Real Madrid – Eder Militão : Le nouveau soldat merengue

0
Crédits photo : ©Belga

En enrôlant Eder Militão, le Real Madrid n’a pas fait que perpétuer la tradition brésilienne dans ses rangs, il a surtout recruté un joueur capable d’apporter des garanties dans l’immédiat malgré un projet sportif personnel qui s’inscrit davantage sur le long terme. Analyse d’un transfert qui a tout de la bonne affaire.


Un renfort répondant aux besoins du Réal 

Au cours de la saison 2018-2019 ratée du Réal Madrid, l’un des gros points noirs fut les largesses défensives d’une équipe qui disposait pourtant des meilleurs éléments du football mondial. Thibaut Courtois, meilleur gardien de la Coupe du Monde, avait été recruté pour renforcer une ligne défensive déjà composé de Marcelo, Ramos, Varane et Carvajal. Sur le papier, la défense du Réal Madrid paraissait infranchissable, mais chaque élément a rencontré des problèmes personnels qui ont eu des conséquences désastreuses pour l’équipe tout au long de la saison.

Avec un Marcelo, hors de forme et démotivé, un Varane, épuisé mentalement par l’enchainement Ligue des Champions/Coupe du Monde et les soucis physiques de Ramos et Carvajal, l’armada défensive de la Maison Blanche a fait finalement pâle figure. Et ce n’est pas Nacho, pourtant impeccable ces dernières années dans son rôle de joker et le prometteur Vallejo qui ont donné davantage de satisfaction.

Crédits : AP Photo/Bernat Armangue

Au terme de cette saison, Zidane était donc dans l’obligation d’apporter du sang neuf à sa défense pour résoudre diverses problématiques : régénérer son groupe, apporter de la concurrence aux titulaires habituels et trouver un joueur polyvalent permettant de pallier les éventuels blessures. On pourrait penser que ce profil serait difficile à dénicher, néanmoins le club merengue a trouvé sa recrue idoine avant même la fin de la saison. Cette perle rare ? Eder Militão ! Alors oui, son prix, 50M d’euros, peut paraitre conséquent pour un joueur qui n’a qu’une seule saison en Europe dans les jambes. Mais à y regarder de plus près, le brésilien présente toutes les caractéristiques recherchées par ZZ et le Réal Madrid.

Une polyvalence et des capacités détonnantes 

Tout d’abord, il sort d’une grosse saison sur le plan personnel avec le FC Porto.
Malgré un sprint final décevant qui a vu le club lisboète finir deuxième derrière Benfica et échoué en finale de la Coupe face au Sporting, les Dragões peuvent se targuer d’être la meilleur défense du championnat. Et Eder Militão n’est pas étranger à cette performance.

Durant la première partie de saison, il a remporté les titres de meilleur défenseur du championnat portugais de septembre à janvier en tant que défenseur central. Le brésilien s’est notamment démarqué par sa science du placement et ses qualités d’interceptions et de relances. Au mercato hivernal, l’arrivée de Pepe, l’a fait basculer sur le côté droit de la défense. On aurait pu craindre une chute dans ses performances mais au contraire, Militão a pu démontré davantage l’étendu de son talent. Dans son couloir droit, il a pu faire valoir sa vitesse et son apport offensif. En somme que ce soit dans l’axe ou à droite, Militao sait mettre en avant ses nombreuses qualités.

Crédits Photo : Marca – EFE

Face à ce profil dressé du joueur, on pourrait croire au joueur parfait. Sergio Conceição, son entraineur à Porto, ne fut d’ailleurs pas avares de louanges envers son joueur tout en pointant quelques détails à corriger chez le néo-madrilène. Il estime que le Brésilien doit apprendre à canaliser son gabarit imposant et son côté rugueux comme en témoigne les nombreux cartons reçues. Par ailleurs, l’ancien coach de Nantes voudrait le voir encore plus décisif sur le plan offensif. Ces critiques illustrent tout le potentiel du joueur, sa première saison qui devait être une saison d’adaptation, s’est révélée une telle réussite qu’on voit toute de suite plus grand pour le Brésilien.

Un projet madrilène taillé sur-mesure

Au sein du Real Madrid, Militão pourra donc continuer sa folle progression en côtoyant les grands joueurs que sont Ramos, Varane ou Carvajal. Mais au regard de sa saison portugaise, on serait déçu s’il ne parvenait pas à basculer quelque peu la hiérarchie établie.

Dans l’axe, la charnière Ramos-Varane a besoin de sentir un vent de concurrence que n’ont pas réussi à insuffler Nacho et Vallejo. Avec le tempérament de feu de Militão et son appétit, cela serait bénéfique pour le club merengue de voir l’Espagnol et le Français contraints d’élever leur niveau de jeu. Dans le cas contraire, Militão se fera un plaisir de prendre les commandes de la défense des Vikingos. La tâche ne sera néanmoins pas si simple, mais le jeune âge du brésilien (21 ans) lui laisse également le temps de prendre ses marques et d’assurer petit à petit la succession de Ramos (33 ans).

Sa polyvalence pourra également l’amener à concurrencer Carvajal et Odriozola même si ce dernier sort d’une première saison madrilène de bonne facture. Mais avec les problèmes physiques récurrents des deux espagnols, il ne serait pas étonnant de voir le brésilien s’imposer dans le couloir droit. Ce transfert permet donc d’apporter des garanties sportives immédiates sans pour autant avoir une obligation de résultat à court terme.

Une Copa pour apprendre avant un avenir radieux ? 

Pisté par le PSG et Manchester City, recruté par la suite par le Real Madrid, Eder Militão a également tapé dans l’oeil du sélectionneur brésilien Tite. En septembre dernier, il honore sa première cape sous le maillot de la Selecão contre le Salvador. Sa bonne saison au FC Porto et sa polyvalence ont ensuite convaincu Tite de l’inclure dans sa liste des 23 pour la Copa America.

Contraint de quitter ses coéquipiers suite à des douleurs aux quadriceps à l’entrainement, le brésilien n’a pas vécu une préparation de Copa idéale. Avec aucune minute de jeu lors des trois premières rencontres de son équipe, il ne semble pas encore avoir les faveurs de son sélectionneur qui préfère titulariser les expérimentés Thiago Silva, Marquinhos et Daniel Alves.

Mais comme au Real Madrid, Miitão dispose d’un projet sportif intéressant. Avec les vieillissants Thiago Silva, Miranda et Daniel Alves, il est amené à devenir titulaire dans les années à venir. Avec l’avantage d’avoir une concurrence moindre par rapport en club notamment à droite avec les présences de Fagner et Danilo. En parlant de Danilo, transfuge en 2015 du FC Porto au Real Madrid comme Militão avec un projet sportif similaire et actuellement en difficulté à Manchester City, on espère une carrière madrilène plus glorieuse pour son compatriote sous la tunique blanche.

Melvil Chirouze

@iamxmelvil

Commentaires