Liga / Les notes / Celta de Vigo 1- 3 Real Madrid : Cours plus vite que le Bale !

0

Le Real Madrid avait besoin de gagner alors le Real Madrid a gagné. A Balaídos, la Casa Blanca n’a pas particulièrement brillé dans le jeu mais a su être efficace, grâce à Karim Benzema, Toni Kroos et l’invité surprise Gareth Bale. Voici nos notes de ce Celta de Vigo-Real Madrid qui a également été marqué par l’exclusion de Luka Modric.

Celta de Vigo

Real Madrid

El MVP : Gareth Bale

Le Gareth Bale des bons jours – même pas des grands – est apparu, et ça lui a suffi à être excellent. En défense il a systématiquement compensé les déplacements d’Odriozola. En plus de cela, il s’est mû selon une notion plus complexe que la défense sur l’homme : la défense de l’espace. Plusieurs fois il a annulé deux joueurs adverses en défendant un espace donné. Sans ballon, on peut aussi fixer des joueurs. En attaque, la profondeur apportée a conditionné tout le jeu du Real. Il en faut très peu pour être dans le match avec un Bale si dangereux dans l’espace.

El Patrón : Denis Suárez

Chacune de ses prises de balle a suscité quelque chose d’intéressant. Sa grande mobilité à l’heure de recevoir le ballon, oscillant entre le half-space gauche et le côté ont rendu la vie dure aux Madrilènes. Le joueur est entreprenant, ce qui contraste avec les derniers mois de sa carrière. Reste à ce que son jeu s’inscrive dans une dynamique collective cohérente. Aujourd’hui, c’était un peu Denis Suárez contre le monde.

La Decepción : Álvaro Odriozola

Odriozola a raté son match. En défense il n’a jamais su à quelle hauteur se positionner ni qui marquer. Heureusement pour lui qu’Olaza, le latéral gauche du Celta ne l’a pas provoqué. Le défenseur madrilène aurait pu souffrir encore davantage. En attaque, ses prises de balle dans l’espace n’ont mené qu’à des pertes.

La Buena Sorpresa : Thibaut Courtois

Deux arrêts déterminants et l’un de ses meilleurs matches depuis son arrivée au Real. Un premier pas pour gagner l’approbation du Madridisme.

Commentaires