Villarreal CF 2019-2020 : Bis repetita?

0

Furia Liga vous fait découvrir les équipes de la Liga 2019/2020. Après une saison catastrophique marquée par le vrai-faux départ de Javi Calleja, le sous-marin jaune devra de nouveau se montrer à la hauteur pour retrouver un rang digne de son nom.

Fondation : 1923

Stade : La Cerámica (23.500 places)

Hymne

Président : Fernando Roig

Classement 2018-2019 : 14e

Entraîneur : Javier Calleja (41 ans, ESP)

Dans le triste spectacle offert à l’occasion de cette saison 2018-2019, la gestion du cas Javi Calleja en est le parfait symbole. L’ancien milieu de terrain du club avait remplacé Fran Escribà l’année d’avant, signant une première expérience plutôt convaincante à la tête de l’équipe puisqu’il a pu accrocher une honorable 5e place. Malheureusement, il n’a su faire évoluer son discours en principe de jeu solide. Résultat : l’homme fut démis de ses fonctions avant d’être rappelé un mois et demi plus tard. Pour ce retour, il a fait remonter les siens de la 19e à la 14e place, ce qui lui a valu de prolonger son contrat cet été, jusqu’en 2021.

Cette année est donc celle de toutes les attentes pour Javi Calleja, un entraîneur qui doit montrer des qualités dans le football pratiqué et solidifier une philosophie incertaine. Son groupe n’a que peu changé, et on attend de voir les progrès d’un 4-4-2 ne devant pas sa respiration aux inspirations de Cazorla ou aux coups de reins de Chukwueze (un garçon qu’il n’avait pas hésité à écarté afin qu’il « garde les pieds sur terre« ).

L’équipe

C’est presque un petit exploit (à ce jour), mais en dépit de l’horrible saison vécue par Villarreal l’an passé, aucune joueur de l’équipe type, excepté Pablo Fornals (24M), n’est parti. Si Villarreal a vendu cet été, c’est pour récupérer au plus vite un argent qui semblait perdu vu les performances décevante de Nicolas Sansone (7.5M), Roberto Soriano (7.5M), Ruben Semedo (5M) et la mauvaise greffe Denis Chérishev (6.5M). Si le groupe s’est numériquement dégonflé avec le départ d’Alvaro Gonzalez, Raba et Victor Ruiz, l’effectif s’est qualitativement renforcé, du moins en ce qui concerne les profils visés : Albiol apporte de la bouteille derrière et le prêt de Zambo Anguissa doit donner du muscle à l’entrejeu. On comprend un peu moins l’arrivée du joueur de couloir Moi Gomez, qui rentre au bercail le poil plus dense (2M) mais à amener le départ de Raba.

Sur le papier, Javi Calleja peut donc ressortir son 4-4-2 tant aimé. Derrière, Albiol-Mori doit mener la danse d’une défense qui a souvent pris l’eau l’an passé (52 buts encaissés). Le milieu profite d’une certaine densité (le capitaine Bruno Soriano est toujours blessé), et les indications des matches amicaux montrent une association Zambo-Cazorla au milieu. Trigueros ferait donc les frais de cette paire, dans un secteur où Caseres est toujours là, et où Morlanes a montré de la qualité dans le relais. La recrue Moi Gomez a beaucoup joué à gauche (où fut essayé Ekambi) et Iborra tient le rôle d’ailier intérieur, prenant parfois clairement l’axe afin de décaler Gerard à droite. C’est un peu flou, ce n’est pas toujours équilibré, mais cela a porté ses fruits puisque Villarreal ne s’est inclinée qu’une fois, face à Schalke 04. Le bilan de la pretemporada est de 23 buts marqués contre 10 encaissés en 7 matches.

Départs : Pablo Fornals (West Ham), Nicola Sansone (Bologne), Roberto Soriano (Bologne), Denis Cheryshev (Valencia CF), Ruben Semedo (Olympiakos), Victor Ruiz (Besiktas), Javi Fuego (Sporting Gijon)

Le joueur à suivre : Gerard Moreno

Auteur d’une saison 2018-2019 médiocre avec le sous marin jaune, Gerard Moreno n’a pas pu s’épanouir comme il le voulait. Loin de ses standards de sa saison précédente avec les péricos, l’Espagnol a déçu. Mais nouvelle saison, nouvelles ambitions. Au cours d’une présaison ou il a rassuré et assuré, l’ancien de l’Espanyol s’apprête à reconquérir des cœurs.

Touché mais pas coulé par les critiques et les mises sur le banc qu’il a vécu quelques fois au cours de l’année 2019, le goleador ne risque pas de laisser encore une fois ses cartouches aux vestiaires. Avec un total de 13 buts toutes compétitions confondues à battre, Gerard Moreno sait ce qu’il lui reste à faire pour éviter à nouveau des sueurs froides à ses supporteurs.

Le canterano à suivre : Pau Torres

Avec le latéral gauche Quintillà (la doublure d’Alberto Moreno), Pau Torres fait parti de la jeune garde émergente de Villarreal. Le club a ainsi laisser partie Alvaro et Victor Ruiz afin de laisser ce longiligne central (1m92) faire son trou. À 22 ans, le garçon revient d’une expérience concluante avec Malagà, en Segunda, où il fut affublé du surnom d’Intocable par sa capacité à enchaîner les matches (40 au total) et à concéder peu de fautes. S’il manque encore un peu d’agressivité et de tonicité au vu de son gabarit, il est un central faisant apprécier sa lecture du jeu et sa qualité de relance. Il ne part pas forcément titulaire mais a beaucoup joué en préparation. Albiol et Funes Mori ne peuvent dormir tranquille.

Effectif 

Gardiens

Andrés Fernández (ESP), Sergio Asenjo (ESP), Mariano Barbosa (ARG)

Défenseurs 

Mario Gaspar (ESP), Alberto Moreno (ESP), Pau Torres (ESP),  Daniele Bonera (ITA), Ramiro Funes Mori (ARG), Quintillà (ESP), Rubén Peña (ESP), Raúl Albiol (ESP)

Milieux

Manu Trigueros (ESP), Bruno Soriano (ESP), Santi Cazorla (ESP), Santiago Cáseres (ARG), Manu Morlanes (ESP), Leo Suárez (ARG), Ramiro Guerra (URU), André-Frank Zambo Anguissa (CAM), Leo Suárez (ESP), Moi Gçomez (ESP), Vicente Iborra (ESP)

Attaquants

Gerard Moreno (ESP), Karl Toko Ekambi (CAM), Carlos Bacca (COL), Chukwueze (NIG)

 

Commentaires