Liga – Samuel Chukwueze : L’envol de l’aigle buteur face au Barça qui vise maintenant la CAN

0

Pas vraiment attendu aussi rapidement tout en haut de l’affiche, Samuel Chukwueze aura profité du marasme à Villarreal pour se révéler en Liga. L’offensif nigérian qui vient d’avoir 20 ans a été un des membres importants du maintien en Liga acquis en deuxième partie de saison par le sous-marin jaune. Entre vivacité, mise au placard et golazo, Samuel Chukwueze a vécu une saison riche en émotions et s’apprête à vivre un été tout aussi mouvementé. Retour sur la saison 2018-2019 de l’ailier avec Villarreal.

Samuel Chukwueze a tout pour rentrer dans la catégorie du crack. Un endroit où on retrouve pleins de joueurs et où de nombreux n’ont jamais confirmé. Bien sûr rien ne dit que l’offensif va faire fructifier son immense talent sur la durée, mais le voir sortir de tels matchs dans un contexte très particulier en dit beaucoup sur le mental et la qualité intrinséque du garçon. Après avoir très vite mis tout le monde d’accord dans les catégories de jeunes de Villarreal, Chukwueze se retrouve promu en équipe première. Le sous marin va décevoir en Liga mais en même temps réussir un bon parcours en Ligue Europa. Au milieu, le nigérian se montre à son avantage à chacune de ses sorties pour finir dans la peau d’un titulaire indiscutable ou presque.

Un profil qui détonne 

Suite à de bonnes prestations en phase de groupe de C3 et après avoir fait trembler les filets en Copa face à Almeria, Chukwueze débute en Liga le 4 novembre face à Levante. Villarreal est 17e et Calleja ne trouve pas vraiment de formules pour mener sa formation sur la voie du succès. L’ailier droit dispute l’intégralité de la partie et se révèle sous son meilleur jour. Intéressant avec le ballon, attiré par les bois et avec une belle frappe de balle, Samuel bouge un bloc souvent apathique en match.

A lire : Samuel Chukwueze, le petit Robben qui a déjà tout d’un grand

Tout va très vite pour celui qui est déjà comparé à Robben de par sa propension à rentrer à l’intérieur pour chercher à frapper au but. Après ses 90 minutes face à Levante, il enchaîne 8 titularisations en Liga. Chukwueze trouve le chemin des filets deux fois et réalise une passe décisive. Sa place de titulaire n’est même pas remis en question lorsque Calleja est remplacé par Luis Garcia Plaza. Pourtant entre janvier et mars 2019, l’offensif disparaît un peu des radars. Habitué à débuter il s’assoit maintenant sur le banc en début de match. Une situation ubuesque qui trouve ses racines dans le domaine extra-sportif.

 

Lorsqu’il est sur le terrain, Chukwueze fait des étincelles et même dans le 5-3-2 mis en place lors du retour de Calleja sur le banc du sous-marin jaune, 50 jours après l’avoir quitté. Le mercato hivernal passé et après avoir trouvé le chemin des filets face à Levante pour le compte de la 27e journée, Chuckwueze retrouve le onze titulaire indiscutablement. Ce retour coïncide aussi avec une hausse de forme de Villarreal qui lutte encore pour sa place en Liga. Entre temps, sa clause a augmenté.

Partidazo face au Barça et objectif CAN

Lors de la 30e journée, l’offensif va encore faire parler sa classe. Villarreal reçoit un Barça quelque peu remanié. Ce match va être totalement dingue et finir sur un 4-4. Chukwueze offrira une passe et fera trembler les filets une fois. En plus de ça, il sera déterminant dans les 4 victoires acquises lors des 7 dernières journées qui ont assuré le maintien de Villarreal en Liga une saison de plus.

Cette saison refermée et le nom de Chukwueze solidement ancré à côté du mot crack dans la tête de beaucoup de gens, le nigérian n’a pourtant pas clôturé son année football. Alors qu’il a connu sa première sélection avec les A cette année, Chukwueze vient d’être appelé pour disputer la CAN en Egypte par son sélectionneurs Rohr. Pas dans la peau d’un titulaire, l’ailier virevoltant a tout pour être une arme de désorganisation massive en sortie de banc. Celui qui dispose d’une clause à 63 millions peut encore une fois éblouir le public et attiser des courtisans toujours plus nombreux.

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

 

Commentaires