Le XI des flops de la saison 2018-2019

0

Ils ont déçu malgré les grandes attentes placées en eux. Les discussions ont été animées au sein de la rédaction de ¡Furia Liga! et voici notre XI des flops de la saison 2018-2019 avec une forte connotation merengue. 

Thibaut Courtois (Real Madrid) 

Arrivé au mercato, le gardien des Diables Rouges n’a pas connu une grande année à la Casa Blanca. Le retour de Zinedine Zidane l’a expédié sur le banc des remplaçants. Jamais vraiment convainquant, il n’a pas fait oublier Keylor Navas.

Marcelo (Real Madrid)

Saison absolument catastrophique pour le latéral merengue. C’est même le MVP des flops 2018-2019. Hors de forme, il a été l’ombre de lui-même, y compris lorsque Zidane lui a redonné une place de titulaire à la place de Sergio Reguilón.

Ramiro Funes Mori (Villarreal CF)

Il a commencé la saison avec une boulette contre la Real Sociedad et ça a donné le ton. On était en droit d’attendre bien mieux de la part d’un défenseur central international.

Wesley Hoedt (Celta de Vigo)

Arrivé en prêt au Celta avec une option d’achat de 13M€ au mois de janvier, le défenseur international néerlandais devait stabiliser la défense des Galiciens. L’ancien joueur de Southampton a littéralement explosé en vol.

Maxime Gonalons (Séville FC)

Soit dépassé par les événements, soit blessé, l’ancien Lyonnais n’a jamais été en mesure de remplacer Steven N’Zonzi dans les cœurs sevillistas.

Casemiro (Real Madrid)

Hormis son but fou contre l’Atlético de Madrid au Wanda Metropolitano, le Brésilien a été en dessous de tout. Quand il n’est pas dans le rythme, il n’est plus ce formidable milieu défensif capable de récupérer et relancer mais un simple sécateur.

Marco Asensio (Real Madrid)

Il y a 2 ans, il avait tout du nouveau crack espagnol. A présent, on se demande s’il est en mesure de reprendre sa carrière en main. Tant qu’il ne saura pas quel est son poste, il ne pourra proposer autre chose que des prestations indignes de son talent.

Philippe Coutinho (FC Barcelona)

Depuis qu’il est au Barça, le club catalan joue mal quand il est sur le terrain et Liverpool a disputé 2 finales de Ligue des Champions. Et encore, il se permet de charrier le public du Camp Nou…

Gareth Bale (Real Madrid)

Même quand on n’attend rien du Gallois en Liga, il parvient à nous décevoir. Belle performance.

Gerard Moreno (Villarreal CF)

Il a été l’un des transferts de l’été, la bonne pioche de Villarreal qui récupérait à moitié prix l’homme à tout faire de l’Espanyol. Proche de la Roja la saison dernière, Gerard n’a jamais pesé sur le jeu du Sous-marin jaune. Il a même perdu sa place dans le XI au profit de Carlos Bacca. Triste.

Loren Morón (Real Betis Balompié)

Révélé sur le tard la saison dernière, le Verdiblanco était attendu au tournant. Il a fait un tout-droit. Peu de buts, aucune influence ou presque sur l’attaque bética et symbole numéro 1 de la faillite offensive de Quique Setién.

Eusebio Sacristán (Girona FC)

Après une belle saison à la Real Sociedad, le coach catalan n’avait pas confirmé la saison suivante. Son arrivée à Girona devait marquer un rebond. Mais pas si simple de succéder à Pablo Machín. Petit à petit, le jeu s’est délité et à partir du mois de mars, les Blanquivermells ont vu la zone rouge se rapprocher. Sacristán a été maintenu jusqu’au bout. Girona est en Segunda.

Commentaires