Real Betis Balompié 2019-2020 : Changer sans se renier

0

¡Furia Liga! vous fait découvrir les équipes de la Liga 19/20. Après une saison 2017/18 fantastique, la philosophie divertissante mise en place par Quique Setién a tourné en sa défaveur. Des victoires au Camp Nou, au Bernabéu et à San Siro certes mais des résultats décevants en Liga qui on provoqué l’arrivée de Rubi sur le banc. Le défi est de taille pour les Beticos qui devront conserver leur style de jeu tout en continuant à rêver d’Europe.

Fondation : 1907

Stade :  Benito Villamarín (60. 720 places)

Hymne

Président : Ángel Haro García

Classement 2018/2019 : 10e

Entraîneur : Joan Francesc Ferrer Sicilia dit « Rubi » (49 ans, ESP)

La nomination de Rubi à la place de Quique Setién marque un certain coup d’arrêt, celui d’une philosophie qui même si prometteuse a été coupé dans son élan. Si la confiance des supporters en Quique Setién n’a finalement pas pu se faire, l’ancien coach de l’Espanyol amateur de défi s’est lancé dans une aventure quelque peu compliquée. Après avoir fui l’Europe avec l’Espanyol, celui qui a connu un grand succès au cours des deux dernières saisons, ayant déjà mené Huesca dans l’élite pour la première fois, doit désormais mener los Beticos parmi les grands européens.

Le style de jeu de Rubi est assez similaire à celui de Setién pour que des changements radicaux ne soient pas nécessaires, mais le nouveau départ devrait au moins rassurer les supporters, alors que le Betis cherche à nouveau à décrocher une place européenne.

L’équipe

Pour Rubi, la saison sera aussi complexe à gérer que la pré saison et dans un certain aspect plus difficile à maîtriser que la précédente. Après les départs de Pau Lopez, Junior Firpo et Giovani Lo Celso, c’est une nouvelle équipe que l’Espagnol doit reconstruire.  Joel Robles devrait prendre la relève de Pau Lopez, tandis que Alfonso Pedraza devrait compléter la défense avec Aïssa Mandi. La base du milieu de terrain devrait de nouveau être composée de William Carvalho et Andrés Guardado. La signature de Nabil Fekir aura peut-être le potentiel d’éclairer le Benito Villamarin cette saison. Le Français devrait aussi endosser le rôle de numéro 10 avec un nouvel homme prêt à prendre la tête de la ligne d’attaque.

Mais l’une des recrues les plus importantes, celle qui a fait tant défaut notamment la saison dernière, est celle qui comble le poste de numéro 9 en la personne de Borja Iglesias. Le « panda » arrivé sur les recommandations de son ancien coach devrait faire grand bien et donner de l’élan aux joueurs verdiblancos. 

Départs : Pau Lopez (AS Roma), Junior Firpo (Barça), Giovanni Lo Celso (Tottenham), Sergio Leon (Levante), Ryad Boudebouz (Saint-Etienne), Takashi Inui (Eibar), Victor Camarasa (Crystal Palace), Darko Brasanac (Osasuna), Alex Alegria (Mallorca), Julio Garcia (CD Badajoz), Liberto Beltran (Lleida), Aitor Ruibal (Leganés)

Le joueur à suivre : Juanmi


Juan Miguel Jiménez López de son nom complet pourrait sûrement être la surprise du côté du Betis cette saison. Si les sensations étaient déjà bonnes à la Real Sociedad avec de la continuité, Juanmi pourrait apporter beaucoup aux Beticos. Le natif de Malaga a joué en trois saisons 114 matchs, et s’est illustré avec les Txuri-urdinak en marquant 31 buts. Avec la confiance de son coach, Juanmi peut devenir un élément essentiel. Polyvalent, Juanmi peut jouer à n’importe quelle position en attaque et est doté d’une bonne vision du jeu.

Sa capacité d’association est aussi un véritable atout dans cette nouvelle équipe que devra composer Rubi. Déjà auteur d’un premier but avec los Beticos lors de la phase de préparation, Juanmi montre déjà toutes ses qualités du buteur, clinique et très adroit devant les cages.

Le jeune à suivre : Diego Lainez

Diego Lainez a déjà montré quelques éclairs de génie lors de la saison dernière et est sans aucun doute une perspective très excitante. Le Mexicain espère bien démarrer cette saison et se battre pour un rôle régulier dès son commencement, alors qu’il cherche à s’établir comme l’un des jeunes talents les plus brillants de la Liga. Celui que l’on surnomme « la Pulga » méxicaine fait beaucoup parler de lui et de son pied gauche, mais aussi grâce à sa vista qui font de lui une arme fatale pour ses coéquipiers. Dribbleur hors pair et qui adore les petits espaces, à seulement 19 ans Diego Lainez pourrait s’illustrer cette saison avec le Betis comme la future pépite que beaucoup de clubs s’arracheront plus tard.

L’effectif

Gardiens

Joel Robles (ESP), Dani Martín (ESP)

Défenseurs

Marc Bartra (ESP), Aïssa Mandi (ALG), Sidnei (BRA), Zouhair Feddal (MAR), Alfonso Pedraza (ESP), Francis Guerrero (ESP), Emerson (BRA), Antonio Barragán (ESP)

Milieux

William Carvalho (POR), Javi García (ESP), Andrés Guardado (MEX), Wilfrid Kaptoum (CAM), Nabil Fekir (FRA), Sergio Canales (ESP)

Attaquants

Diego Lainez (MEX), Cristian Tello (ESP), Juanjo Narváez (COL), Juanmi (ESP), Joaquín (ESP), Loren Morón (ESP)

Commentaires