Keita Baldé, la CAN comme tremplin pour enfin devenir un grand

0

Passé par la Masia, prêté à l’Inter de Milan et alors qu’il aurait pu jouer pour la Roja, Keita Baldé va disputer la CAN avec le Sénégal. Encore très jeune et bourré de talent, la compétition africaine pourrait bien être le moment charnière de sa carrière pour confirmer une bonne fois pour toute tous les grands espoirs placés en lui. 

Keita Baldé est un garçon talentueux, c’est une évidence. Pourtant, il semble bloqué sous un plafond de verre depuis plusieurs années maintenant et n’arrive pas à confirmer tout l’étendue de son talent. Passé par le centre de formation du Barca, on lui annonçait un avenir radieux qui peut encore se produire s’il s’en donne les moyens. Portrait d’un talent qui tarde à décoller.

Formé à la Masia

Keïta Baldé est né à Arbucias, Gérone de parents sénégalais. Il débute le football au C. F. Palautordera, le club de son village. Bientôt, il est suivi par le Barca qui le recrute pour la Masia. Mais en 2010, il se rend avec le filial des blaugrana au Qatar pour un tournoi où il fait une blague à un de ses coéquipiers. La blague? mettre des barres de glace dans le lit de son camarade. Au club ça ne passe pas et en guise de punition le Barça le cède à l’U.E. Cornellà en quatrième division, sans tenir compte de sa bonne réputation sein de la Masia. Après avoir marqué 152 buts en une année avec le filial du Cornellà, Keita, revanchard, ne veut pas retourner à Barcelone, ce qui attire l’intérêt de gros clubs comme le Real Madrid ou Manchester United.

Crédit: luxew

Finalement, au cours de l’été 2011, à 16 ans, Keita signe en Italie à la Lazio pour 300 000 euros. Ayant un passeport extra-communautaire, il ne peut pas jouer de matchs officiels avec la Lazio pendant un an, le temps d’obtenir la nationalité espagnole et le passeport européen nécessaires pour que le club puisse l’inscrire dans la première équipe. Malgré cela, Keita impressionne lorsqu’il joue dans des tournois subsidiaires. Il passe donc la saison 2012-13 à jouer avec la réserve du club italien et à s’entraîner avec la première équipe. Il est même sélectionné par Vladimir Petković pour être sur le banc lors des derniers matchs de la saison, mais ne fait pas ses débuts avec la première équipe.

Un tempérament de feu

Baldé va rester six ans au sein du club romain qui seront ponctués de diverses polémiques. Le joueur est très talentueux mais son caractère volcanique lui joue parfois des tours. Lors de la saison 2013-2014 il est promu dans l’équipe première et débute lors de la victoire 3-0 sur le Chievo Vérone dans le stade olympique de Rome en entrant dans les dernières minutes. Cette saison-là il joue 25 matchs pour 5 buts et 5 passes décisives. Lors de la saison 2014-2015, Keita joue peu. Le Sénégalais est relégué sur le banc à cause de la bonne saison de Felipe Anderson, qui lui est du coup préféré. Keita Baldé réclame du temps de jeu, mais il n’obtient que des bribes de match et ne marque qu’un seul but. Bref, pas franchement la saison rêvée. Lors de l’été 2015, il menace même de partir après que Pioli, l’entraîneur ait décidé de ne pas le convoquer pour la finale de la Supercoupe d’Italie contre la Juventus. Les deux hommes se parlent ensuite en tête-à-tête afin de régler leurs différents et font la paix.

Crédit: football 365

Le véritable tournant à la Lazio pour Keita, est l’arrivée sur le banc de Simone Inzaghi, en avril 2016. Le Mister et l’attaquant s’étaient déjà croisés dans les catégories de jeunes de la Lazio quelques années auparavant et Inzaghi a déjà ses plans pour le Sénégalais. Il va être aligné sur le côté gauche de l’attaque avec Ciro Immobile en pointe et Felipe Anderson à droite. Keita profite du départ de Candreva vers l’Inter à l’été 2016 pour devenir titulaire. Rapide, dribbleur, il commence même à marquer avec régularité. Pourtant malgré sa place dans le onze titulaire, Keita Baldé a plus d’impact lorsqu’il entre en cours de jeu. Il est malgré tout l’un des grands protagonistes de la bonne saison des Romains qui finissent cinquième du championnat. Il s’est notamment distingué en inscrivant un triplé en 5 minutes face à Palerme en avril 2017. Son séjour au sein des bleus et blancs va pourtant se finir en eau de boudin. Lors de son dernier match il est expulsé pour avoir simulé un penalty ce qui lui vaut un deuxième carton jaune et donc une exclusion.

Keita Baldé le mal aimé

Lors de la reprise après les vacances d’été, Baldé ne joue pas un seul match officiel et cela ne lui plaît pas. Il le fait savoir au club à travers son agent qui demande à ce que l’on transfère son poulain. Keita Baldé n’aurait pas apprécié de n’avoir joué aucune minute lors de la Supercoupe d’Italie remportée face à la Juve. Il part donc en bras de fer contre la direction qui ne cède pas : soit il part pour une somme satisfaisante soit il ne part pas, quitte à rester toute la saison hors du groupe jusqu’à la fin de son contrat en 2018. Inzaghi suit la politique de son président et ne fait pas jouer Baldé lors des deux premiers matchs de championnat de la saison 2017-2018. Il justifie son choix de ne pas l’aligner en prétextant qu’il ne le voit pas  concerné aux entraînements. Bien décidé à partir, plusieurs équipes se positionnent alors pour tenter de l’attirer dont la Juventus qui est le choix préférentiel de l’ailier sénégalais. Au final c’est Monaco qui remporte les enchères et le joueur s’envole pour Le Rocher.

Le 29 août 2017, Keita Baldé est recruté pour 30 millions d’euros par le champion en titre de Ligue 1, l’AS Monaco. Le Sénégalais sort de sa meilleure saison où il a inscrit 16 buts en Serie A. Le club monégasque espère ainsi compenser le départ de son prodige Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain. Venu pour suppléer le futur champion du monde, les attentes sont maximales et forcément Baldé ne peut que décevoir. Jamais à l’aise sur un côté dans un 4231, il est beaucoup plus à l’aise lorsqu’il joue dans l’axe mais les opportunités sont rares. Avec Monaco, Baldé atteint la deuxième place de Ligue 1 ainsi que la finale de la Coupe de la Ligue, finale qu’il ne pourra disputer en raison d’une blessure. Malgré des statistiques honorables, 8 buts et 11 passes décisives, il ne fait pas une très bonne impression dans la principauté. La faute à un talent certain qui est trop souvent absent. Après cette saison en demi-teinte, il fait le choix de retourner en Italie et rejoint l’Inter de Milan en prêt avec option d’achat. De l’autre côté des Alpes, le Sénégalais ne sort pas la tête de l’eau. Il finit la saison avec 4 buts et 3 passes décisives en 29 matchs officiels. Un bilan que la direction de l’Inter jugerait trop faible.

Ayant déjà dépensé 6M€ pour le prêt le club neroazzuro ne souhaite pas exercer son option d’achat. Pour autant, Keita Baldé ne souhaite pas retourner à Monaco et verrait d’un bon œil un départ en Premier League. Une situation déplaisante pour les trois parties et qui va devoir se solutionner au plus vite cet été. A 24 ans l’ailier Sénégalais est à un moment charnière de sa carrière. Très talentueux, il doit trouver un environnement où l’exploiter et devenir le grand joueur que son talent fait deviner. Un bon parcours avec le Sénégal lors de la CAN pourrait grandement aider à dénouer sa situation. La balle est dans son camp.

Miguel Hernandez

@Mig19Hernandez

Commentaires