Selección / Roja : place aux essais ou aux convictions ?

0

Pour affronter la Roumanie le 5 septembre à Bucarest et recevoir les Îles Féroé trois jours plus tard au Molinón, Robert Moreno a fait appel à un groupe sans surprises, rafraîchi par les venus de Sarabia et Unai Núñez. Mais c’est peut être sous l’angle de ses absents qu’il faut le disséquer.

La sélection espagnole entre dans une 2e étape de son nouvel ère. Après le retrait de Luis Enrique et l’arrivée précipitée de Robert Moreno (retrouvez son portrait ici), la Seleccion devient une équipe devant consolider quelques certitudes. Le jeune sélectionneur a très vite redistribuer les cartes en rappelant d’anciennes gloires et donner de la continuité à de nouveaux venus.

À lire : Qui est Robert Moreno le nouveau sélectionneur de la Roja ?

Sa liste donnée hier renforce ce constat : 15 joueurs -en incluant Carvajal- sont présents dans toutes les convocations de Robert Moreno (Pau, Kepa, De Gea, Gaya, Hermoso, Ramos, Alba, Llorente, Navas, Parejo, Sergio, Rodri, Fabian et Rodrigo. Les cages sont verrouillées, le milieu se dessine, le socle défensif progresse, même s’il existera le débat du binôme de Sergio Ramos. À ce petit jeu, le prometteur Unai Núñez (ATH) est essayé, démontrant de vraies qualités à la relance et un tempérament de défenseur agressif, en plus de jouer axe droit. Il passe devant son collègue Inigo Martinez, absent aujourd’hui, mais le combat à 4 est lancé (Hermoso, Llorente, Inigo et Unai), en attendant d’autres.

Saúl, Paco et Thiago de retour

Pour palier les blessures d’Isco (appelé 2 fois sous Robert Moreno), Asensio (appelés 3 fois) et Morata (appelé 3 fois), le sélectionneur récompense enfin l’excellent Pablo Sarabia mais aussi Paco Alcacer (un beau cadeau d’anniversaire pour celui qui vient de fêter ses 27 ans), auteur de 27 buts depuis son arrivée à Dortmund. Oyarzabal (appelé 2 fois) et Ceballos (1 fois), ont certainement un coup à jouer. En revanche, point de Iago Aspas. Le buteur de Vigo, resté sur le banc face à la Suède, peut se faire du soucis. Le constat est encore plus terrible pour Diego Costa, jamais appelé, de retour de suspension et dont le profil ne semble pas coller aux idées de jeu de Moreno. Rodrigo est dans un fauteuil, en attendant que Morata se soigne.

Parmi les autres retours, arrivent Thiago et Suso. Pour le premier, il apparaît comme loin dans un secteur où Fabian Ruiz et Dani Parejo partent avec une bonne longueur d’avance, sans oublier que Santi Cazorla, Sergi Roberto et même Canales furent essayés (ils sont tous absents de la liste). L’ancien du Barca est néanmoins de retour, au contraire de son compère Koke, absent régulier sous Robert Moreno. Les deux joueurs étaient deux visages importants du plan de relance sous l’ère Lopetegui. Les temps ont changé. Le cas Saúl sera aussi à surveiller, le gaucher n’ayant été appelé qu’une fois.

Le temps dira si ces retours là résultent d’un plan à moyen terme ou d’un moment de la saison où tous les organismes ne sont pas prêts. On trouve néanmoins des joueurs récompensés, une salve de la sub-21 saluée et un noyau dur de joueurs que se dessine doucement. Pour en savoir plus sur la réflexion de Robert Moreno il faudra, pour l’instant, se contenter d’une liste sèche, sans conférence de presse puisque celle-ci fut annulé après la tragédie qui a frappé Luis Enrique.

Bruno De La Cruz

CaraHierra

Commentaires