Crise à Valence : le club che toujours au ralenti

0

On la pensait terminée. Mais elle semble encore bien présente. La lutte de pouvoir au sein de la direction entre Peter Lim, propriétaire, et Mateu Alemany, directeur général avait secoué toute une ville fin juillet. Proche de l’implosion, le club avait finalement opté pour la sérénité et la continuité. Mais tous les problèmes ont-ils vraiment été réglés ?

Le pétard avait explosé peu de temps avant la rencontre face au Sporting Clube Portugal, le 28 juillet. On apprenait alors que Mateu Alemany était sur le point de démissionner. Un tremblement de terre qui secouera les palmiers de la Turia jusqu’au vendredi 2 août, jour où est publié un communiqué salvateur. Quatre ans après l’épisode “Rodrigo Caio” survenu en juin 2015, qui avait poussé le président Amadeo Salvo à partir, après le démantèlement de la direction sportive par Peter Lim, le VCF s’est offert une crise semblable sur bien des points. Une crise survenue cette fois en plein cœur de sa préparation pour la nouvelle saison et à trois semaines de la reprise du championnat d’Espagne.

Les origines de la crise

Cette lutte indirecte pour le pouvoir sportif et technique a donc opposé le propriétaire Peter Lim à son directeur général Mateu Alemany. Les relations entre les deux hommes étaient au point mort, pour ne pas dire glaciales, depuis la réunion de Singapour de janvier dernier où Alemany avait convaincu Lim de conserver Marcelino au poste d’entraîneur. Lim avait alors approuvé la requête, faute de pouvoir trouver une solution viable pour son projet. Une absence de communication entre les deux maillons forts du club a ensuite régné en interne, une scène surréaliste dans la vie quotidienne d’un club de football.
Venons-en aux faits : Meriton, par la voix de Peter Lim, a souhaité que Mateu Alemany ait moins de pouvoir en tant que directeur général du club, afin d’en regagner de son côté et de pouvoir continuer à avoir le contrôle sur les départs et les arrivées au sein de l’effectif professionnel. Logiquement vexé par cette décision du propriétaire, qui n’a apprécié ni le veto d’Alemany sur le transfert de Mouctar Diakhaby à Wolverhampton (empêchant de fait le retour d’Otamendi), ni sa position sur les dossiers Kang-in Lee et Rafinha, le DG a également voulu partir de son propre chef. Le Majorquin a donc débarqué dans les bureaux du club le 29 au matin pour sceller son départ, mettant le club dans une situation intenable.

Seul contre tous

En deux saisons, Mateu Alemany s’est créé une excellente réputation à Mestalla. C’est en grande partie grâce à sa gestion minutieuse et à son sens de la négociation que le train valencien a été remis sur les bons rails, avec en guise d’apothéose, une Coupe du Roi pour le centenaire. Ainsi, quand éclate la crise, le DG majorquin profite d’un soutien de poids en interne : Pablo Longoria, Marcelino, le staff ainsi que les joueurs défendent sa cause. Les réactions épidermiques survenues après la présentation du projet de Mériton par Anil Murthy, les ont obligés à reconsidérer leur position quant à leur directeur général.

Conscient de l’effet destructeur d’un départ d’Alemany à tous les étages et surtout au niveau de Marcelino et des joueurs qui ont très mal pris la nouvelle d’un possible départ du Majorquin, la direction du club a entamé une longue discussion pour trouver un consensus afin de redéfinir le modèle sportif que veut imprimer Lim. Ces discussions ont débouché au final à un face-à-face entre les deux principaux concernés, Peter Lim et Mateu Alemany, parti à Singapour en milieu de semaine passée.

Consensus trouvé, retour à la normale

Au lendemain de cette rencontre, le club annonce via un communiqué que l’organigramme reste inchangé et que la collaboration entre le Valence de Meriton et Mateu Alemany se poursuit. C’est tout Valence qui peut désormais à nouveau regarder vers l’avant. Le directeur général garde la main sur les transferts. L’ombre de Jorge Mendes s’éloigne (provisoirement ?) de Valence.

Les conclusions étaient les suivantes :

  • Valence continue à se baser sur les jeunes présents au club, y compris Kang-In Lee
  • Peter Lim et Mateu Alemany communiqueront désormais sans intermédiaire, là où la majeure partie des rapports remontaient vers Lim via Anil Murthy et Koh. Selon les informations de Valencia-Sports, les rapports fournis par Koh, représentant de Meriton au club, sont principalement pointés du doigt.
  • Mateu Alemany est autorisé à terminer le mercato en recrutant les joueurs que lui et son équipe jugent cohérents. On pense notamment à Laguardia en défense. Les négociations ont d’ailleurs repris pour le défenseur d’Alaves. Le mercato type « made in Spain » du tandem Alemany-Marcelino devrait dès lors reprendre, comme le confirme déjà le retour des rumeurs autour de Rafinha.

Mais il y a un mais

Malgré le retour certain aux affaires du mercato, les choses ne semblent pas vraiment évoluer. De nombreuses rumeurs mais aucun mouvement concret. Valence cherche encore à renforcer son effectif à trois postes, arrière gauche, arrière central et un joueur offensif. Les négociations pour Laguardia, par exemple, deviennent difficiles, aucun dossier ne progresse véritablement. Mais ce sont surtout les déclarations de Marcelino de ce jeudi qui parlent d’elles-mêmes.

« Nous sommes dans la même situation qu’auparavant. La crise a paralysé tous nos mouvements sur le mercato. Je pensais qu’après l’accord ces mouvements s’accéléreraient mais nous en sommes au même point. »

Selon les informations de Valencia-Sports, Peter Lim aurait de nouveau bloqué tout mouvement sur le marché des transferts. Reviendrait-on à la situation à l’origine de la crise ? La sortie médiatique de Marcelino à une semaine de la reprise de la Liga traduit encore un certain malaise au club. La situation demeure très floue. Marcelino n’est pas satisfait de l’avancée de ces derniers jours, son noyau est encore insuffisant pour atteindre les objectifs de la saison.

Simples difficultés au redémarrage ou prolongement de la crise, les prochaines heures nous en diront plus.

Valencia-Sports

Commentaires