ans souffre d’une blessure musculaire à la cuisse gauche depuis environ un mois.

Jérémy Lequatre-Garat
@Euskarade

Commentaires