Liga / Les notes / Barça 5 -2 Betis : Griezmann signe la manita du Barça

0

Nouveau choc pour le Barça cette fois-ci à domicile, mais toujours sans Léo Messi dont l’absence vient s’ajouter à celles de Luis Suarez et Ousmane Dembélé  Dans un XI inédit pourtant le Barça n’a pas tardé à se montrer plus séduisant qu’à l’accoutumé face à un Betis timoré et à l’emporter 5 buts à 2. Une prestation éclatante dont il va falloir tirer les conclusions pour Ernesto Valverde mais aussi pour Rubi.

Barça 

Real Betis

 

EL MVP : Antoine Griezmann

Le Messi(e) était en tribune ce soir mais un de ses coéquipiers a pris sa place pour l’événement. Et prendre la place de Léo Messi ce n’est pas seulement faire des passes décisives, marquer des buts de toutes beautés ni marquer des buts importants, c’est aussi créer, bouger dans le cœur du jeu, aider son équipe en difficulté à ressortir le ballon ou à calmer le jeu. Griezmann l’a fait en apportant sa touche à lui, la récupération du ballon (parfois à la limite). Un premier match plein pour le Français après une première rencontre difficile à un poste qui ne lui convenait guère. Message surement reçu par son coach.

El Patrón : Sergio Busquets 

Remplaçant au premier match, Sergio Busquets était a deux doigts de vivre un match galère. En partie responsable sur le but de Fékir, il s’est ensuite repris magnifiquement pour offrir toute sa palette à son public. Contrôle du jeu, passes décisives qui éliminent plusieurs adversaires Sergio Busquets a été présent sur beaucoup d’offensives blaugrana dans son rôle habituel de chef d’orchestre.

La Decepción : Rubi

On s’attendait à un Betis explosif, ça n’a pas été le cas. En bonne position face à un Barça amoindri, les Verdiblancos ont été dès le début du match trop timorés pour espérer bousculer un Barça pour une fois cohérent collectivement. Auteur de 10 bonnes minutes après la très belle ouverture du score de Fékir, l’équipe n’a pas essayé d’enfoncer le clou suffisamment comme aurait probablement tenté de le faire un certain Quique Setien. Attentiste le Betis a été incapable de mettre en bonnes positions ses artistes, notamment Canales qui a souffert.

La Buena Sorpresa : Carles Perez

Dans un Barça qui peine à intégrer ses jeunes et à leur faire confiance chaque match devient un véritable défi pour les joueurs de la B qui espère pouvoir être celui qui convaincra le très exigeant Ernesto Valverde de l’intégrer. Dans une équipe en manque d’ailier (si non venue de Neymar), Carles Perez a marqué beaucoup de points ce soir. Aussi à l’aise que sur la pelouse du Mini Estadi l’ancien Perico (oui!) a fait parler sa qualité technique mais aussi sa science du jeu du Barça pour se positionner à la perfection et échanger avec ses coéquipiers. Une belle prestation qu’il conclut d’un but magnifique. Message sûrement reçu par son coach (du soir) II.

 

 

Commentaires