Panama – Pays Basque : l’Euskal Selekzioa compose avec le volontarisme

0
Aritz Aduriz reste le joueur ayant disputé le plus de match avec l'Euskal Selekzioa, 12 [Crédits : Eurosport]

La Sélection Basque de Football retrouve les pelouses. Après une réception du Venezuela couronnée de succès (victoire 4-2 au Mendizorrotza, ndlr), l’Euskal Selekzioa se déplace en Amérique Centrale pour y rencontrer le Panama. Se déroulant seulement une semaine après la fin du championnat espagnol, ce match amical est aussi l’occasion de tester le volontarisme des joueurs basques. Entre vacances et patriotisme basque, quelles ont été les priorités de ces derniers ? 

Avec la réussite du match face au Venezuela, que ce soit sur le plan sportif – belle victoire – ou au niveau de son attractivité – un Mendizorrotza quasiment plein –, la Fédération basque a rapidement envisagé une nouvelle rencontre. Certaines sources affirmaient que des contacts avaient été pris des adversaires plus proches, tel que Ecosse et d’Irlande du Nord. Jouer face à ces derniers auraient permis aux Basques de réduire les coûts de transport en cas de déplacement, ainsi que de garantir une belle ambiance en cas de réception. Malgré cela, c’est finalement un match à plus de 8 200 kilomètres qui se jouera ce mercredi 29 mai, à 3h00 (heure française).

Jouer peu de temps après la fin de la saison implique de devoir trouver des joueurs motivés, prêts à réduire leurs vacances pour jouer un match amical au Panama. Ce fut la première mission de Javier Clemente, nouveau sélectionneur de l’Euskal Selekzioa, qui participera à son premier match sur le banc basque. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’a rien de simple.

Non, vous ne reverrez pas Yuri Berchiche porter ce maillot aujourd’hui [Crédits : El Correo]

Des expatriés motivés mais trop occupés

Lors de sa présentation, Javier Clemente avait donné beaucoup d’espoirs aux Basques en annonçant « vouloir compter sur les meilleurs ». Cette phrase en apparence anodine montrait en réalité les velléités de l’homme de 69 ans, souhaitant convaincre les footballeurs basques expatriés de rejoindre la Selekzioa.

S’il y a bien un joueur qui était habitué à jouer avec le maillot vert, c’est bien Fernando Llorente. À l’époque où il jouait pour l’Athletic Club, le natif de Pampelune a disputé cinq matchs avec l’Euskal Selekzioa, avait de disparaitre en 2007. Javier Clemente ne le cache pas, il a rapidement pris contact avec l’actuel attaquant de Tottenham. Comme il l’a expliqué à El Correo, « Llorente a accepté de revenir jouer avec le Pays Basque, mais la finale de la Champions League l’en empêche ». Une bonne et une mauvaise nouvelle, annonçant l’absence du joueur de 34 ans contre le Panama, mais aussi ses bonnes dispositions pour les futures rencontres.

Mais Llorente n’est pas le seul basque jouant à l’étranger que Clemente souhaite voir et/ou revoir avec l’Euskal Selekzioa. C’est aussi le cas de Javi Martínez, ancien de l’Athletic évoluant désormais au Bayern Munich. Il était également ciblé par le nouveau sélectionneur basque mais celui-ci a confirmé à El Correo qu’il ne viendra pas. Le milieu de terrain a annoncé à Clemente qu’il se remet d’une blessure et que le Bayern affronte la Chine à cette même date (29 mai). Le report de ce match n’a d’ailleurs pas empêché Javi Martínez de ne pas rejoindre l’Euskal Selekzioa. Ander Herrera, actuellement à Manchester United, a aussi utilisé la carte de la sortie de blessure pour ne pas venir. Quant au gardien Kepa Arrizabalaga, la finale de l’Europa League qu’il disputera avec Chelsea l’empêchera également de venir.

Fernando Llorente il y a une dizaine d’années, avec le maillot de l’Euskal Selekzioa [Crédits : FVF]

Blessures ou vacances pour certains restés en Espagne

Si les stars basques jouant à l’étranger ont toutes eu une (bonne ou mauvaise, à vous d’en juger) excuse pour ne pas venir, certains joueurs restés en Pays Basque en ont aussi trouvé une.

Lorsque l’on compare avec la précédente liste – celle réalisée pour la réception du Venezuela – ce sont surtout des joueurs de l’Athletic Club qui manquent. Parmi eux, nous pouvons citer Iñaki Williams. L’attaquant a réalisé une très bonne saison avec les Leones, terminant par la même occasion meilleur buteur du club bilbayen. Sélectionné par l’Euskal Selekzioa pour la première fois en octobre dernier, il ne viendra pas au Panama. Une absence étonnante du point de vue sportif mais qui semble s’expliquer par des différences de priorités. En effet, bien qu’aucune déclaration n’ait été faite, il semblerait que le natif de Bilbao préfère profiter de ses vacances.

Mais Williams n’est pas le seul. Le latéral gauche Yuri Berchiche, régulièrement appelé par l’Euskal Selekzioa, est également absent de la convocation. Une décision qui là-non-plus, ne s’explique pas sportivement. L’ancien parisien a préféré profiter de la fin de la saison pour retourner dans l’une de ses villes préférées, Paris.

Manu Garcia, capitaine du Deportivo Alavés et toujours fidèle au maillot basque [Crédits : Manu Garcia Blog]

Si certaines absences peuvent s’expliquer par des résultats sportifs décevants, comme c’est le cas du gardien Asier Riesgo du SD Eibar, d’autres relèvent réellement de problèmes de santé. Anaitz Arbilla, défenseur central d’Eibar, est par exemple blessé à la rotule depuis mi-mars. David Zurutuza, milieu de terrain de la Real Sociedad, est également absent. Seul représentant d’Iparalde (le Pays Basque français, ndlr), un claquage tendineux l’empêche de faire un déplacement au Panama auquel il aurait sans doute participé.

Une opportunité pour les joueurs des réserves

Avec l’absence de certains joueurs davantage habitués à l’Euskal Selekzioa, ce sont ceux des joueurs réserves qui en profitent pour avoir leur place dans l’équipe basque.

C’est particulièrement le Bilbao Athletic, l’équipe réserve de l’Athletic Club, qui voit ses effectifs rejoindre en nombre le Panama. En effet, cinq jeunes Leones sont convoqués par Javier Clemente. On retrouvera notamment le meilleur buteur de la Segunda B (troisième division espagnole, ndlr), avec 23 réalisations, Asier Villalibre mais aussi Iñigo Vicente, autre buteur du Bilbao Athletic. Ils seront accompagnés par le milieu Gaizka Larrazabal et les défenseurs Jesús Areso et Daniel Vivian. Tous participeront à leur premier match avec l’Euskal Selekzioa.

Asier Villalibre avec le maillot de l’Athletic Club en 2016 [Crédits : Lorca FC]

Du côté de la Real Sociedad, seul un joueur de la Sanse – l’équipe réserve – est convoqué. Il s’agit du défenseur Aihen Muñoz, qui depuis le moins d’avril est titulaire à tous les matchs de son équipe première. Il fait partie des nombreux jeunes joueurs lancés avec les professionnels par Imanol Aguacil, ancien entraineur de la Sanse devenu coach de l’équipe première en décembre dernier. À seulement 19 ans, Aihen Muñoz a su faire bonne impression en Liga et sa convocation est méritée. Certains s’attendaient à y voir davantage de txuri-urdin, tels qu’Igor Zubeldia ou Mikel Merino. La question des priorités des joueurs se posent là-encore.

Iñigo Martinez, toujours derrière l’Euskal Selekzioa

L’engagement des joueurs est le mot clef de ce déplacement de l’Euskal Selekzioa au Panama. Un joueur en particulier continue de démontrer son volontarisme au sein de la sélection basque : Iñigo Martinez.

Il avait choqué une partie des Espagnols en déclarant que « jouer avec la Roja (la sélection espagnole, ndlr) est secondaire » pour lui et avait surtout refusé de jouer avec l’Espagne en octobre dernier. Souvent convoqué par la Roja, le défenseur central avait préféré disputer le match de l’Euskal Selekzioa face au Venezuela. Ses priorités clairement en faveur du Pays Basque ne l’empêchent pas d’être appelé par Luis Enrique. Ainsi Iñigo Martinez affrontera les Îles Féroe et la Suède avec le maillot rouge, les 7 et 10 juin prochains. Cette convocation avec l’Espagne va réduire ses jours de repos et s’éloigner de l’Euskal Selekzioa lui aurait permis de profiter de plus longues vacances. Mais malgré cela, le défenseur de l’Athletic Club fait partie du voyage au Panama et défendra avec ferveur le maillot basque.

Iñigo Martinez reste fidèle au maillot de l’Euskal Selekzioa [Crédits : Deskram]

Le match entre le Panama et l’Euskal Selekzioa aura montré que des différences d’engagement nuisent aussi à l’officialisation de cette sélection. Sans un soutien total des supporters, mais aussi des joueurs, le Pays Basque ne peut prétendre à avoir une équipe à part entière. Sportivement parlant, la rencontre aura lieu ce mercredi 29 mai à 20h00 (jeudi 30 à 3h00, heure française).

Jérémy Lequatre-Garat
@Euskarade

Commentaires