Liga / Previa Merengue / Celta – Real Madrid : Eh dis donc Zizou, c’est quand qu’on va où ?

0

Un déplacement à Balaídos, ce n’est jamais facile. Si, en plus, c’est à l’occasion de la 1re journée et que la moindre étincelle peut déclenche une crise interne majeure, alors le voyage en Galice peut carrément se révéler à quitte ou double. Le Celta de Vigo d’Iago Aspas veut retrouver le haut de tableau après une saison chaotique et ne fera aucun cadeau au Real Madrid qui sera privé d’Eden Hazard, blessé. Clefs du match et XI probables : voici la 1re édition de notre Previa Merengue !

La nouvelle est tombée vendredi en début d’après-midi : Eden Hazard est blessé à la cuisse gauche et ne devrait pas débuter en Liga avant la 4e journée qui se disputera à la mi-septembre. Il ne manquait plus que cela au Real Madrid pour encore plus le plonger dans le doute. Sans le Galactique de Zinedine Zidane, les Merengues se déplacent à Balaídos, un stade qui n’est jamais synonyme de promenade de santé, même si la Casa Blanca n’y a plus perdu depuis mai 2014.

Celta : 4-4-2 pour se rassurer ?

Arrivé en cours de saison, Fran Escribà a eu l’intersaison pour cogiter sur la nouvelle version du Celta. Cet été, l’équipe a retrouvé une couleur celeste puisque Denis Suárez et Santi Mina sont revenus dans leur club formateur. Avec Brais Méndez et Iago Aspas, voilà un quatuor Made in Vigo qui a une sacrée allure ! Cependant, l’entraîneur doit composer avec plusieurs absences : le capitaine Hugo Mallo, David Juncà, Sergio Álvarez, Okay Yukuslu et Santi Mina sont blessés ou en phase de reprise.

Pour débuter la saison, le Celta devrait utiliser le système sérieux par excellence : le 4-4-2 à plat. Escribà ne veut surtout un match décousu, avec des espaces derrière et des possibilités de contres pour le Real Madrid. Même si le navire merengue tangue, il ne faut pas se laisser griser et s’imaginer favori.

On devrait voir débuter de nouvelles têtes ce samedi après-midi avec notamment Denis Suárez, de retour à Vigo après des pérégrinations guère concluantes à Séville, Barcelone et Arsenal. Arrivé dans le cadre du transfert de Maxi Gómez, Jorge Saénz pourrait accompagner Stanislav Lobotka et mettre ainsi Fran Beltrán sur le banc. Enfin, la touche uruguayenne sera assurée par Gabriel Fernández, de retour d’un prêt de Peñarol.

Real Madrid : L’indécision totale

Où en est le Real Madrid ? Où en est Zinedine Zidane ? Où en est Florentino Pérez ? A l’heure actuelle, qui peut répondre à ces questions ? Personne, même pas les principaux intéressés. Le double Z a voulu faire du neuf avec du vieux et redonné sa confiance à ses hommes de base. Mais entre l’équipe du triplé en Ligue des Champions et celle de 2019, si les noms sont les mêmes, les jambes ont vieilli et la pré-saison n’a pas permis de sortir un système tactique préférentiel.

De plus, le nombre de blessés est déjà conséquent, Eden Hazard étant le dernier membre de l’infirmerie. L’absence du successeur de Cristiano Ronaldo, du moins dans l’aspect galactique de la chose, a déjà reçu son lot de critiques, notamment par rapport à son poids (il serait arrivé à Madrid avec un surpoids de 7kg). Une blessure musculaire n’est jamais bon signe et elle rajoute de la pression non seulement sur le joueur mais aussi sur ce match d’ouverture qu’il faut gagner pour rassurer l’afición et les socios.

La clef du match : la défense merengue

La pré-saison du Real Madrid a été catastrophique à plus d’un titre mais c’est certainement l’aspect défensif qui détient la palme. En 7 matches disputés, les Vikingos ont encaissé… 17 buts ! Une moyenne de 2.43 buts par rencontre, c’est évidemment beaucoup trop. Même si on fait abstraction du 7-3 encaissé contre l’Atlético de Madrid, une des plus grosses humiliations subies lors d’un eterno derbi qui pourrait tout de même faire figure d’accident, il est évident que l’arrière-garde merengue n’est pas au point, tout comme le travail défensif de toute l’équipe. Après des tergiversations administratives, Dani Carvajal est finalement suspendu pour des cartons jaunes reçus la saison dernière. Et pour couronner le tout, comme la saison dernière, le Real Madrid s’offre une nouvelle fois un psycho-drame pour le poste de gardien. Thibaut Courtois ou Keylor Navas ? Quand rien est clair, on navigue forcément dans le flou.

Les XI probables

Celta de Vigo

 

Real Madrid

 

 

Commentaires