Pourquoi Asier Riesgo aurait pu jouer à Manchester City

0
Peut-être saurions-nous un jour pour quelles raisons Asier Riesgo n'a pas signé avec Manchester City... [Crédits : Les Transferts]

L’officialisation n’est finalement jamais arrivée. Le gardien de but Asier Riesgo ne sera pas un joueur de Manchester City. En fin de contrat avec la Sociedad Deportivo Eibar, le Basque se retrouve sans club et ne tentera pas l’aventure inédite que de nombreux médias avaient pourtant annoncée. La rumeur, révélée à la mi-juin par le Sun, n’a pas manqué de faire rire certains supporters anglais. En effet, difficile pour eux d’imaginer un jour ce gardien habitué au réchauffage de banc devoir protéger les cages des Citizens. Pourtant, nous allons voir que Riesgo aurait pu – sans surprise – rejoindre les rangs de City.

Un gardien habitué au goût du banc

Bien entendu, si Asier Riesgo avait pu être un gardien de Manchester City, ce n’était pas pour prendre la place de titulaire. Celle-ci a d’ailleurs été constamment occupée par Ederson de Moraes cette saison. La place de troisième gardien semblait lui être réservée, un poste de roue de secours auquel il est accoutumé depuis longtemps.

Né dans la cité balnéaire de Deba, en Gipuzkoa, Asier Riesgo est rapidement repéré par les recruteurs de la Real Sociedad. Il est promu dans les rangs de l’équipe réserve en 2001, alors qu’il n’a pas encore 18 ans. Ses débuts sont prometteurs mais Asier Riesgo va rapidement déchanter. En 2006, alors qu’il est titulaire depuis deux saisons avec les Txuri-urdin, le club de Donostia n’est pas convaincu. Il est alors décidé de recruter un international chilien, un certain… Claudio Bravo. La lutte acharnée entre les deux portiers pour la place de titulaire durera jusqu’en 2010, année où le Basque décide de ne pas renouveler son contrat et de rejoindre l’Osasuna. Finalement vaincu par Bravo, Riesgo espère trouver plus de temps de jeu et profiter de l’âge avancé de son nouveau concurrent, Ricardo López, 38 ans.

Asier Riesgo avec l’Osasuna [Crédits : Sports Mole]

Mais les choses ne se passent pas comme prévu et il faudra attendre trois ans pour que le vétéran cède définitivement sa place à Asier Riesgo. Celui-ci ne pourra d’ailleurs pas en profiter puisque le jeune Andrés Fernández obtient finalement la confiance de l’équipe technique. Il devra attendre la saison 2014/15 et la vente du gardien prometteur pour disputer davantage de matchs. L’année suivante, il rejoint librement les rangs de la SD Eibar, qui milite en première division.

Quatre années compliquées à Eibar

Après une saison en seconde division, Asier Riesgo retrouve enfin les pelouses de La Liga. Et c’est lors de cette saison qu’il disputera, pour la première fois depuis de longues années, la quasi-totalité des matchs. Les choses se compliquent dès l’été 2016, avec le recrutement du Galicien Yoel Rodríguez.

Si Riesgo débute bel et bien cette saison en conservant la place de titulaire, une blessure va lui en priver et ainsi permettre à la nouvelle recrue de montrer tout son potentiel aux supporters. Une contusion au genou l’éloigne des terrains en janvier 2017 et cela jusqu’à la fin de la saison, son retour en forme n’ayant pas empêché Yoel Rodríguez de conserver sa place. L’ancien gardien de Valencia aurait pu la garder s’il ne s’était pas rompu les ligaments, contraignant la SD Eibar a recruté un nouveau gardien. Marko Dmitrovic devient alors le portier titulaire des Armeros et Asier Riesgo ne portera son maillot qu’à deux reprises cette saison 2017/18… toutes compétitions confondues.

Asier Riesgo à l’entrainement [Crédits : Viva Futbol]

La place de remplaçant n’est donc pas un problème pour Riesgo, toujours disponible quand il le faut et ne semblant pas harceler son coach pour obtenir des minutes de jeu. Lors de la dernière saison, Asier Riesgo n’a disputé qu’une quinzaine de matchs avec le club basque, profitant seulement d’une blessure du gardien serbe.
Mais l’acceptation du rôle de remplaçant pour Riesgo était-elle vraiment la seule raison ayant poussé Guardiola a envisage de recruiter ce joueur de 35 ans ? Pour les medias qui annonçaient sa venue depuis plus d’un moins, il y a d’autres facteurs.

Expérience et présence basque à City

El Diaro Vasco l’affirme sans gêne, il s’agit de la première offre envoyée de l’étranger pour Asier Riesgo. Celle-ci intervient alors qu’il commence à se faire vieux et qu’il semblait davantage proche d’une pré-retraite en Segunda qu’autre chose. Mais les choses pouvaient se passer autrement et c’est bien Manchester City, champion en titre d’Angleterre, qui aurait souhaité s’attacher les services du natif de Deba.

Avec ses 17 ans d’expérience, dont la majorité sur des pelouses de première division espagnole, Asier Riesgo pouvait apporter tout un savoir-faire en Premier League. Des connaissances qu’il aurait pu compléter avec Claudio Bravo (2e gardien de City, ndlr), d’un an son ainé et titulaire à plus de 300 reprises sous le maillot de la Real Sociedad et du Barça.

Le nombre de Basques présents à Manchester City aurait pu croître encore [Crédits : AS]

Le gardien de 35 ans serait cependant arrive dans un club extrêmement différent de la SD Eibar, où il aurait fallu gagner la confiance de ses nouveaux coéquipiers mais surtout, apprendre à leur communiquer. Pour cela, il pouvait compter sur la forte présence hispanophone dans les rangs du club anglais, mais aussi sur plusieurs membres du staff originaires du Pays Basque. Parmi eux, nous pouvons citer Xabier Mancisidor, actuel entraineur des gardiens et aurait – selon The Sun – grandement contribué à l’intérêt de City pour le Debarra. Homme de confiance de Pep Guardiola, il aurait également obtenu le soutien de Mikel Arteta – adjoint du coach – qui a disputé une saison avec le maillot de la Real Sociedad en même temps que Riesgo. Dernière personne à convaincre, Txiki Begiristain, directeur sportif mais également ancien milieu de terrain de ce même club basque.

Quel avenir aurait-il eu à Manchester City ?

Vous l’aurez compris, Asier Riesgo trouve du temps de jeu grâce aux blessures de ses coéquipiers, et cela depuis plusieurs années. À Manchester City, il pouvait espérer du temps de jeu suite à l’absence de Claudio Bravo depuis presque un an. La rupture du tendon d’Achille de celui-ci l’éloignant des terrains depuis août 2018.

Son principal concurrent au poste de gardien titulaire aurait été Ederson de Moraes, un Brésilien de 25 ans titulaire à tous les matchs de Premier League, mais aussi de Champions League cette saison. Asier Riesgo pouvait espérer, si l’on suit la logique de la dernière saison, disputer presque tous les matchs d’EFL CUP. Ces derniers, au nombre de six si la finale est atteinte, avaient été disputés par Arijanet Muric – le troisième gardien – jusqu’aux demies. Dans le cas d’un retour en forme de Bravo d’ici le début de la saison, c’était bien un rôle de troisième réserviste qu’effectuera le Basque. Le jeune Muric devrait, selon The Sun, être prêté pendant la saison entière.

Et vous, quel avenir auriez-vous vu à cet expérimenté gardien dans les rangs de City ? [Crédits : Diaro Vasco]

On ne sait donc toujours pas où Asier Riesgo continuera sa carrière, si celle-ci se poursuit. Certaines rumeurs affirmaient qu’il devait rejoindre le staff de Xabier Mancisidor après avoir raccroché les crampons, pour y entrainer les autres portiers. Il reste maintenant à savoir pourquoi ce transfert, pourtant annoncé imminent début juillet, n’a pas eu lieu. C’est finalement Scott Carson qui rejoint les rangs de City en prêt, pour assurer le rôle qu’aurait pu avoir Riesgo.

Jérémy Lequatre-Garat
@Euskarade

Commentaires